[Interview Laure Wagner] Le recrutement de jeunes talents chez BlaBlaCar

Après l'Oeil du stagiaire, découvrez maintenant sur La Ruche l'Oeil du recruteur : une rencontre avec un DRH d'une grande entreprise ou d'une start-up sexy qui nous dit tout sur le recrutement des jeunes talents.

oeil du recruteur

Aujourd'hui, pour le 1er volet de la série, nous avons la chance de rencontrer Laure Wagner, membre de l'équipe fondatrice de BlaBlaCar.

laure wagner

Avec plus de 110 collaborateurs dans 7 pays, la start-up française leader du covoiturage en Europe figure à la 4ème place des entreprises dans lesquelles il fait bon travailler et a d'ailleurs reçu le Prix d'entreprise « Fun et Performante ». Pas étonnant quand on sait que chez BlaBlaCar, les salariés sont chouchoutés à travers une multitude de pratiques RH telles que le BlaBla Swap (qui permet à chaque salarié d’aller travailler une semaine dans un des bureaux étrangers), les covoiturages gratuits, les petits déj hebdomadaires ou encore les cours d'anglais offerts.

BlaBlaCar

Nous pouvons lire sur indiceRH que votre moyenne d'âge chez BlaBlaCar est de 29 ans, à peine plus que chez Wizbii, qu'est-ce qu'un jeune talent peut vous apporter ?

On est un site jeune, très branché sur les réseaux sociaux et nous travaillons sur une tendance également très jeune : la consommation collaborative, l’entraide et le contact entre les particuliers. C’est quelque chose qui attire beaucoup plus les jeunes et qui est beaucoup plus compris par ces derniers puisqu’ils ont plus tendance à l’adopter. Ils ont donc la compréhension de ce qu’on fait, la logique des réseaux sociaux et ils sont formés aux dernières technologies.

En bref, ils sont complètement au point pour travailler chez nous. En plus, les jeunes d'aujourd’hui parlent mieux anglais que les générations précédentes et c’est un point important chez BlaBlaCar parce qu’on est présent dans 12 pays et qu’on ambitionne d’ouvrir à l’étranger.

La langue officielle en interne chez BlaBlaCar c’est l’anglais. On a donc à la fois l’importance des compétences en termes de technologies et réseaux sociaux et l’anglais. Et puis l’énergie et l’enthousiasme qui correspondent à nos valeurs.

Nous parlions de l'importance des softs skills pour le recrutement des jeunes il y a quelques jours... quelles sont les qualités les plus importantes pour travailler chez vous ?

soft skills

Naturellement on attire comme un aimant des gens qui nous ressemblent.
Dans notre recrutement on essaye au maximum de cumuler les skills « techniques » avec les softs skills mais ces dernières ne seront pas prioritaires. On regardera d’abord les compétences qu'elles soient techniques si c’est un développeur web ou rédactionnelles pour un(e) attaché(e) de presse, il faut d’abord que la personne soit très compétente. Pour cela on fait passer des tests pratiques : on demandera à un attaché de presse de rédiger un communiqué de presse et à un développeur web de coder quelque chose. À travers ces tests on veut être sûrs qu’ils savent travailler. Les softs skills viennent dans un deuxième temps et dépendent de l’équipe qui recrute. Il y a des métiers où on attend beaucoup de pro-activité parce qu’il s’agit de postes très autonomes et puis il y a des postes, comme dans l’équipe technique, où nous privilégions l'expertise technique et l'esprit d'innovation.
The Member Is The Boss
Combien de temps dure un processus de sélection pour engager un nouveau salarié en moyenne chez BlaBlaCar ?
On attend de trouver la bonne personne qui correspond en tout point pour l’embaucher.
Il n’y a pas vraiment de processus. Chez BlaBlacar il n'y a pas de service RH, chaque manager cherche ses candidats en fonction de ses besoins. On ne recrute jamais quelqu’un en se disant « Ouais bof il ne fait pas trop l’affaire mais il nous faut quelqu’un ». Par exemple, cela fait 6 mois qu’on cherche un Social Media Manager avec des compétences précises et pour l’instant on ne trouve pas. Nous n’aimons pas avoir un turnover et recruter lorsqu’on n’y croit pas, ce n’est pas notre genre. Notre objectif n’est pas de faire une publicité énorme autour de notre recrutement, on essaye de cibler. Il faut que les gens soient dans l’optique de nous revoir et qu’ils cherchent activement à nous rejoindre, c’est là qu’on a des candidatures vraiment intéressantes. Notre principal outil de recrutement c’est le site web via la partie Nous recrutons. Nous adorons ce processus parce que ce sont des membres qui postulent et il n’y a pas mieux que les membres pour comprendre les améliorations dont on a besoin, ils sont hyper engagés.

