Travailler chez la Fnac : mon alternance à la direction RH !

Travailler chez la Fnac : mon alternance à la direction RH !

Qui dit nouvelle année, dit nouvel article ! en ce mois de Février 2016, ayant pris assez de recul depuis que j’occupe mon poste, j’avais envie de vous faire partager mon expérience au sein d’une belle entreprise dans laquelle j’évolue depuis fin Septembre dernier : la Fnac. Je suis « chargée de projets RH » en alternance pour ma dernière année de master. Un intitulé assez vaste me direz-vous, n’ayez crainte chers lecteurs, je vous en dirai plus sur mes missions un peu plus bas.

fnac emploi jeunes recrutement

Retour sur mon parcours professionnel

Au préalable, un petit récapitulatif sur mon parcours d’étudiante pour mieux comprendre où j’en suis aujourd’hui, car il est vrai, j’ai atterri dans le monde des Ressources Humaines un peu par hasard ! ;-)

BAC STMG < BTS MUC < Licence professionnelle Gestion des RH < Master 1 Management des RH < Master 2 Responsable en Management des RH, spécialité RSE

Mon année de licence fut une révélation (oui, oui sans exagération, je vous assure !) sûrement parce que j’ai eu une chance de découvrir toutes les facettes de la fonction RH à travers un stage généraliste et riche en missions dans une PME informatique au top !

Après avoir appréhendé tout le process de recrutement et ses nouvelles pratiques 2.0, les relations sociales, la communication RH, la création de supports spécifiques pour les collaborateurs et une petite partie formation, je ne voulais pas me fermer de portes.

fnac emploi jeunes recrutement  

Mon Master 1 en poche, j’ai quitté l’environnement école de commerce qui ne me correspondait pas, et j'ai rejoint une école à taille humaine spécialisée dans les métiers RH à Paris ! Autant vous dire qu’aujourd’hui, je ne regrette pas du tout mon choix. La structure pédagogique et le choix de l’alternance qui me permet de gagner en crédibilité auprès de futurs employeurs et d’augmenter mon niveau d’employabilité à la sortie me comblent entièrement !

Bon, si j’avais l’école, ce n’était pas le tout... Il fallait quand même trouver l’entreprise qui allait m’accueillir pendant 1 an, soit 365 jours, soit... Je vous passe les détails. Malgré la quantité impressionnante d’offres sur la toile, j’appréhendais de trouver le poste correspondant à mon niveau d’expertise actuel et surtout un lieu où je m’épanouirais réellement pendant tout ce temps !

fnac emploi jeunes recrutement

Et maintenant, postulons ! (Oui, mais où et comment ?)

À partir d’Avril 2015, j’ai commencé sérieusement ma recherche en utilisant 4 moyens que tout candidat(e) doit bien connaître :

  • La cooptation : dès le départ, quelques personnes de mon entourage m’ont recommandée dans l’entreprise où je travaillais alors. Si à la suite, je n’ai pas retenu le poste qu’ils me proposaient, ces relations m’ont permis d’obtenir rapidement plusieurs entretiens avec l’équipe RH au siège.
  • Les sites emploi et moteurs de recherches spécialisés : je consultais ceux que je jugeais le plus pertinents tous les jours, et croyez-moi ce n’est pas ce qui manque. Entre JobTeaser, KelJob, FashionJob, iQuesta et même Indeed, les offres sont nombreuses, relayées et de nouvelles apparaissent sans cesse. Autant vous dire qu’il faut s’y retrouver et se positionner rapidement si l’une d’elles attirent votre attention.
  • Le réseautage professionnel : à coup de tweet sur Twitter, changement de statut sur Wizbii et posts ciblés sur LinkedIn et Viadeo que j’utilise constamment, ces canaux ont la particularité de jouer beaucoup sur le bouche à oreilles virtuel et d’augmenter la viralité des propos tenus. Est-ce que ça marche à tous les coups ? Bien entendu non, mais ces interactions entre individus d’horizons professionnels, culturels et même générationnels différents accroissent les chances d’être mis en relation avec des recruteurs et peuvent nous faire tomber nez à nez avec une annonce qui nous avait jusqu’alors échappée ! fnac recrutement reseaux sociaux emploi des jeunes
  • Le réseau de mon école : particulièrement active, elle me relayait par mail les dernières offres que proposaient les entreprises partenaires. Un vivier exclusif où j’ai alors trouvé l’offre de poste que j’occupe aujourd’hui. À noter que celle-ci avait déjà retenu ma candidature via son site Recrutement directement ;-) Vous l’aurez compris : pro activité, organisation, curiosité et disponibilité sont les maitre-mots de ce véritable « marathon » !

