Gpaltemps et Moigltemps : "j’ai pensé qu’on pouvait s’échanger du temps"

Gpaltemps et Moigltemps : "j’ai pensé qu’on pouvait s’échanger du temps"

Nathalie Devriese, entrepreneure, est à la tête deux plateformes gpaltemps.com et moigltemps.com. Leur but est d'échanger des services entre particuliers ou même professionnels entre ceux qui ont du temps et ceux qui n'en ont pas. Lancés le 1er septembre 2014, les deux sites font peu à peu leur place sur le web (déjà 16.000 membres actifs en France et en Belgique) et s'enrichissent constamment de nouvelles fonctionnalités. Découvrez l'aventure entrepreneuriale de Nathalie, jeune entrepreneure belge qui a tout investi dans son projet de start-up ! Hello Nathalie, peux-tu présenter ton parcours (atypique) à nos lecteurs ? Nathalie Devriese CEO Gpaltemps  

Nathalie Devriese, 36 ans, CEO de Gpaltemps

Oui en effet, mon parcours est assez atypique ! Je suis une passionnée du web depuis toujours. Malgré cette passion, j’ai opté pour des études commerciales. À la sortie de l’université, j’ai tenté de retarder le plus possible le jour où je serais l’employée d’une entreprise (chose inconcevable pour moi à l’époque). Je me suis donc mise à voyager, et ai accumulé les « petits jobs » jusqu’au jour où il a bien fallu se ranger. Au retour de mes aventures, j’ai postulé dans une entreprise pharmaceutique. Je suis entrée en fonction en tant qu’intérimaire (malgré mon diplôme, il fallait bien commencer quelque part). Je suis restée 10 ans dans l’entreprise, travaillant 10 heures par jour, j’ai monté les échelons, jusqu’au moment où l’on m’a proposé un poste de directeur Supply Chain. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de démissionner pour créer ma propre boîte… J’avais l’impression d’avoir réussi ma carrière (belle voiture, beau salaire), mais d’être passé à côté de l’essentiel. « Gpaltemps » et « Moigltemps », c’est quoi en deux mots ? GpaTemps.com ce sont des personnes ou des entreprises qui n’ont pas le temps et qui ont besoin d’un coup de main pour toutes sortes de services. MoiGlTemps.com, ce sont des personnes ou des entreprises qui ont du temps et des compétences. On va mettre ces personnes en relation, d’une manière totalement innovante, comme si elles étaient l’une en face de l’autre, sans quitter leurs ordinateurs respectifs, via notamment, des systèmes de chat et vidéo chat. On va également, demander aux MoiGlTemps de sélectionner des compétences avec une précision à couper le souffle dans 40.000 critères de recherches (histoire d’éviter que le GpalTemps ne doive poser la moindre question supplémentaire lorsqu’il recherche un service).  On est donc assez différent des sites de petites annonces ou des sites de mises en relation classiques. D’où t’est venue l’idée ? Quels besoins as-tu identifié ?

On s’échange des objets, des voitures, des maisons, j’ai pensé qu’on pouvait s’échanger du temps. concept "s'échanger du temps"  