Racontez-nous une anecdote originale sur l'un de vos recrutements...

Beaucoup ont l’idée de présenter leur CV sous la forme de leur profil BlaBlaCar, c’est une initiative qu’on aime beaucoup, ça prouve qu’ils ont déjà une expérience utilisateur. On aime bien les CV qui sortent du lot mais comme je le disais on recherche des compétences avant tout.
Fun and Serious

BlaBla Swap, Arbres d'anniversaire, BlaBla Share...Vous avez de nombreuses initiatives pour instaurer un climat agréable chez BlaBlaCar, quelle est celle qui fonctionne le mieux ?

Celle qui est la plus importante c’est le Blabla Talk. Tous les mercredis, on se réunit dans un amphithéâtre et une des équipes fait une présentation de ses projets en cours. À tour de rôle nous aurons l’équipe communication, technique, marketing, relation membres, administrative mais également les fondateurs qui, toutes les 6 semaines, vont faire une prise de parole pour nous dire où on en est et faire le point sur la situation. Ce moment est aussi l’occasion de poser toutes les questions que l’on souhaite. C'est un point important qui nous donne un aperçu de ce que fait telle ou telle équipe. Nous atteignons une taille (150 personnes) où tout le monde ne peut pas avoir un dialogue privilégié avec tout le monde au quotidien.
Share More. Learn More
Nous avons appris que vous allez recruter une quarantaine de talents (techniques, marketing, communication), quelle place les étudiants et jeunes diplômés ont-ils dans votre société ? Pour le profil étudiant, il faut savoir que l’on prend très peu de stagiaires. Le recrutement de stagiaires se fait uniquement en période estivale pour les Blabla Drinks, des événements qui se succèdent partout en France et en Europe. Nous avons donc des besoins en termes de logistique et d'événementiel en amont de la tournée. Sinon à l’année, il n’y a pas de stagiaires ou d’alternants car quand on ouvre un poste, c’est que nous avons un besoin à plein temps, donc pas compatible avec ce profil. Par contre, on recrute pas mal de jeunes diplômés ce qui explique notre moyenne d’âge jeune. Pour peu qu’ils aient fait des stages intéressants et qu’ils soient recommandés, puisque nous faisons systématiquement des appels de références auprès des anciens managers.

Pour finir, qu'avez-vous envie de dire aux jeunes en recherche d'emploi ?

Ciblez un job qui vous passionne et qui fera que vous serez très motivés. Les recruteurs le verront à coup sûr.
Réfléchissez pour trouver le job qui corresponde vraiment à ce que vous voulez faire dans la vie et faites une introspection pour être sûr de vous lancer dans un job qui représente une passion. Nous avons une valeur en interne qui dit : « We are passionate. We innovate ». C’est parce qu’on est passionné qu’on arrive à innover et à avoir cette énergie d’améliorer sans cesse BlaBlaCar. Pour nous rien n’est jamais acquis, on innove sans arrêt. Et si nous avons cette énergie là en interne c’est parce que nous avons des personnes qui ont bien réfléchi et qui voulaient avoir cet impact positif en participant à BlablaCar et en voulant vraiment travailler pour le covoiturage.

We are passionate.We innovate

L’introspection permet de déterminer ce qu’on veut faire et de trouver ce qui nous tient à cœur. Il s’agit de trouver en soi quels sont les leviers qui vont faire qu’on saura montrer une motivation énorme auprès des employeurs. Et quand on est motivé, on travaille bien ! Il ne faut pas voir le job comme un job pour gagner de l’argent, il faut voir le travail comme quelque chose qui peut être épanouissant et pour cela il est important de savoir vraiment ce que l’on veut sans hésiter à prendre des risques. Et un dernier conseil : passez du temps sur votre candidature, il n’y a rien de pire qu’une lettre de motivation dupliquée avec aucune personnalisation. Comprenez les besoins de l’entreprise et soyez assez sûr de ce que vous pouvez apporter à l’entreprise parce qu’un jeune peut toujours apporter quelque chose.   Merci à Laure Wagner de nous avoir accordé cette interview !   Crédits photos : © BlaBlaCar