« Et ton entretien, qu'est-ce que ça a donné ? »

Après 9 entretiens physiques dans les entreprises qui m’avaient contactée, c’est finalement la Fnac que j’ai retenue et qui m’a acceptée !). Le processus s’est déroulé ainsi :

  1. entretien téléphonique avec l’alternant que j’allais remplacer et
  2. entretiens physiques au siège situé à Ivry (2 personnes du service RH, dont ma tutrice actuelle) qui m’ont apporté davantage de précisions sur le poste en question. Suite à nos échanges, j’ai obtenu un retour définitif 1 mois plus tard.

La boucle était bouclée : en l’espace de 4 mois de recherche, j’avais obtenu l’école et l’entreprise ! fnac emploi jeunes recrutement

« Tu travailles dans un grand groupe ?  On te laisse quand même faire le café j'espère ?»

Rassurez-vous, je ne le fais jamais ou juste pour moi ! il y a plusieurs avantages à travailler dans une entreprise qui emploie quelques milliers de salariés (et mes missions plus bas peuvent en témoigner.) Certes, chacun est à un poste bien précis et s’occupe de son périmètre, mais les opportunités ne manquent pas.

Comprendre l’efficacité de certains processus mis en place depuis longtemps, prouver sa légitimité auprès d’une large population, rencontrer plein plein (oui sans exagération, j’en rajoute un d’ailleurs : plein !) d’individus, nouer des relations et optimiser son réseau professionnel, ça compte aussi non ? Ne le cachons pas, c’est également une jolie carte de visite sur le CV qui peut faire mouche par la suite auprès des recruteurs ! fnac recrutement emploi jeunes alternance

« Et toi t'es sur quels dossiers ? »

Rattachée au service Diversité de la Direction RH, mon poste s’articule autour de 2 problématiques courantes sur lesquelles je suis complètement autonome puisque seule sur ce poste : la gestion des relations écoles (autant pour le siège que pour les magasins) et le développement de la marque employeur du groupe. J’interviens également en binôme sur la gestion courante de la population stagiaires-alternants au siège (convention de stage, optimisation des tableaux de suivi, reporting auprès des managers...) En quelques points, ce que j’apprécie dans mes fonctions :

