Doza, pour trouver des créations d'Afrique du Sud introuvables en France - La Ruche par Wizbii Diplômés Ieseg et Audencia, ils lancent Doza, un site e-commerce qui fait la promotion et nous fait découvrir des jeunes artisans d'Afrique.
Bannière d'un article

Doza, le site ecommerce mettant en avant les jeunes artisans d’Afrique du Sud

Baptiste et Benjamin, tout juste diplômés d'école de commerce viennent de lancer Doza, un site e-commerce qui fait la promotion de jeunes artisans talentueux d'Afrique du Sud via des campagnes éphémères. L'équipe de Wizbii a complètement été séduite par l'idée et par le design des produits proposés. En plus, les tarifs proposés sont très abordables et mettent en avant des créateurs qu'on n'aurait jamais connus autrement. Baptiste s'est prêté à notre interview !

doza-african-design-lovers Hello Baptiste, peux-tu tout d’abord nous parler de ton parcours ?

Je suis rentré à l’Iéseg (école de commerce à Lille) après mon Bac en 2008. J’ai fait un parcours en Marketing, ponctué par 2 échanges à l’étranger : 1 an à Bogota (Colombie) en 3ème année, et 6 mois à côté de Delhi (Inde) en Master 1. J’ai ensuite fait des stages dans une agence de publicité (Publicis) où je m’occupais de la coordination internationale de la communication de BNP Paribas puis au sein d’une start-up Sud-africaine en tant que business developper (j’ai en réalité touché un peu à tout - les joies de la start-up !).

Après avoir essayé de trouvé un boulot au Cap à la suite de ce stage de fin d’études, je suis rentré en France et j’ai commencé à travailler pour la start-up de livraison Take Eat Easy, d’abord en tant que coursier pendant 1 mois. Je me suis ensuite fait embaucher en CDI en tant que business developper & account manager. Je devais recruter de nouveaux restaurants pour la plateforme et assurer avec eux des bonnes relations au quotidien.

Je travaillais en parallèle sur le projet DOZA, et j’ai fini par quitter Take Eat Easy en Septembre 2015 pour m’y consacrer à plein temps.

Comment se compose l’équipe DOZA ?

Nous sommes aujourd’hui 2 co-fondateurs à travailler pour DOZA : mon cousin, Benjamin Heyndrickx (diplômé Audencia) et moi-même.

Sans compter les 40 artisans avec qui nous sommes en partenariat.

Quel est le concept de DOZA ?

Nous faisons la promotion de jeunes artisans talentueux d’Afrique du Sud en mettant en vente leurs créations via des campagnes éphémères de précommande. C’est de la production participative : il faut réunir un minimum d’acheteurs avant de lancer la production.

Nous proposons donc des produits exclusifs, confectionnés à la demande et en quantité limitée.

[caption id="attachment_26760" align="aligncenter" width="414"] Les bracelets Pichulik, actuellement en précommande sur Doza Les bracelets Pichulik, actuellement en précommande sur Doza[/caption]

Comment vous démarquez-vous de la concurrence ?

1) Nous mettons en avant des jeunes créateurs/designers Sud-africains, dont les produits sont introuvables en France.

2) Nous fonctionnons sur le modèle de la production participative : tout est fait sur demande et nous n’avons pas de stock.

dova afrique design vetements collection startup novancia

Comment as-tu eu l’idée de lancer cette start-up ?

Pendant mon stage à Cape Town , en Afrique du Sud, je me suis rendu compte du nombre incalculable de créateurs talentueux, mais dont les produits étaient cependant difficiles à se procurer (présence uniquement dans des marchés, pas de magasin, pas de sites e-commerce ). Après avoir ramené plusieurs produits en France pour des amis, je me suis aperçu qu’une forte demande existait, en France, pour ce genre de produits.

L’idée a donc été de créer une plateforme qui met en avant des créateurs talentueux et inconnus auprès d’un marché très enthousiaste. Le modèle de la production participative est venu ensuite s’ajouter à cette idée, dans le but de pouvoir travailler même avec les plus petits partenaires.

Quels sont vos prochains objectifs aujourd’hui ?

Nous venons tout juste de lancer notre site web avec 3 produits disponibles en précommande. Le but est donc déjà de réussir ces 3 campagnes, puis d’en ajouter de nouvelles chaque semaine, et de parvenir à en conclure le plus possible.

Selon toi, entreprendre à la sortie de l’école, un avantage ? Pourquoi?

Je pense qu’entreprendre à la sortie de l’école est effectivement un avantage car cela permet de :

- toucher à tous les secteurs , et donc de connaître ceux dans lesquels on se plaît et s’épanoui

- créer et façonner l’entreprise dans laquelle on travaille au quotidien

- se confronter à des challenges inédits, nombreux et variés

- se responsabiliser (c’est à moi de faire en sorte que les choses se fassent)

- prendre confiance en soi

Recrutes-tu?

Pas encore, mais si tout se passe bien, nous devrions chercher des stagiaires vers la fin de l’année. On vous tiendra au courant !

Quel entrepreneur français admires-tu et pourquoi?

Xavier Niel pour son côté impertinent et autodidacte.

Merci Baptiste ! On est complètement fans des créations proposées par DOZA, si vous souhaitez les découvrir plus en détails, rendez-vous sur le tout récent site web !

rédigé par :

Sophie Lebel

le 03 février 2017

Articles recommandés

image

22 sept., stephane troussier

22 sept. 2022,

stephane troussier

Entrepreneur : comment définir sa stratégie de communication avec les clients?

La communication est un aspect très important de notre vie. À tel point que nous pourrions la définir comme la clé qui ouvre de nombreuses portes dans le monde des affaires, notamment lorsqu'il s'agit d'entreprendre et de créer une nouvelle entreprise.

image

05 juil., Kévin FERREIRA

05 juil. 2022

Rencontre avec le co-fondateur de Lizia, cet outil innovant et made in France qui facilite considérablement la lecture !

Je m’appelle Cédric Le Guern, j'ai 21 ans et je viens de Hilion, vers Saint Brieuc dans les côtes d’Armor. Je suis étudiant ingénieur en 4eme année à l’INSA de Rennes et j’ai toujours été passionné par l’entreprenariat et l’innovation. C’est pourquoi je suis aujourd’hui étudiant entrepreneur.

image

10 juin, Kévin FERREIRA

10 juin 2022

Les préoccupations des indépendants en 2022

Le contexte actuel est perturbé par toutes les crises que le monde traverse entre le Covid et la Guerre en Ukraine, mais la plupart des indépendants restent confiants et satisfaits de leur statut. En effet, 88% des 1000 interrogés se disent satisfaits du statut d’indépendants et 79% des...

Derniers articles

Accueil
  • Emploi des Jeunes
  • Entrepreneuriat
  • Vie étudiante