Entretien d'embauche : Comment faire bonne impression en 5 minutes

Vous avez franchi la (difficile) étape de la sélection CV, et devez désormais rencontrer le recruteur pour lui démontrer votre motivation. Selon certains chasseurs de tête "tout se joue dans les 5 premières minutes" , c'est pourquoi nous vous proposons aujourd'hui de découvrir les 5 principes clés d'un entretien d'embauche bien préparé ! Accordez de l'importance aux détails, à la première impression, et tous les signaux que vous renvoyez à votre interlocuteur.  entretien

Principe 1. Habillé(e) correctement tu seras.

Mettez vous en valeur Oui, vos caractéristiques physiques sont une part importante de votre personne, alors ne vous camouflez pas. Dégagez votre nuque, vos poignets et préférez des vêtements ajustés : ni trop moulants (halte au décolleté mesdames), ni trop évasés, vous vous élargiriez. Trouvez vos couleurs Faites en sorte que les couleurs que vous portez vous correspondent. La couleur est un langage : par exemple, le bleu est la couleur de la communication; le jaune est soleil, gaieté; le rouge est mouvement, passion, sensualité et violence. Le noir est une non-couleur, c’est l’élégance mais c’est aussi l’autorité: n’en abusez pas. N’assortissez pas plus de trois tons de couleurs, un code vestimentaire basique mais qui évitera de faire fouillis. Respectez le dress code de votre métier Chaque secteur professionnel a ses règles et ses codes vestimentaires : garder ses piercings pour un poste dans la finance ou enfiler un costume gris si vous cherchez une place de créatif ne sera pas bien accueilli et compris. Vos interlocuteurs doivent pouvoir vous projeter comme un de leur futur collaborateur. Pour les hommes privilégiez toujours le costume, c’est une valeur sûre ! Veste sombre, chemise claire, chaussures noires italiennes. Pour la cravate ? Actuelle pour les métiers de la communication et discrète pour la finance et l’audit. Et si le dress code de l’entreprise vous semble plus décontracté, quittez la ! Pour les femmes, enfilez une veste ou un cardigan, portez un pantalon habillé noir et permettez-vous un haut clair pour contraster. Si vous aimez les bijoux visibles et actuels, mettez-en peu et assortissez-les aux vêtements. Ils représenteront votre dynamisme !

Principe 2. Ta posture tu maîtriseras.

Vos gestes, votre attitude corporelle et votre visage en disent long sur vous… et en entretien, ils peuvent soit vous servir, soit vous trahir !

Ce qu’il est conseillé de faire…

• Soyez ponctuel(le), et prévenez en cas de retard, même de 5 minutes • Souriez ☺ • Serrez la main lorsqu’on vous la tend, et serrez-la de façon énergique : vous êtes motivé et souhaitez rejoindre cette entreprise ! • Regardez votre interlocuteur dans les yeux. Répondez de façon nette « Bonjour Madame X » ou « Bonjour Monsieur X ». • Asseyez-vous après votre interlocuteur, ou quand celui-ci vous invite à le faire • Tenez-vous droit(e), légèrement penché(e) vers votre interlocuteur, prêt(e) à communiquer avec lui • N’hésitez pas à faire des gestes avec vos mains, cela vous aidera à être plus vivant(e), plus détendu(e) et donc plus convaincant(e) • Apprenez à vous lever et ranger rapidement vos affaires suite à l’entretien. Vous êtes réactif(ve) et ordonné(e)

Ce qu’il faut éviter de faire…

• Ne vous mettez pas sur le bord de votre chaise, on pourrait croire que vous avez l’intention de repartir tout de suite • Ne vous avancez pas trop sur le bureau, laissez à chacun sa zone de confort • Ne croisez pas les jambes, ne les entortillez pas autour des montants de la chaise : vous serez loin de vous décontracter et cela traduirait une certaine nervosité • Ne croisez pas les bras, posture qui pourrait refléter un manque d’ouverture sur les autres. De la même manière, évitez de garder les poings serrés. • Ne cachez pas votre bouche avec votre main, geste interprété comme une façon inconsciente d’exprimer son désaccord avec ce qui vous est dit. Et puis plus simplement, on risquerait de ne pas bien vous entendre si vous vous ligotez les babines. • Ne tripotez pas votre nœud de cravate, signe d’inconfort, de nervosité et parfois même interprété comme un geste d’autorité • Ne vous grattez pas (si possible bien évidemment !), c’est inesthétique. Et grattez vous encore moins le derrière de la tête, on pourrait penser que vous êtes face à une situation inconfortable.

Principe 3. Ton introduction tu prépareras.