  • Le rythme de mes journées : imprévisible car aucune ne se ressemble ! Un jour, je cherche des partenariats durables avec certaines écoles ou formations, le lendemain je publie les nouvelles bannières sur le site Recrutement, la semaine suivante, je me rends à un forum préalablement organisé sur le plan logistique, le mois d’après, je participe et j’interviens aux réunions liées au budget dédié à l’alternance... En bref un planning aléatoire où des pics d’activité sont régulièrement prévus mais qui me permettent d’appréhender plusieurs sujets en même temps ! je n’ai aucun horaire et adapte mes journées selon la charge de travail estimée. fnac emploi jeunes recrutement
  • L’aspect hors théorie : d’une part, l’élaboration de plans d’actions envers les centres de formations, la sensibilisation à de nouveaux outils RH numériques, le versement de la taxe d’apprentissage, etc... Tout cela ne fait pas l’objet de modules de cours mais se vit au quotidien et s’apprend sur le terrain ! une occasion parfaite pour développer mes compétences et connaissances sur ces sujets. D’autre part, je suis amenée à me rendre sur le terrain (en magasin, dans des écoles), ce qui me permet de couper avec l’environnement du bureau.
  • L’alliance de l’opérationnel et du stratégique : ayant déjà eu l’opportunité de travailler sur la marque employeur à de nombreuses reprises (sur le terrain et 2 fois en sujet de mémoire), le sujet est parfois sensible, complexe à construire et se déploie sur le long terme dans une grande entreprise. À cet égard, je suis souvent dans la réflexion et multiplie les projets liés à cette thématique. À l’inverse, je conclue des rencontres avec certaines organisations, j’élabore rapidement l’organisation logistique des salons, les tableaux de bord et les outils de communication dédiés aux écoles. Autant d’actions visibles pendant mon immersion.
  • La transversalité : de par le poste que j’occupe, j’interagis avec l’ensemble des personnes du service RH de la Fnac (magasins et siège), mais également les opérationnels des autres services qui me font découvrir leur métier, leur quotidien et qui me conseillent sur les profils d’étudiants qu’ils apprécient. Une diversité d’interlocuteurs qui me plait, rendant les échanges très riches ! fnac emploi jeunes recrutement
  • La qualité du suivi et des relations : les projets que l’on me confie où dont je prends la responsabilité sont variés et ma tutrice me laisse autonome dans mon organisation. Je lui fais part de mon avancement et nous en discutons lors de réunions. C’est un soutien et une référente sur son poste qui m’encourage à faire preuve d’imagination au quotidien. Enfin, je partage l’open space avec 3 autres alternantes, autant vous dire que la bonne ambiance et l’entraide ne manquent jamais ! Il arrive même que l’on puisse partager un projet commun.
Après tout, comme le veut l’adage : « Fnac, on ne peut qu’adhérer ! » ;-)

« L'entreprise, tu y restes ou tu la quittes ? »

Au risque d’en décevoir peut-être certains ou certaines, l’entreprise recrute très rarement les étudiants après leur expérience sur les fonctions dites « support » au siège, elle privilégie l’alternance et les stages. Point important à mentionner : à l’inverse, près de 80% des alternants en magasins continuent dans l’enseigne par la suite et deviennent de véritables collaborateurs.

« Tiens c'est marrant, j'ai un entretien demain dans ton entreprise ... »

Aucun conseil spécifique pour ceux et celles qui voudraient postuler à la Fnac. Les offres sont explicites et régulièrement mises à jour sur le site. Soyez vous-même, faites preuve de savoir-être (ponctualité, documents préparés, connaissance du poste visé et surtout de l’entreprise !), j’insiste dessus puisque c’est un élément et un argument qui permet d’orienter le choix de votre futur employeur par la suite. Enfin, positionnez-vous rapidement, j’entends par là : montrez ce que vous voulez et ce que vous souhaitez éviter. fnac emploi jeunes recrutement À titre d’exemples : j’échange avec de nombreux étudiants en marketing qui souhaite signer un contrat dans ce domaine. Or, les métiers sont variés et plusieurs sous directions existent à la Fnac, ce qui nécessitent de connaître en amont ses aspirations et d’être objectif(ve) dans ses propos.

« Dans 5 ans, je serai.. Dans 10 ans je deviendrai... »

fnac emploi jeunes recrutement 

Sur le métier : j’essaie de me projeter autant que possible même si on ne sait pas toujours ce que nous réserve la vie !

Une certitude : garder une vision généraliste pour l’instant, la spécialisation viendra après. Les RH regroupent des métiers stimulants et très différents. Tant qu’on est jeune, c’est une chance d’en appréhender toutes les facettes possibles. Je laisse simplement la paie et les métiers liés à la rémunération à mes futurs collègues ;-).

Sur l’entreprise rêvée : attentive au secteur d’activité et à la taille, je ne me ferme pas de portes mais reste attirée par la Distribution, la Cosmétique et les Médias. De plus, je souhaiterai goûter l’environnement industriel, tant les sujets RH sont nombreux et la population si intéressante à côtoyer !