Comment établir le besoin en financement de son prévisionnel financier

Comment établir le besoin en financement de son prévisionnel financier
Comme nous l’avons vu dans le précèdent article, le prévisionnel financier est une étape cruciale de la création d’une entreprise. C’est la partie chiffrée du projet qui est jointe au fameux business plan, le document indispensable pour convaincre les différents partenaires du potentiel d’un projet de création d’entreprise.

Calculez votre besoin en financement

créer le business plan Pour créer votre entreprise vous aurez à réaliser d’importants investissements. Votre projet nécessite des financements : combien d’argent vous faut-il pour acheter un outillage spécifique et quelle somme avez-vous pour y faire face. Vous l’aurez compris, dans cette phase, il faudra vous assurer qu’en face de chaque besoin il y a une ressource financière correspondante.

• Quelles sont les ressources ?

Les ressources sont de trois ordres. Schématiquement, cela correspondent à l’argent que vous ou vos associés au projet allez apporter (les apports des associés) ; aux sommes octroyées avec ou sans intérêts par des institutions privées ou publiques (les emprunts) ; aux flux financiers générés par votre activité (appelé capacité d’autofinancement).

1. Les apports des associés

Tous les associés ont la possibilité d’apporter leurs ressources pour financer l’entreprise soit par le biais d’un apport en capital soit en créant un compte courant d’associés. Dans le premier cas, les sommes sont bloquées et récupérables uniquement en cas de réduction de capital ou de liquidation ; dans le second cas, les sommes sont disponibles à tout moment, sauf exception.

2. Les emprunts

Ce sont des sommes d’argent prêtées par des banques, des organismes publics ou associations qui financent la création d’entreprise.

3. La capacité d’autofinancement

C’est le flux potentiel de trésorerie créé par l’activité de l’entreprise. Cet argent permet d’autofinancer les besoins en investissement.

• Pour quels besoins ?

Les besoins de l’entreprise peuvent être rassemblés en 3 principales catégories : les immobilisations, le BFR (besoin en fonds de roulement), les remboursements d’emprunt.

1. Les immobilisations

Ce sont les investissements qui sont appelés à durer dans l’entreprise. On parle d’immobilisations corporelles (terrains, matériels, véhicules) ; d’immobilisations incorporelles (c’est par exemple les brevets ou les frais d’établissement de la société) ; et d’immobilisations financières (une caution, par exemple).

2. Le besoin en fonds de roulement

Ce flux résulte du décalage entre les encaissements et les décaissements. Pour le calculer vous aurez besoin de la valeur du stock, du délai de paiement clients et fournisseurs.

3. Les remboursements d’emprunt

Notez également les éventuels remboursements des comptes courants d’associés. Toutes les données recensées ici vous aideront à élaborer votre plan de financement prévisionnel.

Etablissez votre budget de trésorerie

plan de trésorerie
En tenant compte de la saisonnalité de mon activité, ai-je suffisamment de jours de CA d’avance pour faire face à mon besoin de trésorerie en M+6 ?
Le budget de trésorerie vous aidera à piloter au mois le mois votre activité. Deux composantes essentielles :

1. Les encaissements

Si l’on raisonne sur une période mensuelle, les encaissements correspondent à toutes les sommes que l’entreprise est censée percevoir ledit mois. Cela va des règlements clients au crédit de TVA en passant par le versement d’une subvention par exemple.

2. Les décaissements

A contrario, les décaissements concernent donc les sommes d’argent payées (décaissées) par l’entreprise au profit de ses salariés, de fournisseurs ou de l’Etat. Cela correspond donc au versement des salaires aux règlements des fournisseurs et de l’impôt par exemple. Toutes les données collectées ici permettront d’établir le prévisionnel de trésorerie. Notre outil de Simulation financière en ligne vous permet de réaliser les 3 documents de votre prévisionnel financier. Le calcul des notions clés telles que la CAF ou le BFR est automatisé. Il suffit de renseigner vos éléments chiffrés pour un obtenir un document de qualité professionnelle.