Sport et start-up : quels sports pratiquent Yuka, Payfit et Too Good to Go pour être au top ? - La Ruche par WizbiiToo Good To Go, Yuka et Payfit sont des exemples start-up alliant efficacité et sport en entreprise, peut-être est-ce la clé du succès ? Voici le témoignage de leurs fondateurs et fondatrices !

Sport et start-up : quels sports pratiquent Yuka, Payfit et Too Good to Go pour être au top ?

Suite à ce week-end sportif, à l’occasion du marathon de Paris, nous avons décidé d’interviewer les fondateurs et fondatrices de trois start-up qui cartonnent sur leurs pratiques sportives personnelles mais également au sein de leur société. Malgré leurs plannings bien chargés, Yuka, Too Good to Go et Payfit trouvent tout de même le temps de décompresser en pratiquant des sports nombreux et variés !

people exercising

Too Good To Go 

Au sein de cette start-up, le sport occupe une place de choix. La fondatrice, Lucie Basch, prend le temps de bloquer des créneaux afin de « de souffler et de s’occuper d'elle ». Ancienne joueuse de volley-ball, Lucie a dû arrêter à cause de son rythme de travail trop intense. Mais elle s’est concentrée sur de nouvelles activités plus modulables avec son emploi du temps, telles que le running, la randonnée et le yoga, qu’elle pratique d’ailleurs au sein de sa start-up !

En effet l’équipe bénéficie de cours particuliers de yoga, toutes les semaines au sein des locaux pour permettre aux membres de se détendre et faire le plein d’énergie ensemble, une très belle initiative pour renforcer les liens et l’esprit d’équipe. Too Good To Go est composé d’une équipe d’athlètes confirmés, comme « Sonia, du Customer Care, qui est championne de France d’haltérophilie ! » Trois des employés étaient également en préparation de ce fameux marathon. Et pour ceux qui n’ont pas forcément le même niveau de compétence, ils organisent des groupes de running commun.

Il n’y a pas de doutes, Too Good To Go adopte un environnement de travail propice à la coordination d’équipe, l’échange et le partage : « cela peut en effet développer un véritable esprit d’équipe, donner une volonté de se dépasser au niveau personnel et au niveau du groupe. Mais c’est avant tout une manière de socialiser, de mieux connaître ses collègues, de passer un bon moment ensemble ». Qui plus est, la start-up emménage bientôt dans des locaux plus spacieux, "ce sera l’occasion d’organiser de nouvelles activités de groupe", s'enthousiasme Lucie.

Payfit

Chez Payfit, le sport est également très présent, puisque l’entreprise dispose d’une salle de sports au sein même des locaux, proposant diverses activités.

L’équipe a également participé en novembre à la fameuse course Ekiden et joue tous les mardis soirs au football, avec deux équipes masculines et une équipe féminine. En voilà une d’entreprise dynamique, active et entreprenante !

D’après le fondateur de Payfit, Firmin Zocchetto, amateur de football, le sport est bénéfique tout d’abord personnellement, "La pratique du sport est essentielle à mon équilibre ! Elle permet à la fois de se vider l’esprit et de rester en forme". Mais aussi et surtout collectivement, « Le sport est un excellent moyen pour favoriser l’esprit d’équipe et renforcer les liens, notamment entre les différentes équipes ». Cela permet de vivre des moments ensemble en dehors de la vie en entreprise.

Voici un cliché qui montre en effet la cohésion des membres de l’entreprise lors de la course Eriken le 3 novembre dernier !

Yuka 

François Martin, l’un des trois fondateurs de Yuka nous confirme que le sport « permet de relâcher la pression, de lever un peu le nez de son ordi, de sortir du mental pour retrouver son corps et être à son écoute ». En effet, utiliser les capacités de son corps lui permet de donner de l’énergie afin de réaliser des projets efficacement et surtout se sentir heureux. Lui-même pratique la course à pied et le cross fit. Il aime également l’escalade en voie, mais n’en pratique plus « faute de place dans les salles à Paris ».

Chez Yuka, la pratique du sport collectif est très fréquente, quasiment tous les jours, le matin ou entre midi et deux : « yoga le mardi, cross fit le mercredi, rameur le jeudi, running le vendredi ». Cela représente en général « deux sessions par semaine / personne », confirmant ainsi la motivation de cette équipe remarquablement sportive !

Comme le cite François, « Cela permet de se retrouver autour d'autre chose que le travail, dans un autre cadre ». Selon lui, le sport en équipe fluidifie les relations, développe l’estime de soi, donne du courage et développe notre optimisme. Il assure ainsi « On est toujours de bonne humeur après le sport : ça permet d'attaquer la journée ou l'après-midi du bon pied ! »

group of people running on stadium

Ces trois témoignages soutiennent et confirment que le sport en entreprise est bénéfique, il permet de maintenir de l’énergie au sein de l’équipe, favoriser l’échange entre les membres et se montrer efficace et motivé.

Prenez donc exemple sur ces entreprises modernes et athlétiques !

Chez Wizbii, on valide complètement puisque nous organisons chaque semaine des tournois de football, nous pensons aussi que des évènements de team buidling tels que la French Startup Cup sont idéaux pour favoriser l'esprit d'équipe (il s'agit d'une course en voiliers et d'ailleurs, la team Wizbii est arrivée 2ème l'année dernière !).

rédigé par :

Maryam Orion

le 15 avril 2019

Articles recommandés

image

16 mai, Maryam Orion

16 mai 2019,

Maryam Orion

5 start-up écolos & innovantes qui agissent pour la planète !

Appli "anti-gaspi", régulateur d'eau, basket écolo... Découvrez 5 start-up qui ont décidé de développer des projets et concepts éthiques en faveur du développement durable

image

15 mai, Marion Epinette

15 mai 2019

Il y a t-il du monde au musée ou à la piscine ? Affluences vous indique les temps d'attente !

Vous aussi vous en avez assez d'arriver à la BU et de constater qu'elle est pleine à craquer ? Affluences à pensé à vous et vos méninges en créant une appli qui vous donne en temps réel l'affluence.

image

14 mai, Marion Epinette

14 mai 2019

Kolectou : la start-up qui lutte contre le gaspillage alimentaire

Marre du gaspillage alimentaire ? Kolectou, une jeune pousse innovante partage votre avis. Rencontre avec Noémie Gourtay, la cofondatrice qui nous en dit plus.

Derniers articles