L'oeil du stagiaire : Mickael, étudiant Polytech Lyon travaille chez EDF

« L’Oeil du stagiaire ». Chaque semaine, découvrez un témoignage d’un(e) étudiant(e) en stage en entreprise. Aujourd’hui, voici Mickael Parisi, en stage chez EDF.  Découvrez les coulisses de la société et sa politique RH à travers cette interview.

oeil du stagiaire

Peux-tu nous décrire ton parcours ?

PARISI Mickael edf

Après l’obtention d’un baccalauréat Scientifique, j’ai intégré une classe préparatoire aux grandes écoles Physique et Technologie. A la suite de 2 ans de Classe Préparatoire, j’ai intégré Polytech Lyon où j’ai choisi la mécanique comme spécialité. Durant la première année, j’ai effectué un premier stage de 4 semaines en entreprise au sein de STMicroelectronics. En deuxième année, j’ai décidé de faire un stage dans la recherche pour découvrir ce monde la. En dernière année, des options nous ont été proposées et j’ai choisi la mécanique des fluides. Pour mon stage de fin d’études, je suis chez EDF à la centrale nucléaire de Fessenheim en Alsace.

 

Sur quels critères t’es-tu basé pour choisir cette entreprise ?

Durant ma recherche de mon stage, je visais en majorité les grandes entreprises, et surtout EDF, car c’est une entreprise leader mondiale dans la production d’énergie, mais également à la pointe de la technologie.

 

Comment as-tu postulé chez EDF ?

EDF a un site internet de recrutement où toutes les offres sont décrites et il faut postuler directement sur leur site. EDF organise également l’Energy Day tous les ans à Paris, pour venir discuter avec les différents ingénieurs et également effectuer des entretiens pour des stages auxquels on a postulé au préalable.

 

Combien de temps s’est écoulé entre ta candidature et le moment de ton embauche ? Après avoir postulé sur le site de recrutement d’EDF, j’ai eu un entretien téléphonique avec mon tuteur. Deux jours après j’ai eu un appel du service RH pour me dire que j’avais été pris. Étant donné toutes les autorisations qu’il faut réunir pour travailler dans une centrale nucléaire, j’ai dû attendre environ un mois et demi avant de commencer mon stage. Quelles sont tes missions ? L’objectif de mon stage est dans un premier temps de prendre connaissance de tout ce qui est relié à la robinetterie. La robinetterie dans une centrale nucléaire représente tous les organes qui vont gérer l’écoulement des différents fluides dans les conduits. Leurs tailles, leurs fonctionnements et leurs importances vont dépendre de leurs fonctions. Par exemple un robinet dans le bâtiment réacteur sera plus important qu’un autre qui n’y est pas. Et dans un second temps, j’ai pour mission de réduire la maintenance préventive du service robinetterie en analysant les différentes opérations qui ont été faites les années précédentes pour éviter la sur-maintenance.

 

Ton planning est-il chargé ? Étant donné que je dois faire plusieurs tâches en même temps, j’aurais tendance à dire que mon planning en ce moment est plutôt chargé.

 

Peux-tu nous décrire l’ambiance ?

Bureau

L’ambiance générale de la centrale de Fessenheim est assez spéciale étant donné quelle est au cœur d’un débat très médiatisé en ce moment. Les employés parlent beaucoup du futur incertain concernant leurs emplois et sont agacés de voir leur centrale à la télévision pour des incidents mineurs qui se passent ailleurs en France mais qui passent inaperçus. Pour l’ambiance au sein de l’équipe, elle est très bonne, tout le monde est sympa et m’aide si j’en ai besoin.

 

Y a-t-il des perspectives d’évolution chez EDF ? Durant mon entretien, mon tuteur m’avait immédiatement questionné concernant une future embauche à Fessenheim ou sur un autre site nucléaire. Étant donné que les métiers chez EDF sont vraiment spécialisés aux centrales nucléaires de EDF, leur objectif est de former des stagiaires à leurs métiers pour les garder dans le futur.