La candidature spontanée : vers une démarche proactive de recherche d'emploi

La candidature spontanée : vers une démarche proactive de recherche d'emploi

Dans le processus de recrutement, communiquer sur le poste à pourvoir a pour but de déclencher une réponse de la part des candidats. Les chercheurs d’emploi répondent à une offre d’emploi. Ainsi la diffusion du poste à pourvoir est devenue un paramètre primordial pour stimuler ce comportement. Il faut une offre d’emploi pour provoquer une réponse. Si vous êtes plutôt à l’aise dans cette configuration, permettez-moi de suggérer un peu de changement dans vos démarches pour trouver un emploi.

La candidature spontanée : vers une démarche proactive de la recherche d'emploi

Le bon sens veut que le candidat adopte une attitude proactive vis-à-vis de ses démarches, pour augmenter ses chances dans son marathon de l’emploi. Par conséquent, il s’agit d’opérer une stratégie d’anticipation sur les besoins des entreprises. N’attendez pas qu’une offre apparaisse pour vous présenter à une entreprise ; venez à la rencontre de l’offre ; sinon provoquez le besoin. C’est dans cette optique que nous abordons le sujet des candidatures spontanées.

La candidature spontanée est un moyen privilégié de sourcing

Avec l'exploitation des réponses aux offres d'emploi, la cooptation, la candidature spontanée est un canal de recrutement très sollicité par les entreprises et constitue un moyen privilégié de sourcing. Les entreprises n’hésitent pas à mobiliser ce canal pour trouver leurs candidats. Dans le processus de recrutement, la candidature spontanée anticipe non seulement sur la diffusion du poste à pourvoir, mais également sur la définition des besoins de l’entreprise cible.

La candidature spontanée: vers l’exploration du marché caché de l’emploi

Beaucoup de postes à pourvoir ne sont pas toujours exposés aux candidats par le biais des annonces via la presse, les jobboards, les réseaux sociaux, via les sites corporates… L’ensemble de ces offres constitue le marché caché de l’emploi.

Pourquoi existe-t-il un tel marché ?

Il y a plusieurs raisons parmi l'aspect qualitatif des CV réceptionnés : le recruteur garde un bon ratio qualité / quantité sur les CV. C'est un fait, le candidat moyen a tendance à se positionner sur le marché visible mais oublie systématiquement que les offres d'emplois ne sont pas toujours communiquées. D’autre part, il existe des besoins qui ne sont pas encore clairement identifiés par l’entreprise. Ils correspondent à des besoins encore inconnus et c’est à vous ou pas de faire émerger ce besoin latent. Dans votre stratégie de recherche d'emploi ne vous limitez pas à un domaine connu et où les concurrents s'aventurent le plus. Il faut se démarquer et se positionner davantage sur le marché caché.

Comment faire une candidature spontanée ?

Il n’y a pas de recette miracle pour la candidature parfaite, mais de manière concise, la candidature spontanée suppose une démarche en deux temps :

1. Personnaliser la demande

  • Identifier ses cibles : Tout d'abord il convient d'identifier les cibles et leurs besoins : l’ensemble des entreprises pour lesquelles vous souhaiteriez travailler (secteur d’activité, taille, ..). Ensuite, essayez d'identifier vos interlocuteurs : Responsable RH, DRH, Manager. Et d'en savoir un peu plus sur ces personnes (parcours, travaux et positions sur différentes problématiques qui vous paraîtraient intéressantes). Cela vous sera très utile pour l'entretien.
  • La personnalisation et l’originalité du dossier : Votre initiative témoignera de l’intérêt que vous portez à l’entreprise ; ne laissez pas de place au hasard et montrez que votre demande a fait l’objet d'un soin particulier. A l'inverse, opter pour l'e-mailing de masse, les candidatures non adaptées et votre initiative sera très mal perçue. Les CV et lettres de motivation dépersonnalisés sont très vite repérés et passent dans la corbeille. C'est le principe même du "spray and pray" (diffuser et prier). A éviter !

2. Adapter le CV et la lettre de motivation

En quelques lignes 

  • Le CV : sobre et créatif dans la forme. Il interpelle immédiatement le recruteur et sort du lot.
  • La lettre de motivation : présente un message clair et concis qui donne envie d'en savoir davantage sur vous et de vous rencontrer.

Trois grandes parties à traiter :

  • L'introduction, amorce sur l'entreprise, les informations qui ont déclenché votre candidature ;
  • Le développement, fait état de votre domaine d’expertise, des compétences que vous pouvez apporter à l’entreprise et de vos expériences réussies. Mentionnez clairement le titre auquel vous prétendez.
  • La conclusion, elle permet de formuler la possibilité d’une rencontre. Par manque de temps et dans un souci constant d’optimiser le temps de sourcing, il arrive parfois que votre lettre ne soit pas lu, et passe inaperçu. Soulignons ici, l’importance capitale de la lettre de motivation qui va accompagner votre CV. Elle doit être suffisamment percutante dès les 3 premières lignes pour être lue dans tous les cas.

Vous l'aurez compris, la candidature spontanée est un exercice délicat qui demande une approche soignée et une certaine connaissance du processus de recrutement pour en tirer bon parti. A l'heure où les candidats misent sur une stratégie plutôt réactive (réponse à des annonces), il est fortement conseillé de compléter par une démarche proactive. Là où le besoin n’est pas, il faut le créer.