J'ai trouvé une alternance en cabinet de conseil RH, voici comment !

Ayant eu l'occasion de pouvoir effectuer un contrat d'apprentissage, pour une durée de deux ans, c'est en octobre dernier que j'ai signé mon contrat d'apprentissage au sein du Groupe Ferrein, cabinet de conseil en ressources humaines.

Comment trouver un contrat en alternance ?

Il existe plusieurs types d'alternances, le contrat d'apprentissage en fait partie. Le principe est d'être embauché par une entreprise pour une durée plus ou moins longue mais de continuer ses études en parallèle. Dans mon cas, il s'agit d'un Master de Psychologie à l'école des Psychologues Praticiens. Le rythme d'alternance était de 2 jours en entreprise et 3 jours en cours pour le master 1 et est passé à 3 jours en entreprise et 2 jours en cours pour le master 2. Il faut rajouter à cela que, étant considéré comme un salarié de l'entreprise, les congés sont les mêmes que pour les autres salariés, ce qui peut changer des vacances scolaires.

L'alternance : des avantages indéniables !

Il y a beaucoup d'avantages à entamer un contrat d'apprentissage. Il y en a de nature financière et d'autres de nature professionnelle. Pour les avantages financiers, le principe de l'apprentissage est d'avoir les frais de scolarité payés par l'entreprise, ce qui, dans beaucoup de cas, permet d'éviter de grandes dépenses engendrées par le prix de scolarité très élevée (ex : psychoprat' : 5300 € l'année / MBA Institute : 7500 € l'année). Ensuite, il faut savoir que l'apprenti touche, en général, une rémunération bien plus intéressante que celle d'un stagiaire par exemple. S'ajoute à cela d'autres avantages qui dépendent de l'entreprise et qui sont les mêmes que pour les autres salariés (tickets restaurants, remboursement du titre de transport, mutuelle...). Hormis  le côté financier, il ne faut pas oublier que le contrat d'apprentissage est une occasion unique d'avoir une véritable expérience professionnelle qu'il sera possible de valoriser plus tard sur le CV.

La recherche d'alternance : un parcours semé d'embûches où la persévérance finit par payer

Dans mon cas, j'ai été embauché pour participer a l'activité bilan de compétences et Outplacement. Alors, maintenant que j'y suis, je repense avec nostalgie aux longs mois de peur et de frustration qui ont précédé la signature de ce contrat d'apprentissage.
Car oui, je ne l'ai pas trouvé en claquant des doigts.
En effet, trouver un contrat d'apprentissage, c'est comme trouver un emploi, cela passe par une phase de prospection sur les sites d'offres et surtout énormément de candidatures spontanées. Entreprises et cabinets de conseils confondus, j'ai envoyé pour ma part 200 candidatures. J'ai eu une vingtaine de retours, trois entretiens, une réponse positive. Le ratio est faible mais, en même temps, ce qui compte, c'est d'avoir un poste au final qui vous intéresse car quand on s'engage dans une expérience qui va durer deux ans, il vaut mieux que cela plaise.

Y aller au culot : on m'a proposé un stage et j'ai convaincu de l'intérêt que représente un contrat d'apprentissage !

Mon recrutement s'est déroulé en plusieurs phases. La première a été l'envoi d'un mail de candidature au Groupe Ferrein. De là, j'ai reçu une réponse de la part de la Responsable bilan de compétences qui m'a répondu qu'ils étaient intéressés par ma candidature mais dans le cadre d'un stage. C'est à ce moment la qu'il faut faire preuve d'un peu de culot et d'expliquer à l'entreprise l'intérêt que peut représenter un contrat d'apprentissage aussi bien pour soi que pour la structure d'accueil et c'est ainsi que mon poste fut créé ! Mais ce n'est pas fini, une fois que le cabinet était d'accord avec l'idée de prendre un apprenti, il s'en est suivi plusieurs entretiens, composés de rencontres avec la responsable bilan de compétences, la responsable marketing, le directeur du groupe et la responsable recrutement du cabinet, le tout pour une durée cumulée de quatre heures d'entretiens. Les entretiens sont très importants car c'est à ce moment que l'on va définir, en tout cas dans la situation d'une création de poste, les missions du futur poste. Les deux axes principaux étaient la partie mobilité, et la partie marketing. A cela s'est rajouté une partie recrutement, commercial, stratégie et autres encore. Ce qui me plaît particulièrement dans mon travail, c'est la variété qu'il peut représenter, car je peux participer à chaque action mise en place par le cabinet du point de vue des prestations, mais aussi de la communication, du marketing, de la stratégie. De plus, l'ouverture d'esprit des personnes du Groupe Ferrein est telle que très tôt j'ai pu proposer des idées de projets que je voulais mener et c'est ainsi par exemple que j'ai mené une étude de satisfaction sur les prestations de bilans de compétences du cabinet qui a donné lieu à un article sur le blog des actualités du groupe ainsi que dans la newsletter mensuelle. Et enfin, l'aspect humain qui est au cœur de mes études est omniprésent dans mon travail, que ce soit dans l'accompagnement des bénéficiaires dans le cadre de bilans de compétences, mais aussi dans les rendez-vous clients, que dans l'accompagnement des bénéficiaires dans leur repositionnement professionnel sans compter le contact humain en interne qui m'a permis de nouer des relations professionnelles très riches avec les différentes personnes du cabinet. Ce travail m'a permis et me permet encore d'ouvrir mon champs de compétences dans divers domaines, ce qui sera un atout important pour une future insertion professionnelle dans un marché de l'emploi dans la situation qu'on lui connaît.

Pour conclure, le contrat d'apprentissage est il une bonne idée? Je réponds oui !

Il faut bien entendu se rendre compte que le rythme de travail n'est pas le même et que l'entreprise d'accueil est en droit de ne pas attendre les mêmes choses de la part d'un apprenti que d'un stagiaire. Cependant, cela reste une expérience très enrichissante car cela permet vraiment de prendre part à la vie d'une entreprise sur du long terme et ainsi d'avoir de plus grandes responsabilités.