Ça veut dire quoi d’être entrepreneur aujourd'hui ?

Ça veut dire quoi d’être entrepreneur aujourd'hui ?
Cet article est écrit par Adrien Noblet, co-fondateur de Au Troisième. adrien Nous avons eu l’occasion d’intervenir quelques fois pour parler d’Au Troisième, notre projet de site de colocation et notre quotidien de jeunes diplômés entrepreneur notamment au Miage My Startup #2 organisé dans les locaux Paris Incubateurs. De bonnes occasions de faire le bilan sur plus d’une année et demi dans le bain de l’écosystème startups. Que ce soit face à une audience étudiante, de jeunes diplômés ou d’entrepreneurs comme nous, il est toujours très amusant de se confronter aux questions ou aux idées que les gens peuvent avoir de ce monde si particulier qu’est l’écosystème des startups.

Alors, ça veut dire quoi d’être entrepreneur de nos jours ?

Le début,

the social network On imagine souvent la nouvelle application (ou site de colocation révolutionnaire) comme ayant été développée en caleçon dans une chambre entre deux épisodes de Games Of Thrones et faire le buzz la semaine qui suit sur les tous les sites ou blogs plus hypes les uns que les autres.
Malheureusement, les histoires à la Mark Zuckerberg n’existent pas.
Si Blablacar, Leetchi, Capitaine Train semblent être devenus incontournables depuis quelques mois, leurs créations remontent à plusieurs années. On vous dit ça maintenant mais on y croyait aussi dur comme fer: avoir eu l’idée du siècle, pouvoir sortir le site en un peu plus de deux semaines et devenir millionaire dans la seconde. On mettra ça sur le compte de la fougue de la jeunesse puisque nous avons lancé notre site de coloc pendant nos études. Ah la jeunesse ! À ce propos, vous êtes encore jeunes, profitez-en. Si vous avez une idée, lancez-vous, étudiant et entrepreneur n’est pas incompatible et ça ne fera jamais mauvais sur votre CV, même si vous vous plantez. On y reviendra.

Les associés et le quotidien,

associés Le sujet des associés a été discuté en long, en large et en travers. D’expérience, deux associés c’est bien, trois associés ça va, plus de trois... c’est le dawa (c’est pour la rime). Avoir des compétences complémentaires c’est bien mais avoir des caractères compatibles c’est mieux parce vous allez surtout passer toutes vos journées ensemble voire vos soirées et vos vacances si comme nous vous avez les mêmes amis ou que pire que vous êtes en coloc. Travailler de chez soi n’est pas facile, on fait beaucoup de choses (sa lessive, les courses, la vaisselle) mais on travaille peu. Instaurez-vous une petite routine : le rituel d’aller au bureau tous les matins, c’est important. Trouvez-vous un bureau où vous pourrez avoir du café pas bon et des bières au frais, parce que ça aussi c’est important. L’entreprenariat n’est pas un sprint, c’est un marathon alors prenez-vous des vacances, dormez- bien la nuit et profitez de vos amis.

Les parents et les copains,

entrepreneur Moment fatidique, annoncer à ses parents que l’on ne va pas chercher de travail (ou le quitter) pour lancer sa boîte et lire l’inquiétude sur les visages. C’est normal, les mamans sont toutes les mêmes mais elles vous aiment quand même. Du côté des copains, normalement pas de problème, votre deuxième famille devrait vous encourager unanimement. Vos copains sont les meilleurs alliés que vous ayez pour vous remonter le moral quand ça va pas fort et surtout répandre la bonne parole à travers le monde !

Se tromper,

faire une erreur

Quand on commence, on a tellement d’idées qu’on est persuadé de conquérir le monde en deux coups de cuillères à pot. Ah, la jeunesse ! Il faut tenter (et se tromper) pour trouver la bonne idée, qui marche bien. C’est inhérent à la formule startup: itérer (tester), se tromper, pivoter et trouver la bonne formule.
Bref se tromper c’est cool.
Parfois l’idée n’était tout simplement pas bonne. Parfois encore, c’est une simple question de timing ou de façon de faire. Faites vous un apéro pour brainstormer !  

Se faire aider,

aide Pensez à vous appuyer sur votre réseau d’anciens. On sort d’une filière Miage et même si c’est l’université, on a la chance d’avoir un bon réseau (Miage Connection). Je n’ai jamais rencontré d’ancien qui n’était pas prêt à filer un coup de pouce ou un bon conseil. Je suis prêt à parier qu’il en sera de même pour vous ! L’éco-système startup est bien développé et beaucoup d’initiatives sont lancées : incubateurs, pépinières, accélérateurs, évènements dédiés (par Wizbii par exemple !), etc. Vous allez rencontrez pleins d’autres porteurs de projets comme vous, vous faire un réseau... Les autres startups seront toujours partantes pour aller boire un verre, discuter et se serrer les coudes. Même si ça ne débouche pas sur une collaboration, ça fait du bien de discuter avec des gens qui vivent la même chose que vous. - Pour conclure, plus d’un an après le lancement de notre projet, on est pas prêt de baisser les bras et toujours aussi motivé pour conquérir de monde de la coloc. Si vous aimez les pâtes, faire des rencontres et écouter de la musique au travail, dites-le avec moi : être entrepreneur c’est cool.   Photos © Olivier Allard