Il est difficile d'anticiper le déroulé d'un entretien mais il est une étape incontournable que vous pouvez aisément préparer : votre speech de présentation. Au regard de votre CV, faites le point sur vos compétences, vos expériences, vos connaissances. Contentez-vous de parler de vous sur le plan académique et professionnel. Évitez les détails personnels et soyez bref. Ainsi, vous laisserez de la place pour des questions futures concernant les détails de vos expériences, vos envies, vos choix et vos passions… et éviterez ainsi certaines questions gênantes ☺. Votre présentation ne doit pas dépasser 5 minutes. Parfois il est même demandé de se présenter en 2 minutes. Alors entraînez-vous : face à quelqu’un ou devant un miroir. L'objectif est d'être à l'aise et de pouvoir adapter votre speech à la demande de l’interlocuteur. N’oubliez pas que préparer et répéter ne signifie pas d'apprendre par cœur votre présentation. Adaptez-vous et gardez de la place pour le naturel et la spontanéité.

Principe 4. Les questions pièges tu anticiperas.

Préparez-vous à ce que votre interlocuteur revienne sur des moments de votre parcours et vous demande plus de détails. Le recruteur souhaite vous cerner davantage, et comprendre le sens que vous donnez à votre vie professionnelle, à travers vos choix, votre personnalité et votre ambition. • Pouvez-vous me parler de votre plus grande difficulté au regard d’une de vos expériences ? Comment l’avez-vous gérée ? Le recruteur cherche à juger votre capacité à faire face aux situations complexes. Il cherche également à savoir si vous craignez ces situations, et si vous êtes suffisamment mature pour les appréhender en entreprise. • Pouvez-vous me parler d’une expérience professionnelle passée dont vous êtes particulièrement fièr(e) ? Prenez une expérience qui se rapproche du poste visé, et présentez bien le contexte, les missions et votre rôle pour donner de la vie à votre succès. • Pourquoi avoir choisi cette formation ? Le recruteur attend de savoir ce que vous avez appris, et donc ce que vous pouvez apporter. Il veut également s’assurer que vous êtes cohérent et que vous assumez vos choix. • Pourquoi avoir quitté/vouloir quitter cet emploi ? Montrez le positif et allez de l’avant ! Une façon de montrer une fois de plus votre motivation. Parlez de ce que vous a apporté votre ancien métier (ne dénigrez pas, cela pourrait être pris pour un manque de professionnalisme), et ce que vous souhaitez donc découvrir, apprendre ou développer dans votre nouveau job. • Que disent vos ami(e)s de vous ? Le recruteur attend de vous 3 qualités et 3 points à améliorer. Via les points à améliorer, le recruteur cherche à connaître les risques qu’il prend en vous embauchant : montrez votre prise de recul en expliquant quelles actions vous prenez pour corriger vos points à améliorer. • Quels sont les 3 qualités essentielles pour ce job ? Faites une petite recherche avant tout ☺. • Quels sont les 3 motivations principales dans votre job ? L’international, l’évolution de carrière, l’ambiance au travail, les missions, le système de management, les responsabilités, l’indépendance du métier … Et j’en passe ! Evitez le salaire en première position. • Savez-vous dire « non » ? Le recruteur souhaite juger votre capacité à prendre des décisions, même si votre interlocuteur ne partage pas votre avis. Donnez des exemples professionnels. On retrouve cette idée dans la question « comment prenez vous les critiques ? » : préparez-vous à des questions qui testeront vos compétences interpersonnelles et votre relationnel avec autrui. • Comment vous projetez-vous dans 3 ans ? Soyez humble et ambitieux à la fois, réaliste et cohérent. Le recruteur souhaite décrypter vos souhaits futurs, et connaître votre « what’s next ? ».

Principe 5. Des questions toi aussi tu poseras.

Un entretien est un échange. Vous êtes devant une personne qui cherche à vous connaître, et à déceler si vous êtes la personne aux compétences et à la personnalité adéquates au poste. Et vous, savez-vous exactement où vous mettez les pieds ? Lorsque le recruteur vous présentera l’entreprise, ce sera le moment d’aller plus loin ! Intéressez-vous à l’organisation de l’entreprise, le quotidien du métier, le système de management, la formation, tout ce qui vous semble important pour comprendre l’environnement que vous souhaitez intégrer. Evitez les questions de salaire ou d’avantages (comité d’entreprise, congés, promotions..), gardez-les pour plus tard. Mais n’oubliez pas de demander comment se déroule la suite du processus de recrutement. Quand aurez-vous un retour ? Et osez demander le contact d’une personne de l’entreprise exerçant le même type de métier. Vous manifesterez ainsi votre caractère curieux et votre prise d’initiative… À bon entendeur ! En somme, la première impression que vous donnerez est primordiale. Les gestes, la tenue et la posture comptent pour beaucoup en entretien. Préparez vos réponses en amont, c'est de cette façon que vous montrerez votre intérêt pour le recruteur en visant en plein dans le mille. Alors anticipez et restez vous-même, afin de ne plus jamais tomber dans les pièges de l'entretien d'embauche !