Comment parler de son mémoire en entretien d’embauche ?

Comment parler de son mémoire en entretien d’embauche ?

Pour maximiser tes chances d’obtenir un poste ou pallier le manque d’expérience professionnelle sur ton CV, il est possible de parler de certains projets scolaires, dont le mémoire. Figures-toi qu’il est apprécié des recruteurs ! Plus qu’un simple rendu écrit, il représente un travail de bénédictin. De quoi mettre en avant ton savoir-faire en matière de recherche, ta capacité d’analyse et tes connaissances sur un domaine précis. Reste à le faire valoir en entretien d’embauche !

Parler de son mémoire de fin d’études lors d’un entretien n’est pas forcément évident. Le plus dur est de ne pas l’introduire comme un chien dans un jeu de quilles. Son approche doit être bienséante afin que le recruteur y trouve l’intérêt d’en parler. Wizbii te montre comment !

Des questions ? 

Lors de ta présentation

« Parlez-moi de vous », « Présentez-vous » ou encore « Qui êtes-vous ? ». Ces invitations du recruteur sont fréquentes. Il existe plusieurs formes de réponses qui te permettront d’alléguer ton mémoire. Tu peux le mentionner en abordant ton parcours scolaire: « Durant ma dernière année de master, j’ai rédigé un mémoire sur la culture du raisin chasselas de Moissac »... Ici, l’objectif sera de lier les compétences qui t’ont permis de réaliser ce travail, avec le poste que tu convoites. Effectivement, tu as été capable de faire des recherches bibliographiques, synthétiser des textes ou critiquer les concepts que tu as étudiés. Ainsi, ton interlocuteur essayera probablement d’en savoir plus sur ces atouts qui font de toi un véritable chercheur opiniâtre ! En espérant qu’il aime les raisins chasselas…

Jusqu'ici tu nous suis ?

En montrant tes connaissances

La deuxième alternative consiste à tirer profit des connaissances que tu as acquises en réalisant ton projet de fin d’études. Si tu as fait un mémoire sur la médiatisation des faits divers par exemple, et que tu postules pour un poste de journaliste, valorises-toi en évoquant un phénomène que tu as relevé lors de tes recherches. Ce dernier sera d’autant plus pertinent s’il est lié au journalisme. N’hésite pas à montrer que tes connaissances sur le sujet peuvent t’aider à remplir tes futures missions ! Le recruteur pourrait même avoir son mot à dire, laissant place à un débat fructueux entre deux grands esprits !    

En parlant de tes centres d'intérêt ? 

Tu es en plein mémoire de recherche et tu as un entretien à passer ? Excellent ! Tu as la marge d’action la plus étendue. En effet, la question des activités en entretien permet de parler de toi de façon générale. Le recruteur souhaite savoir ce à quoi tu t’adonnes durant ton temps libre et quels sont tes centres d'intérêt. Autrement dit, tu peux répondre ce que tu veux du moment qu’il s’agit d’un passe-temps, d’un projet, ou encore d’un sport. Ton mémoire aura très bien sa place dans ces circonstances. De ce fait, tu peux renseigner : « Je travaille actuellement sur La culture du cresson à Méréville », tout aussi passionnant que les raisins chasselats… Pour aller plus loin, nous te conseillons de parler de ce que t’apporte ce travail de recherche, le temps qu’il te prend, ce que tu aimes ou pas, tes difficultés etc… Tu es libre mais ne perds pas la tramontane ! Reste concis pour maintenir l’attention de ton interlocuteur.

Ci-dessous, Maéva à son cours de Hobbyhorse...

Maintenant que tu sais comment parler de ton mémoire à un entretien d'embauche, nous avons plus qu'à te souhaiter bonne chance ! N'oublie pas qu'un mémoire de fin d'études est une plus-value pour ton avenir et peut être une véritable porte vers l'emploi !