J'ai lâché mon job pour entreprendre : mes conseils après 1 an d'activité

Le 28 octobre 2013 a marqué pour moi un tournant dans ma vie. Ce jour où j'ai officiellement été déclarée comme «travailleuse indépendante». Je venais de passer plus de 3 ans dans une entreprise en tant que salariée, mais je savais, au fond de moi, que j'étais prête à prendre mon envol. Un an a passé depuis, l'occasion de revenir sur cette aventure extraordinaire et d'en tirer les (premières) leçons... pour vous les faire partager et peut-être vous donner envie à vous aussi, de sauter le pas !

3, 2, 1... Partez !

go

La préparation

Vous avez une idée de génie, une passion folle, un concept du tonnerre et vous n'avez qu'une envie, vous lancer ? Cela peut paraître logique mais pensez bien à être pragmatique et à vous représenter les tenants et les aboutissants de votre projet, sur tous les plans : financier, relationnel, administratif... Un entrepreneur averti en vaut deux ;) N'hésitez pas à pousser la porte de différents comptables, à aller vous renseigner au service éco de votre ville, à Pôle Emploi, à la chambre de commerce, auprès d'amis entrepreneurs... et posez-leur toutes les questions qui vous passent par la tête, même celles qui vous semblent bêtes. Partir sur de bonnes bases, savoir où vous allez et ce que ça va engendrer, c'est juste la base pour démarrer sereinement votre aventure.

Franchir le pas

La création des statuts, l'immatriculation dans les différents organismes, c'est encore une nouvelle étape psychologique à franchir ... mais tellement grisante !
Je me rappelle que le jour où j'ai reçu mon numéro SIRET, ça m'a fait tout drôle... Ca y est, je faisais partie d'un nouveau monde !
Mais qui veut dire gérant, veut dire autonomie et prise de conscience sur beaucoup de choses. Quand on est salarié, on ne mesure pas vraiment tout ce que veut dire charges sociales, déclarations à l'URSAFF, loyers à payer... Devenir entrepreneur, c'est faire face à cette nouvelle donne et ouvrir son esprit à des obligations pas toujours sexy ! Mais ne vous en faites pas, on comprend vite comment ça marche (surtout si on a bien respecté mon conseil numéro 1 ;) )

Passer la première...

Développer son concept, son produit, ses offres

services Normalement, c'est une étape que vous devriez aimer. On rentre dans le vif du sujet, enfin ! Pour ma part, comme je suis attachée de presse, j'ai "juste" eu à structurer mon offre et définir mon positionnement sur le marché des relations presse. Mais pour des entrepreneurs qui veulent commercialiser des produits matériels, j'imagine que c'est un peu plus complexe ! Un petit conseil qui vaut pour nous tous, jeunes entrepreneurs : ne pensez pas à vous, mais pensez à votre client. Mettez-vous à sa place et affinez votre produit en fonction de ses besoins, de ses attentes et des objections qu'il pourrait vous faire. Plus votre produit correspondra à vos clients, plus vous aurez de chances qu'il soit rentable !

Le moment de se faire connaître

Là, c'est mon dada et j'ai beaucoup à dire... si vous l'avez manqué, je vous invite à vous rendre sur mon article publié la semaine dernière sur la ruche :).

L'autoroute de l'entrepreneuriat

Ne pas compter ses heures ...

Normalement, ça ne devrait pas vous poser souci vu que votre entreprise, c'est votre bébé ! Vous verrez, il n'y a plus de notion de samedi ou de dimanche (quand il faut bosser, faut bosser ! Mais qui a eu l'idée de ne mettre que 24h dans une journée ?!) et les nocturnes au bureau se feront plus nombreuses...

... mais penser à respirer, aussi

femme entrepreneur Oui, pensez à votre santé ! On est jeunes, on est vaillants certes, mais le côté perso c'est important aussi. L'une des principales difficultés que j'ai rencontrée a été d'arriver à concilier boulot et vie privée. Car finalement, quand on est entrepreneur, on incarne plein de personnes différentes (sans virer à la schizophrénie) mais vous êtes à la fois enfant, frère ou soeur, conjoint, ami ... et il faut arriver à jongler avec toutes ces casquettes. Donc vraiment, un conseil :
sachez vous accorder du temps libre, avec les gens que vous aimez. Vous n'en sortirez que plus productif !

Savoir s'entourer des bonnes personnes

Vous remarquerez la transition ;) Savoir s'entourer de personnes qui vous veulent du bien, qui vous soutiennent et qui vous font avancer dans vos réflexions, ça n'a pas de prix. De mon côté, j'ai eu la chance d'avoir des conseils de la part d'entrepreneurs, et plus généralement de personnes qui n'ont pas la langue dans leur poche, ce qui m'a été très utile pour me remettre en question, une qualité que doit avoir tout entrepreneur pour aller de l'avant !

Penser long terme

Un ami journaliste m'a dit un jour que l'on faisait des business plans à 3 ans, mais qu'au final, nos objectifs changeaient toujours en cours de route. On essaie, on tâtonne, on se trompe, on reconstruit.... C'est aussi ça la magie de la start-up. Pourtant, je suis persuadée que c'est important d'avoir une ligne de conduite sur le long terme. Comme un guide, on s'y réfère en cas de besoin, et ça permet parfois de nous recentrer sur des choses essentielles que l'on aurait perdues de vue en cours de route !  Alors même si cela ne va pas jusqu'à prédire l'avenir de votre société à 3 ans, essayez de vous projeter un minimum sur du long terme. Voilà, j'espère vous avoir donné quelques clefs utiles à travers mon humble expérience. Et faites attention : une fois qu'on entreprend, on y prend goût... Je viens de lancer un nouveau projet RP  en plus de mon activité d'attachée de presse. Il va falloir que je pense à ré-appliquer mes propres conseils ;)