Comment s'habiller pour un entretien d'embauche ? Fabrice, blogueur mode

Depuis quelque temps, hyper-plus-que-motivé(e), tu as commencé à envoyer CV et lettres de motivation pour décrocher un entretien. À la télé, ils n'arrêtent pas de dire que le chômage n'a jamais été aussi haut. Bref, tu as commencé grave à déprimer et là... Ô miracle... un recruteur t'a enfin téléphoné. Tout s'enchaine alors très vite : ton entretien a lieu la semaine prochaine. Pour la mise en avant de tes compétences ou "les trucs à ne pas dire pour te vautrer" je ne peux pas grand chose (ndlr : mais Jonathan, fondateur d'Urban Linker, si)...en revanche, ta lecture ne sera pas si inutile que cela ! En effet, afin de mettre toutes les chances de ton côté, voici un petit guide pour savoir comment s'habiller pour un premier entretien. Ton look va donner une première impression qui va conditionner le ton de l'entretien. Alors tout d'abord, ce qu'il ne faut a-b-s-o-l-u-m-e-n-t pas faire. Évidemment, le jean/basket est à proscrire. Le côté cool et décontracté, oui c'est sympa, mais on le garde pour le week-end ou pour la belle-famille. Un minimum de sérieux s'impose. En effet, il y a des codes sociaux à respecter. En fonction de l'environnement de travail, telle tenue est requise et, donc, sera attendue. À titre d'exemple, pour la banque, le costume et la cravate s'avèrent une évidence pour les garçons ainsi que le tailleur pour les filles. Preuve de cette importance de l'habit: l'Union des Banques Suisses (UBS) donne à chaque nouvel employé un manuel vestimentaire d'une quarantaine de pages. Dans celui-ci, on y trouve des indications sur comment nouer sa cravate (non, on évite le noeud en plastique autour du cou, déjà fait) ou à quelle longueur la jupe doit se situer (pas forcément à ras les pâquerettes: elle ne sert pas à cirer le parquet). Tu remarqueras également des phrases hautement philosophiques comme "le vêtement comme vecteur essentiel de la communication non verbale". En d'autres termes, cela veut dire que ce que tu portes montre ce que tu es : tu comprends donc, que depuis toutes ces années on t'a menti, et que tu peux oublier l'adage "l'habit ne fait pas le moine". Bon, en même temps, si tu n'es pas compétent cela ne servira à rien. En revanche, dans d'autres domaines comme celui de la communication, les codes sociaux prennent un virage à 90°. En conséquence, une veste avec un tee-shirt branché (par exemple de la marque Bleu de Paname) plus une paire de jean noir (cela évitera l'aspect trop jean) te donnera le côté arty-branché nécessaire qui les fera craquer (les recruteurs !). Bref, tout cela pour te dire qu'il convient absolument avant l'entretien d'identifier les codes vestimentaires liés à ton (futur) environnement de travail afin d'éviter un impair. Pour t'aider, tu peux demander à certains de tes amis travaillant dans ce milieu de te conseiller ou plus simplement de rechercher sur internet. Une fois cette phase d'investigation préalable réalisée, un essai de tenue paraît plus que nécessaire. Surtout, si celle-ci diffère des vêtements que tu portes d'habitude. En effet, tu dois être à l'aise (ou le paraître) donc si tu n'as jamais enfilé de costume et, à fortiori, de cravate, il ne te reste qu'une seule chose à faire : t'entraîner. Ainsi, teste une veste et un nœud autour du cou plusieurs jours avant afin de te familiariser avec ces nouveaux items. Pour les filles, c'est exactement la même chose pour les talons : entraine-toi, notamment avec un livre sur la tête (de préférence chez toi, le ridicule ne tue pas mais il y a des limites, et ce serait bête de se faire une cheville avant un jour si important). Avoir l'air naturel et décontracté ne s'improvise pas. Grâce à cette préparation tu seras plus à l'aise mais surtout tu ne donneras pas l'impression d'être déguisé ou endimanché; tu pourras être toi et te concentrer sur l'objectif: décrocher ce ****** de job ! Tu vas peut-être rire mais certains détails peuvent être primordiaux, notamment sur le choix de certains tissus. Il ne faut pas que ça gratte, que tu étouffes, que tu grelottes. Ou encore sur le choix de la taille : ne donne pas à penser que tu as piqué la veste de ton petit frère ou que tu as volé la robe de chambre de mère grand ! Et oui, il faut penser absolument à tout. Un dernier conseil pour finir, le jour de l'entretien essaye de ne pas trop en faire. Ainsi, pour vous les filles, un parfum léger sera suffisant (une goutte dans le cou et sur les poignets). Tu n'as pas besoin d'enivrer l'assistance. S'agissant du maquillage, celui-ci doit être discret. Tu ne vas pas à un concours de beauté. Côté masculin, une coupe de cheveux quelques jours avant peut être utile. Y aller la veille devient contre-productif car une nouvelle fois tu ne vas pas à une communion. Voilà...tu es prêt(e)...pour le reste, cela ne dépend que de toi ;) Photo : Fabrice Jonas & Kim Salmon