5 idées pour mettre à profit une période de chômage

5 idées pour mettre à profit une période de chômage
Une période de chômage ou d’inactivité n’est pas toujours facile à traverser. Nous allons vous montrer qu’il est possible de tirer le meilleur parti de ce passage transitoire dans votre vie de jeune diplômé ! Voici 5 idées dont vous pouvez vous inspirer pour rendre cette expérience un peu plus positive qu’il n’y paraît…

1. Soigner son identité numérique

e-reputation Pour mettre toutes les chances de votre côté dans votre recherche d’emploi, soignez votre identité numérique ! Il y a de grandes chances pour que les recruteurs tapent votre nom sur Google et aillent vous chercher sur les réseaux sociaux. Alors que vont-ils trouver ? Si ce n’est pas déjà fait, il est temps d’ajuster vos paramètres de confidentialité pour rendre votre profil privé et filtrer vos photos ou encore faire attention à ce que vous tweetez pour ne pas que vos propos vous portent préjudice. Réfléchissez à l’image que vous souhaitez montrer de vous-même à un potentiel recruteur et faites un ménage digital en conséquence. Dans certains secteurs professionnels comme la communication, votre identité numérique doit même être votre vitrine, aussi importante que votre CV. Dans ce cas, votre présence en ligne doit être réfléchie et stratégique : de l’ouverture d’un 2ème compte Facebook à visée professionnelle au téléchargement d’une appli dédiée au « job dating » en passant par la création d'un profil Wizbii, vous devrez vous poser des questions pour être là où le recruteur vous attend et vous démarquer de la concurrence ! Ce guide de l’identité numérique vous propose un mode d’emploi pour nettoyer vos comptes et vous permettra de faire le point sur votre e-réputation.

2. Bloguer

blogguer Vous avez envie d’exprimer votre expertise sur votre domaine professionnel ? Vous aimeriez parler de votre passion? Pourquoi ne pas commencer un blog ? Bloguer peut être une aventure stimulante à condition d’avoir au départ des objectifs clairs. Se lancer sur un coup de tête pour ne pas poursuivre l’aventure serait une perte de temps. Effectuez des recherches afin d’élucider vos interrogations et de définir le fond et la forme de votre futur blog. C’est en période d’inactivité que l’idée de créer mon blog Les Tagueurs de Séries a germé et mûri. C’est justement parce que je ne travaillais pas que l’idée a fait son chemin et que j’ai pris le temps de construire ce projet. En amont de la création des Tagueurs de Séries, j’ai commencé par référencer les blogs déjà présents sur la thématique des séries et de la social TV. Une fois familiarisée avec le marché, j’ai défini l’identité et l’offre de mon blog avant de plancher sur les premiers articles et les étapes de son développement.
Je reste persuadée qu’en activité je n’aurais pas pris le temps d’aller au bout de cette idée.
Aujourd’hui, le blog à un bel avenir devant lui grâce à sa petite équipe de rédacteurs ambitieux et passionnés. Si cette expérience de blogging s’avère significative et/ou en corrélation avec votre recherche d’emploi, votre blog est à ajouté à votre vitrine numérique (cf identité numérique). Ce qui est au départ un loisir peut devenir un plus sur votre CV ou un exemple à faire valoir en entretien. Pour ceux qui ne sont pas à l’aise dans l’écriture, vous pouvez dans le même esprit réaliser des Podcasts ou créer une chaîne YouTube.

3. S’engager

s'engager Il est important de maintenir une vie sociale en période d’inactivité. Ce n’est pas toujours évident surtout si vos amis travaillent, c’est pour cela que s’engager dans une activité où vous rencontrerez du monde peut vous faire du bien. Voici quelques exemples… Donnez un peu de votre temps à une association : la Croix-Rouge, le Samu Social, la SPA…  Rapprochez-vous des associations présentes près de chez vous pour savoir s’ils recherchent des bénévoles ! Et pourquoi ne pas s’engager politiquement !  Vous voulez faire entendre votre voix, œuvrer pour un parti et vos concitoyens ? Ce serait le temps de sauter le pas ! Là encore, rapprochez-vous de la permanence du parti politique pour lequel vous avez une affinité. Comme pour le blogging, votre engagement pourrait être une expérience à faire figurer sur votre CV et qui sait, cela pourrait même faire naître une vocation chez vous.

4. Bouger

bouger Si votre esprit est préoccupé par la recherche d’emploi, aérez-vous un peu ! Rien de tel qu’un peu de sport pour se sentir mieux dans sa tête… et dans son corps. Faites de la pratique sportive une habitude. Une heure de vélo ou 20 minutes de footing par semaine peuvent suffire pour libérer un peu d’endorphine dans votre organisme, cette hormone du bonheur. Danse, match de foot entre potes, pratique d’un art martial… Choisissez le sport qui correspond à vos envies et à vos besoins. Prenez soin de vous, entretenez votre corps, cela ne pourra que vous être bénéfique.

5. Entreprendre

entreprendre Vous rêvez de créer votre entreprise ? Vous avez un projet qui trotte dans votre esprit mais vous n’osez pas franchir le cap ? Vous envisagez de travailler à votre compte ? Entreprendre n’est pas quelque chose qui se décide à la hâte. Mais si vous êtes jeune diplômé, le moment est bien choisi pour creuser votre idée et faire une étude de marché. Parlez-en à votre conseiller pour l’emploi. Vous pouvez aussi vous adresser à la pépinière d’entreprise ou à la Chambre de Commerce et d’Industrie la plus proche de chez vous. Il existe des formations gratuites pour aider à guider les entrepreneurs en herbe dont vous faites peut-être partie.   Partagez avec nous votre expérience ! Qu’avez-vous entrepris pendant votre période de chômage ? Dans quelle mesure cette initiative vous a été utile ? Une de ces idées vous inspire t-elle ?