Se faire embaucher en CDI après un contrat en apprentissage

Se faire embaucher en CDI après un contrat en apprentissage

Entreprendre un contrat d’apprentissage est une véritable opportunité qu’il faut savoir saisir. Mais la question à se poser est : que se passe-t-il ensuite ? J’ai eu la chance de pouvoir continuer à la suite de mon contrat d’apprentissage et être embauché pour un CDD dans un premier temps pour ensuite continuer avec un CDI.

Je ne peux absolument pas garantir que ça marchera pour chacun car je pense que le contexte de l’entreprise et la culture de cette dernière jouent beaucoup dans l’embauche d’un jeune diplômé à la suite d’un apprentissage. Cependant je pense que certains critères peuvent aider au fait de se faire embaucher par la suite.

S’impliquer au niveau professionnel

implication entreprise

En premier lieu, je dirais qu’il est très important de montrer de l’implication et de la motivation dans son travail. Ne vous contentez pas d’être le stagiaire, apprenti lambda qu’on oubliera à la suite de son passage. Impliquez vous vraiment dans vos missions et montrez que ce que vous faites vous plaît. Si rien ne vous plaît, vous pouvez également le montrer mais tout en faisant passer l’idée que vous êtes aussi prêts à faire des choses qui vous plaisent moins.

S’impliquer dans la vie de l’entreprise

implication

Le second point rejoint un peu le premier mais se différencie dans le contexte. Impliquez vous dans la vie de l’entreprise. J’ai remarqué que les entreprises ne sont pas seulement à la recherche de compétences que vous pouvez apporter. Un candidat ne se recrute pas uniquement sur ses compétences, mais aussi dans ses capacités de pouvoir se positionner dans le circuit de l’entreprise qu’il veut rejoindre. Dans le cas d’un stage ou d'un apprentissage, vous aurez le temps de faire "votre trou" dans l’entreprise. Montrez alors que vous en voulez, mais impliquez vous aussi dans la vie de l’entreprise, montrez que vous êtes disponible, que vous pouvez intervenir sur plusieurs niveaux de missions.

Ne passez pas inaperçu

passer inaperçu

Le troisième point est de montrer que vous êtes « indispensable » dans l’entreprise. Comprenez-le en enlevant toute la prétention qui pourrait y avoir derrière ce terme. Dites vous juste que, si vous ne laissez aucune trace dans cette entreprise et qu’ils ont l’impression de pouvoir vous remplacer très facilement, pour quelle raison voudraient-ils vous garder ? Souvenez-vous qu'embaucher une personne est un véritable investissement. C’est pour cela que vous devez prendre les devants, faire vos missions, mais aussi faire preuve d'initiative pour votre enrichissement personnel et pour l’entreprise.

La confiance en soi est surement la clé

 confiance-en-soi

Autre point, qui est sûrement le plus important : Croyez en vous ! Ne vous laissez pas dire que vous ne pouvez pas faire telle ou telle chose. Dans mon cas, j’ai terminé mes études avec un diplôme de psychologue spécialisé dans les Ressources Humaines. Le poste pour lequel j’ai été embauché est un poste de chargé de Marketing et Communication, consultant en accompagnement en bilan de compétences et en méthodologie de construction de projets professionnels avec une méthodologie déposée par le cabinet : le F3P, dont je vais faire les formations auprès de consultants RH. Je n'avais au départ aucune connaissance en communication, mais j’anime désormais des ateliers sur les réseaux sociaux et coaching en personal branding. Donc dites vous que vous en êtes capable même si une tâche vous paraît insurmontable.

Pour terminer, je conclurai avec cette citation que l’on m’a présenté un jour au cabinet qui est une phrase de William de BAZELAIRE :

Terminons ce petit tour d’horizon, quant à la politesse, ses usages et la manière de réussir en citant le duc de Brissac à qui un jeune homme demandait : « Comment arrive-t-on à Paris ? (Dans le sens Balzacien du mot)
- Très simple, répondit le duc. À Paris, les gens n’entendent pas ; quand ils entendent, ils n’écoutent pas ; s’ils écoutent, ils ne comprennent pas, et quand ils comprennent, ils s’en foutent. Sur ces données, mon bon, faites votre trou dans la capitale...