Oraux : Comment réussir son entretien d’admission aux grandes écoles et universités ?

Oraux : Comment réussir son entretien d’admission aux grandes écoles et universités ?
L’année universitaire touche à sa fin! Après le stress des examens, c’est le stress des oraux... En effet, pour ceux qui envisagent d’intégrer un master ou une licence en IAE, école de commerce, ou autres structures - vous avez certainement déjà postulé à votre formation. Il s’agit désormais de passer votre entretien d’admission avec brio. Comment s’y préparer ou comment mieux l’aborder ?

Entretien d’admissibilité et entretien d’embauche

Bien que ces entretiens s’inscrivent dans des contextes différents, ils permettent la mise en relation entre un recruteur et un candidat. Quel que soit le cas, l’entrevue est unique, professionnelle et déterminante. Afin de tirer le meilleur parti de votre prochaine entrevue, considérez-la comme une entrevue d’embauche.

Entretien et particularités

Comme chaque entretien est différent, préparez-vous à toutes les éventualités (types d’entretiens, type de recruteur). S’agit-il d’un entretien individuel ou d’un entretien collectif ? Il y a-t-il un test à passer ? … D’autre part, n’oubliez surtout pas que ce rendez-vous est visuel : soignez votre style vestimentaire (cf l'article du blogueur mode Fabrice) - attention au détail qui tue, soyez attentif à votre posture (dos redressé plutôt qu’avachi). Soyez frais et dynamique.

Côté recruteur/jury – Généralité et stratégie

Alors que l’entretien d’embauche permet de valider votre CV et votre profil par rapport au poste à pourvoir - l’entretien d’admissibilité valide votre parcours universitaire et votre profil par rapport à la formation à laquelle vous avez postulé. Selon Jean-Christophe Anna (Consultant en stratégie de recrutement innovant) - dans son livre Job & réseaux sociaux, le recruteur est curieux, cherche à être rassuré et aime être séduit. Pourquoi ne pas en faire notre stratégie ? Tout au long de votre échange, ces trois points seront vos objectifs.

Côté candidat – « Connais-toi toi-même »

Selon les cas, vous assisterez à un entretien individuel - vous êtes seul face à un recruteur, responsable pédagogique ou face à un jury. Ne soyez pas intimidé et adoptez plutôt une attitude confiante. Voyez la situation comme un oral face à vos collègues de classe, mais en plus sérieux. Le sujet d’étude ? Vous - votre parcours, vos choix, vos ambitions, vos aptitudes. Il est également possible d’être convoqué à un entretien collectif - vous êtes avec d’autres candidats. Il s’agit là d’étudier votre comportement au sein d’un groupe. Par rapport à un sujet donné, vos capacités relationnelles sont évaluées (arguments et structuration; prise de parole; capacité d’écoute). Un bon conseil : ne soyez ni effacé, ni monopolisateur ; n’essayez pas d’en faire trop également. Avec une certaine connaissance des particularités de l’entretien, vous aborderez l’entretien avec facilité. Mais vous serez plus serein avec une parfaite connaissance de vous-même. Les grands points qu’il faudra maîtriser sont relatifs à votre parcours universitaire, à votre projet professionnel et à votre personnalité.

Se présenter soi-même

Cette partie se doit d’être brève. Imaginez que vous disposez de 5 minutes chrono pour vous présenter à un parfait inconnu, que diriez-vous? Adaptez au contexte professionnel. Domaines d’intérêts, passions, qualités. D’autre part, n’hésitez pas à consulter votre entourage pour avoir un retour objectif sur votre personnalité.

Savoir justifier ses choix de formation

Pourquoi avez-vous choisi cette formation plutôt qu’une autre ? Qu’avez-vous retenu de votre parcours universitaire ? Quels sont les rapports entre la précédente formation et celle à laquelle vous postulez ? Même si les raisons paraissent évidentes, il vous faudra toujours justifier de façon claire votre parcours et en faire un bilan. Vous pouvez également faire part de vos réussites (projets) mais aussi de vos expériences les moins réussies et en dégager les conséquences. Qu’avez-vous retenu ? Il arrive même qu’on vous pose des questions sur les cours que vous avez suivis. Revoyez rapidement les matières fondamentales déjà étudiées avant le master ou la licence pour arriver à répondre à d’éventuelles questions. Exemple : “Appliquez un des cours de marketing que vous avez suivi à une situation déjà rencontrée lors d’un stage ?”.

Savoir se projeter dans son projet professionnel

Vous êtes à une étape clé de votre parcours - aussi il est primordial de se projeter dans son avenir professionnel. Quel est votre objectif sur le long terme ? En quoi cette formation peut-elle servir de tremplin à votre carrière ? Votre réponse en dira long sur vos ambitions et l’apport de cette formation pour la suite de votre projet professionnel. L’année universitaire touche à sa fin ! Après le stress des examens, c’est le stress des oraux... mais après avoir lu ces conseils, vous sentez-vous plus rassuré ?