3 situations connues des étudiants avec leur téléphone

3 situations connues des étudiants avec leur téléphone

Tête baissée, regard figé. Non ce n’est pas le refrain d’une chanson mais l’allure que tu prends lorsque tu es sur ton téléphone. Jusque-là, rien d’alarmant. En effet, les choses se corsent lorsque l’on sait que les jeunes (18-24 ans) consultent leur smartphone en moyenne 50 fois par jour ! Et y compris en cours ! Ce qu’il faut retenir de cela ? Que tu es tributaire de ton « téléphone intelligent ». Oui mais pas que. Le rapport très fort que tu as avec lui engendre des pratiques connues de tous et souvent incongrues. En voici une liste bien fournie et qui te rappellera des situations assez gênantes !

Le téléphone qui sonne en plein examen

Un classique. Tout se passe bien dans le meilleur des mondes (sauf si tu n’as pas révisé) ; ton professeur vient de communiquer l’énoncé du sujet et demande le silence dans la salle. À sa grande habitude, il ne manque de rappeler que les téléphones sont interdits. Puis, plus aucun bruit ne déferle jusqu’au moment où la sonnerie de ton smartphone s’emballe. Rien de pire ! Et comme pour bien enfoncer le clou, tu prends un certain temps avant de le trouver. Un appel inopportun ou le réveil que tu as oublié de désactiver ? Peu importe, sous la pression de tes camarades et du professeur, tu cherches immédiatement à l'éteindre. Heureusement, tu ne risques pas grand-chose s’il était rangé lorsqu'il a sonné…

Le son trop élevé d’une vidéo

Moins gênant certes, mais pas moins impoli. La bourde du téléphone qui surprend par son volume trop élevé arrive assez souvent lors des cours. Elle se produit lorsque tu t’ennuies ou que tu as autre à faire que d'écouter ton professeur parler. Tu décides alors de consulter ton snapchat voir un peu ce qui s’y passe. Seul hic, tu as oublié que la dernière fois que tu as fait cela, le volume était à son maximum. Tu penses avoir le temps de corriger ton erreur en baissant le son le plus rapidement possible mais trop tard... Le snap est déjà chargé et la voix cassée de ton amie Claire en soirée médecine raisonne déjà dans la salle.

La musique diffusée par les écouteurs de ton téléphone 

Tu arrives en cours avec du retard, tout le monde est installé et le professeur a déjà commencé son explication de l’anthropologie de la communication. Tu déplaces chaises et tables, enlève ton manteau et déballe le sac dans lequel est soigneusement rangé ton ordinateur. Tu penses alors que ton arrivée n’a pas du tout été ostensible et t’engages dans une prise de notes intense. Sauf qu’en t’asseyant tu as oublié de couper la musique de tes écouteurs... Une petite mélodie grisonnante se répand ensuite. Évidemment tu ne l’entends pas à l’inverse de tes camarades qui se mettent à s’interroger sur ce grésillement. Quelques secondes passent puis tu te mets à l’entendre à ton tour. Elles s'accumulent au rythme de la classe qui s'étonne de plus en plus de ce bruit. Le déclic arrive enfin, tu comprends qu’il s’agit du nouveau Damso que tu écoutes en boucle depuis ta descente du RER B...

Pour ne plus revivre ces situations, veille à mettre ton téléphone en silencieux, baisser le son au maximum et bien couper la musique de tes écouteurs, juste avant d'entrer en cours.