En sortant de l’université, j’ai été un « MOIGLTEMPS », en étant cadre d’entreprise et travaillant 10h par jour, j’ai été un « GPALTEMPS ». Cela a donc été facile de comprendre les besoins des uns et des autres. La start-up fait se rencontrer des personnes qui ont du temps avec ceux qui n’en ont pas. Mais à qui s’adresse cette plateforme en particulier (profession, situation géographique) ? La plateforme s’adresse à tous ceux qui recherchent un service et à tous ceux qui ont des compétences. Tous les services sont représentés. Si un MoiGlTemps a une compétence que je n’ai pas répertoriée, il peut me le signaler via la plateforme, et je la rajoute dans la journée. Il y a des services destinés aux particuliers et aux entreprises dans des domaines extrêmement variés (1000 services différents, 40.000 critères de recherche) Ce sont des particuliers pour les petits coups de main et des professionnels pour les grandes choses : Petsitters, professeurs de littérature chinoise, masseurs animaliers, quelqu'un pour faire les courses à sa place, un call center pour son entreprise, un carreleur ou simplement un bricoleur pour remplacer une ampoule, … Bref, tous ceux qui ont du temps et des compétences peuvent devenir des « MOIGLTEMPS ». Nous avons des « MOIGLTEMPS » sur toute la France et en Belgique francophone. catégories site web gpaltemps Tu as voulu garder ton idée secrète jusqu’aux lancements, peux-tu nous expliquer ce choix ? Cette question revient fréquemment. En général, je réponds en racontant l’histoire de la petite souris : Plusieurs souris font une course et doivent escalader une montagne. Une seule y arrive. Pourquoi ? Car elle est sourde… et n’a donc pas entendu les craintes de son entourage qui était pourtant venu, à la base, pour l’encourager…. Face au défi d’envergure, ne sortant pas d’une « startup académie » et n’étant pas du « milieu du web », je ne voulais pas entendre « tu ne vas pas y arriver, tu ne crois pas que c’est trop risqué ? Tu as un job superbe, pourquoi tout quitter pour un projet aussi risqué ?, …». Même ma famille, n’était pas au courant… Comment as-tu vécu les débuts de cette première expérience entrepreneuriale ? Dans mon ancienne vie professionnelle, j’ai eu l’occasion de lancer des projets d’envergures, je suis donc habituée à un stress important. Mon expérience passée en entreprise, m’a été très utile à ce niveau et m’a permis de garder les pieds sur terre. Néanmoins, lancer son propre projet est extrêmement différent ! Il faut admettre que c’est très dur. Je travaille 7 jours sur 7, et j’ai passé de nombreuses nuits blanches à réfléchir, encore et encore, à la solution miracle qui pourrait booster ma startup ! Et, ça marche, mes meilleurs idées me viennent la nuit ! Et puis, j’ai aussi une famille et des proches très compréhensifs ! Comment te rémunères-tu ? Et es-tu à la recherche d’investisseurs ? J’ai bien gagné ma vie quand j’étais cadre d’entreprise. Ça m’a permis de lancer GpalTemps.com et MoiGlTemps.com de manière autonome. Je ne me rémunère pas pour l’instant. J’ai vendu mon appartement et je n’ai plus de voiture. J’ai prévu de tenir 2 ans, sans rémunération. J’y étais préparée. Je ne veux pas faire entrer d’investisseurs avant 2016 (ça étonne certains). Par contre, j’ouvre mes portes aux partenariats. Un premier partenariat très intéressant sera bientôt officialisé. En effet, pour pouvoir offrir à mes utilisateurs une offre globale, je souhaite leur permettre d’accéder, grâce à mes partenaires, à des deals personnalisés. On pourra bientôt trouver sur GpalTemps.com, un peintre et la peinture qui l’accompagne. Et nos prestataires de services sur MoiGlTemps.com pourront acheter leur marchandise moins chère que partout ailleurs. As-tu besoin de recruter certains profils pour faire grandir l’équipe ? Lesquels ? Oui, si le projet continue à évoluer à cette vitesse, il va falloir recruter rapidement dans de nombreux domaines. Pour l’instant, c’est un peu "un one-woman show" (J’assume seule : SEO, SEA, content management, Customer service, business développement, relation presse,…). Mais je me suis déjà entourée d’experts externes, pour le développement du site ! site web moigltemps gpaltemps.com est entrain de devenir une vraie référence, quel est le prochain objectif ? Un lancement international en commençant par les Pays-Bas et l’Allemagne, et une meilleure présence dans mon pays natal (la Belgique). GpalTemps.com est disponible en France et en Belgique, mais 80% des utilisateurs sont Français. L’économie collaborative est en pleine évolution partout en Europe. La France l’a compris. Par contre, en Belgique, on se situe dans une « zone grise » au niveau règlementation. Nous n’avons pas de statut « particulier employeur » ni d’auto-entreprises ! Des milliers de personnes ont envie de travailler, mais n’ont pas les compétences pour les postes ouverts en entreprise. J’ai bien l’intention d’aider ces personnes à réaliser des petits jobs chez des particuliers qui ont besoin de leurs services, et pour lesquels ils sont compétents. Il va donc falloir se battre pour une législation plus souple et adaptée en Belgique, car les sites de jobbing y sont perçus comme « favorisant » le « travail au noir ». C’est absurde, il n’est absolument pas question de favoriser le « travail au noir », qui existe d’ailleurs depuis toujours, à travers des journaux toutes boîtes et sites de petites annonces. Au contraire, il s’agit de créer des milliers d’emplois, adaptés aux compétences de chacun ! Soutenir l’entreprenariat local est le réel moteur de ce projet !   De belles ambitions et de beaux desseins pour cette femme entrepreneur qui ne s'arrête plus ! Effectivement, le lancement du réseau social « Rue Blablate » en avril dernier suit la même tendance :

Promène-toi Rue Blablate, rencontres-y tes voisins, et Blablate avec eux.  

espace blablate gpaltemps moigltemps   Ce qui fait notre différence avec les autres réseaux sociaux, c’est que tout est basé sur les centres d’intérêt,  la géolocalisation et la proximité des utilisateurs. On peut donc participer, même si on a peu de temps ! Et si on est nouveau dans un quartier, il suffit d’aller Rue Blablate pour découvrir son voisinage en un rien de temps : ceux qui peuvent devenir nos amis, par nos passions communes, et ceux qui ont les compétences pour nous rendre service ! De quoi surement vous rendre de grands services ! Pas encore membre ? Prenez le temps d'aller voir gpaltemps.com et moigltemps.com !