Holographic Hammer, l'histoire d'un designer de talent accro à la moto

Holographic Hammer, l'histoire d'un designer de talent accro à la moto
Les Talents de la ruche : Musique, Comédie, Sport, Écriture… Certains jeunes mènent une double vie entre études supérieures et vie artistique ou sportive. Découvrez le parcours atypique de Sylvain, 26 ans, alias Holographic Hammer. Cet étudiant en design industriel à côtoyé les plus grands chez BMW et prestigieuses formations de design pour enfin se lancer en freelance. Étudiant, apprentis puis auto-entrepreneur, il vous dit tout ! talent de la ruche Hello Sylvain, peux-tu nous décrire ton parcours ? Profil Sylvain Berneron, designer J’ai commencé à faire de la moto à 8 ans, avec le dessin ces deux activités ont toujours été mes deux grandes passions. Donc au moment de choisir mon orientation, j’ai assez naturellement penché pour un BAC STI Art Appliqués, dans le but d’entrer une école supérieure de Design ensuite, chose que j’ai faite en 2006, pour en ressortir en 2012 avec un Master en Design Transports. Pendant mes études, j’ai fait un stage de 6 mois chez BMW Motorrad, j’avais 19 ans. Ensuite on m’a proposé de rester plus longtemps pour devenir « Werkstudent », une sorte d’apprenti, puis designer externe et finalement un vrai full-time designer chez eux. En tout j’y ai travaillé presque 5 ans, c’était une expérience culturelle et professionnelle formidable. Pourquoi t’être tourné vers l’illustration avec Holographic Hammer ? Quel est ton logiciel de prédilection ? logo holographic hammer Mon logiciel de prédilection est le crayon à papier, je dessine toujours à la main pour moi. Mais en 2015, être un « créatif » ne vous dispense pas d’être rentable, et même si les ordinateurs brident légèrement la créativité, ils sont surtout des outils puissants qui nous permettent de gagner beaucoup de temps et de faciliter le travail en équipe. Donc je fais 90% de mon travail sur Adobe Photoshop, comme par exemple toutes les illustrations que vous pouvez voir sur notre page Facebook HH.

Moto design holographic hammer

Buell XB12S 2009 / Andreas.K

moto design holographic hammer 2

Ducati 999 S 2004 | Felmoto Customs

J’ai commencé Holographic Hammer quand j’étais chez BMW, au début je dessinais des motos « custom » (modifiées, personnalisées) pour mes copains en France, le soir et le weekend. Puis je les ai postés sur le net pour voir ce que les gens en penseraient, 2 ans plus tard nous avons presque 40.000 followers, et des projets plein la tête pour le futur ! Cela a-t-il été difficile de quitter un grand groupe comme BMW pour monter ta boîte ? Projet Nine-T RSD BMW À l'occasion des 90 ans de BMW, Sylvain a été choisi pour réaliser le très célèbre concept Ninety RSD J’ai beaucoup appris chez BMW, j’adorais mon job, mais d’un autre côté la France me manquait, ma famille, le tout combiné avec ce rêve de pouvoir un jour dessiner et réaliser mes propres projets. HH était en quelque sorte un essai pour sonder les réactions extérieures. Donc après avoir réalisé 3 modèles de production et un Show bike, le concept Ninety, j’ai décidé de tenter ma chance pour monter ma boîte. J’ai cru comprendre que tu ne fais pas que représenter les plus belles motos du monde, tu les pilotes depuis plus de quinze ans. Peux-tu nous montrer ta préférée (ou du moins le style que tu préfères) ? Sylvain Berneron, pilotage moto sur circuit

 CAFE RACER Festival 2013

J’ai commencé a piloter bien avant de rouler sur la route pour me déplacer, c’est vraiment par la course que j’ai pris goût à la moto. Alors c’est très puéril je sais, mais ma moto préférée c’est la mienne ! Moto Sylvain Berneron, Suzuki customisée

Sa moto, customisée par ses soins : TZAR - Suzuki GSX1200 Inazuma

C’est une vieille Suzuki 1200cm3 qui à quelques années de plus que moi puisqu’elle date de 1985, que j’ai refait avec un copain. Je m’en sers aussi bien en ville que sur circuit, c’est le bon compromis. J’aime les vieilles motos remises au goût du jour, je les trouve plus poétiques que les motos actuelles ou il y a beaucoup de plastique et moins de caractère. moto design holographic hammer

 Yamaha XS 650 / HH

À quel moment as-tu décidé de travailler en freelance ? Comment cela s’est présenté à toi ? Qu’est ce qui te plaît là-dedans ? J’ai toujours voulu monter ma boîte, que l’on dessine, chante, danse, peigne, ou peu importe, je pense que chacun veut le faire comme il l’entend car on donne beaucoup de soi-même dans ce genre d’activité malgré le fait qu’elle soit professionnelle. Ça n’a jamais été une évidence car j’étais vraiment bien traité chez BMW, alors pourquoi quitté cette bulle de confort pour aller prendre tous ces risques ? Parce que j’ai une vision, je rêve de pouvoir la réaliser et malheureusement personne ne le fera pour moi donc après avoir constaté les réactions positives de mon boulot via HH, il fallait que je me lance et mon frère m’a suivi dans cette aventure. Maintenant nous avons un atelier de 140m2 aux portes de Paris, et une année 2015 charnière pour commencer à réaliser nos rêves ! Atelier Holographic Hammer Atelier parisien Holographic Hammer Malgré ta notoriété grandissante dans le milieu, tu ne souhaites pas être constamment mis sur le devant de la scène. Peux-tu nous expliquer ce choix ? Je hais la publicité, quand on vient me démarcher pour me vendre qqch je suis le premier agacé, donc j’évite de reproduire ce schéma, je fais de mon mieux chaque jour, je publie mon travail et les retombées indirectes ne sont que du bonus. As-tu un conseil en or à donner aux étudiants qui souhaitent faire une carrière de graphiste ? À 26 ans, je ne suis pas sûr que mes conseils soient de très grande valeur, mais voilà 2 phrases que j’aime beaucoup. Elles reflètent bien mon état d’esprit et la vie en général je pense. Comme dans la vie, l’une est évidente et l’autre se cache entre les lignes, je me les répète souvent, et, jusqu’ici tout va bien.
IL N’Y A PAS DE PLUS GRAND RISQUE QUE DE NE PAS EN PRENDRE.
Enfin, si d’autres étudiants ou jeunes diplômés partagent une réelle passion pour la moto, alors contactez-nous : holographic.hammer@gmail.com. Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles rencontres pour développer des projets de plus en plus complexes et ambitieux ! Pour acheter ses créations, vous pouvez vous rendre sur son compte Society6 en suivant ce lien pour, pourquoi pas, les exhiber dans votre salon ! Si vous avez apprécié le témoignage de notre célèbre designer de talent, partagez cet article, fans de moto ou non ! :)