Etudiants : Astuces pour mieux travailler et progresser

Dans cet article, nous aurons l’occasion de présenter les moyens de mesurer votre progrès et de vraiment vous améliorer. Petit résumé en une phrase : ne comptez pas les heures de travail, marquez plutôt les étapes que vous arrivez à franchir. C’est parti pour une explication détaillée de cette technique et de ses avantages !

La réussite ne se compte pas en heures

« J’ai passé la nuit à bosser dessus ! » affirment certaines personnes, enchantées de leur propre motivation à travailler aussi longtemps ou découragées par les résultats qui suivent. Comme beaucoup de managers que j’ai eu l’occasion de rencontrer, j’ai la conviction que travailler très longtemps sur quelque chose, loin d’être un témoignage de votre motivation, montre bien votre incapacité à planifier votre travail et à l’optimiser. Si vous passez un temps fou à travailler sur quelque chose, dans l’immense majorité des cas, c’est parce que vous n’avez pas travaillé efficacement ou parce que vous n’avez pas su gérer votre temps correctement, et pas parce que vous étiez bien plus motivé que quiconque. Comparez donc votre travail avec celui d’autres personnes qui y ont passé moins de temps : n’y a-t-il que des travaux de moins bonne qualité ? La personne qui fait un travail meilleur que le vôtre en moins de temps n’est pas nécessairement un génie ; elle a juste su optimiser ses efforts, et vous pouvez faire de même très facilement.

Fixez des objectifs intermédiaires

Plutôt que de vous dire « je vais travailler 3 heures », ce qui peut vous pousser à la procrastination et virer complètement à la perte de temps si vous maîtrisez le concept en une heure ou ne servir à rien si vous aviez besoin de trois heures et quart pour obtenir des résultats satisfaisants, fixez-vous des objectifs intermédiaires dès le départ. En début de séance, dites-vous par exemple « aujourd’hui, je fais ce type d’exercice jusqu’à le maîtriser parfaitement ». Ainsi, pas de problème de planification, ou d’estimation du temps à passer sur chaque exercice : quoi que vous fassiez, vous y mettre le temps qu’il faudra, et vous finirez par savoir le faire. Attention cependant : peut-être ne voulons pas dire la même chose que vous par « maîtriser » quelque chose !

Comment évaluer son niveau ?

Sachez donc ce que « maîtriser » un concept ou un exercice signifie pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Les sportifs de haut niveau dans une discipline hautement technique s’appuient souvent sur la règle du : « si je peux le faire trois fois de suite parfaitement et sans aucune aide extérieure, c’est que je sais le faire ». Évidemment, n’oubliez pas d’ensuite travailler régulièrement dessus et souvent vérifier que vous savez encore appliquer les concepts trois fois de suite parfaitement, sans vous référer au cours et encore moins à la correction de l’exercice. Sinon, vous risqueriez d’oublier vos connaissances et tout ce temps passé à travailler n’aurait servi à rien ! Un petit résumé pour vous en souvenir ? Ne comptez pas les heures, mais fixez-vous un objectif par séance de travail. Vous maîtrisez un exercice si vous savez le refaire trois fois de suite sans aucune aide et parfaitement ; n’oubliez pas, une fois que vous avez réussi à le faire, de retravailler le concept régulièrement pour ne pas tout oublier ! Photo :  © The Frisky