Comment vaincre sa timidité pour (enfin) avancer dans ses projets

Même si la plupart des gens timides qui liront cet article n'appliqueront pas forcément ce qu'il prodigue, je prends tout de même un peu de temps afin de partager mon expérience. Si cela arrive à produire un déclic chez ne serait-ce qu'une personne, cet article n'aura pas été écrit en vain. Si vous continuez la lecture, j'en conclus que soit vous êtes timide, soit vous connaissez quelqu'un de timide et que vous voulez vraiment l'aider. À mon sens, le principal souci des gens timides est qu'ils réfléchissent trop. Quand je vous dis ça je n'invente rien, puisque j'étais moi-même quelqu'un de timide. Lorsque j'étais confronté à une situation un peu inhabituelle, j'essayais d'élaborer un maximum de scénarios pour choisir celui qui serait le moins dangereux. Par dangereux j'entends celui qui comportais le moins de risques. Ça vous dit quelque chose ? Par exemple cela pouvait être : ♦ Éviter un contact avec une personne ♦ Préférer envoyer un SMS plutôt que de passer un coup de fil ♦ Fuir les conflits Bref, ce n'était pas très glorieux... J'essayais au maximum de rester dans ma bulle. Et pourtant, si je vous dis que ce garçon timide a monté son entreprise, n'appréhende plus de parler au téléphone et a même donné une conférence devant plus de 250 personnes, me croyez-vous ? Pire encore, il n'est même pas intimidé d'en parler sur internet ! Vous devez vous dire que je suis inconscient ou complètement fou. On ne va pas se mentir, il y a peut-être un peu de ça :) Mais plus sérieusement, dans la plupart des cas, la cause de la timidité est...

Le surmoi

Quand on comprend que la timidité n'est qu'un ensemble de barrières que l'on se met tout seul, on a déjà parcouru la moitié du chemin.

Alors qu'est-ce que le surmoi ?

Pour faire court, c'est la petite voix dans votre tête qui vous encourage à ne rien faire. La voix qui vous dit : "ne fait pas ça, c'est dangereux" ou "si tu fais ça, un tel va penser ça de toi". C'est même le psychanalyste Sigmund Freud qui a conceptualisé la chose. Voyez-vous de quoi je parle ? Si oui, vous savez que cette voix est un poison. C'est un véritable geolier qui vous empêche de faire quoi que soit de significatif. Effectivement, le problème est bien là. Vous avez peut-être beaucoup d'idées mais rien ne se concrétise car vous êtes bloqué par cette satanée voix ! Alors comment reprendre le dessus sur votre surmoi ? Comment mettre cette voix en sourdine pour accomplir vos projets ?

Comment dépasser cette voix intérieure ?

Les solutions pour vaincre sa timidité

La première chose à faire, c'est déjà de prendre conscience de la situation. J'espère que ce modeste article aura contribué à vous faire passer cette étape. Ensuite, il faut sortir de votre zone de confort.

confort zone

Vous allez me dire : "plus facile à dire qu'à faire" et vous avez raison. Rassurez-vous, je ne vous demande pas de faire quelque chose d'extraordinaire. Contentez-vous par exemple d'aller demander l'heure à quelqu'un. Votre petite voix va vous dire : "mais tout le monde a l'heure avec son téléphone, c'est idiot". Dans ce cas, mettez-vous dans la situation suivante :
Votre portable n'a plus de batterie et vous avez un rendez-vous urgent.
Et quel que soit l'excuse que vous trouverez pour ne pas le faire, ne la considérez pas comme pertinente. Après tout, vous ne demandez personne en mariage. Vous demandez juste l'heure :) Franchement, qu'avez-vous à perdre ? Si vous réussissez, changez d'endroit et recommencez avec une autre personne. Allez, jamais deux sans trois n'est-ce pas ? Pour cette fois, cherchez quelqu'un de mignon(ne) et recommencez. Il se peut même que vous y preniez goût ! Alors, que dit la petite voix dans votre tête ? Plus rien ! Vous lui avez prouvé que ce n'était pas si dangereux que cela. Enfin, vous VOUS êtes prouvé que ce n'était pas si dangereux que cela. Tout à fait. Et je n'y suis pour rien dans cette histoire. C'est vous qui avez fait le boulot. Maintenant il faut...

Passer à l'étape suivante

next step

J'espère que vous n'allez quand même pas vous arrêter en si bon chemin. En fait ce surmoi, c'est une partie de nous qui cherche à nous inhiber. Cela vient de nos parents qui nous ont inculqué ce qui est bien et ce qui est mal. Le problème, c'est qu'à un moment nous avons un peu trop intériorisé la chose. Ce qui a conduit à nous auto-limiter sur un grand nombre de choses. J'imagine que c'est ce qui m'a conduit à souvent répéter la phrase "J'a peur de tout" quand j'étais gamin (non, il n'y a pas de faute). Alors voulez-vous savoir ce qui m'a fait perdre ma timidité ? La désobéissance. Tout à fait. J'ai désobéi à cette voix qui me bloquait dans le statut-quo. Après tout, que va-t-il se passer si je fais ceci ou cela ? Dans la plupart des cas, pas grand chose. Que les choses soient claires, n'allez pas brûler des voitures ou faire je ne sais quoi d'illégal ! À la base cet article est là pour vous aider à accomplir vos projets. Il a pour but de vous faire comprendre comment votre tête fonctionne pour arriver à vous dépasser. Laissez-moi vous donner...

3 actions concrètes pour aller plus loin

J'espère sincèrement que vous n'allez pas oublier cet article immédiatement après l'avoir lu. Ça serait dommage. Gardez-le au moins en favori lorsque vous déciderez de passer à l'action. Voici 3 choses qui vous aideront à combattre votre surmoi : 1. Portez-vous volontaire sans réfléchir Il arrive parfois qu'on demande un volontaire pour accomplir telle ou telle chose. Ne réfléchissez pas et allez-y. De même, lorsque vous voyez quelqu'un en difficulté, foncez lui apporter de l'aide. 2. Mettez-vous dans des situations où vous ne pourrez pas faire marche arrière Inscrivez-vous à quelque chose, proposez d'aller quelque part avec un ami. Par exemple, j'étais mort de trouille à l'idée de donner une conférence mais ça s'est bien passé. 3.Partez seul à l'étranger pendant une à deux semaines En étant seul loin de chez vous, vous n'aurez pas d'autre choix que de vous débrouiller. Cela rejoint les deux conseils précédents mais l'effet est garanti. Ces 3 éléments ne sont que des pistes, je suis certain qu'il y a d'autres moyens pour sortir de sa zone de confort. Allez, terminons avec quelques...

Idées lecture

Si vous parlez anglais : lisez absolument The Flinch de Julien Smith. Vous n'avez aucune excuse, il est gratuit. Téléchargez-le sur votre téléphone grâce à l'application Kindle, lisez-le et relevez les défis que l'auteur vous propose. Oserez-vous désobéir à votre surmoi ? Le second livre que je vous propose est en français. Il s'agit de La Supercherie d'Icare par Seth Godin. Pour être franc, je viens tout juste de commencer à le lire mais le début vous donne un véritable coup de poing. Sur ce, je ne mobilise pas plus votre attention. Merci de m'avoir lu jusqu'à la fin et je compte sur vous pour passer à l'action ou transmettre cet article à une personne qui pourrait en avoir besoin.