Emploi

Trouvez facilement votre premier job

Découvrir

L'actualité professionnelle des 18-30 ans

Découvrir
Finance

Découvrez les aides financières auxquelles vous êtes éligible

Découvrir
Santé

La mutuelle qui prend soin de la santé des jeunes

Découvrir
Mobilité

Révisez le code de la route à partir de 9,90€

Découvrir
Comment se démarquer par ses actions en entreprise ? - La Ruche par Wizbii
Bannière d'un article
#Emploi-jeune-diplome

Comment se démarquer par ses actions en entreprise ?

Si tu ne sais pas… fais !

Que l’on se comprenne : je ne t’encourage pas à faire n’importe quoi dans des domaines où tu es joyeusement incompétent ; je propose une solution concrète aux problèmes mentionnés précédemment : le manque de « culot » des jeunes qui n’osent pas et la résistance au changement .

Si tu as l’impression que ta boîte se transforme en un magnifique capharnaüm dès que tu as le malheur d’essayer de faire remonter une idée ou un avis quelconque, alors une solution s’impose : fais-le. J’ai passé des années à perdre un temps précieux en discussions stériles avant de me lancer dans chaque projet .

Maintenant, j’ai adopté une autre approche : je commence par me lancer dans le projet (ce qui me prend environ la moitié du temps que je passais en palabres), je mets les autres personnes devant le fait accompli, et nous pouvons continuer à travailler ensemble sur le projet. Par exemple, si tu veux suggérer à ton entreprise de rénover son site internet, prépare une maquette, ou réalise toi-même la page d’accueil si tu as les compétences pour, avant d’aller en parler à ton boss. Tu souhaites mettre en place un programme particulier dans l’entreprise ? Assemble un groupe de « bêta-testeurs » parmi tes collègues, et tu pourras ensuite présenter ton projet preuves à l’appui. Basées sur du concret, tes propositions auront d’autant plus d’impact et de chances d’être acceptées.

Au-delà des facilités pour trouver une oreille attentive, cette attitude montre que tu es motivé(e) et capable de mettre la main à la pâte, et que tu n’es pas uniquement un(e) champion(ne) pour donner des leçons et exprimer des vœux pieux. J’ai travaillé avec des personnes extrêmement créatives qui savaient trouver des idées géniales, mais étaient totalement incapables dès qu’il s’agissait de les mettre en œuvre. A toi donc de montrer que tu es d’une autre trempe, et de taille à appréhender des responsabilités.

De manière générale, tes pensées qui te semblent les plus intéressantes doivent systématiquement se traduire en actions. Et le meilleur moyen de t’en assurer est de commencer par agir toi-même. Cela semble évident, mais c’est à cette étape qu’une grande majorité échoue : à toi de faire mieux ! Par exemple, j’ai remarqué que dans mon école d’ingénieurs les élèves passaient un temps fou à critiquer l’existant et proposer des solutions. Ces dizaines d’heures d’un travail pourtant remarquable d’analyse et de résolution de problèmes passées par chaque promotion étaient ainsi perdues sans aucune action concrète engagée, puisque ces idées n’étaient transmises à personne. J’ai donc lancé Ponts ParisTech Refresh , pour permettre aux élèves de discuter par écrit sur la plateforme de ces problèmes et de leurs solutions, pour ensuite en faire une synthèse qui serait remise à l’administration, qui pourrait alors agir. Et, tout à coup, les paroles de 200 personnes se sont transformées en actes, alors qu’elles n’étaient auparavant que paroles en l’air.

Bien entendu, c’est déjà extraordinaire d’avoir des idées, révolutionnaires ou non. Mais c’est un gâchis de s’en tenir là. Ose ! Tu ne risques rien. Tu as le droit de te tromper, vraiment. C’est ma vision du management, et elle est de plus en plus répandue : à part si l’erreur était évidente, tu as allégrement le droit de te tromper une fois. En revanche, tu n’as pas le droit de faire cette erreur une deuxième fois, donc prends le temps d’apprendre de tes erreurs et tu n’auras aucun souci à te faire. Bien sûr, « je suis nul » ou « je n’arriverai jamais à rien » ne sont pas des raisons valables, de même que le manque de chance : prends la peine de trouver les vraies raisons, ça te sera très utile. Pense que les personnes qui ont réussi ne l’ont quasiment jamais fait du premier coup. Sors de l’état d’esprit où tu te demandes ce que tu dois faire, et commence par faire ce que tu maîtrises. Après avoir posé ces premières bases, il sera temps de prendre un peu de recul et de tenter de mobiliser d’autres personnes autour du projet existant.

Il est d’ailleurs à noter qu’il en va de même pour l’ entrepreneuriat : une idée d’entreprise ne vaut rien tant que tu ne l’as pas mise en application ! Commence donc par aller parler à des clients potentiels, interviewer des experts du milieu ou lancer une page Launchrock : ce sont ces actions qui te mettront sur la bonne voie et te permettront de n’avoir aucun regret. Car les principaux regrets ne concernent pas ce que nous avons fait, mais ce que nous n’avons pas fait !

rédigé par :

Pierre Simonnin

le 17 juin 2013

Articles recommandés

image

09 juil., Sophie Lebel

09 juil. 2020,

Sophie Lebel

Réussir sa première entreprise avec les bons outils digitaux

Bien élaborer son plan de communication digitale quand on est un jeune entrepreneur est une obligation. Avec les bons outils digitaux, votre présence en ligne en sera d'autant plus effective, ce qui participera à l'évolution de votre nouveau business.

image

08 juil. 2020

Comment créer un quiz en ligne pour recueillir les suggestions des utilisateurs ?

Il est important de faire évoluer périodiquement les produits et les services proposés par l'entreprise, en fonction des tendances du marché.

image

01 juil., Maryam Orion

01 juil. 2020

[Qilibri] De 5 à 35 salariés : découvrez cette start-up spécialisée sur le rééquilibrage alimentaire !

Nous avons interrogé Bastien, le co-fondateur de Qilibri, une start-up spécialisée dans le rééquilibrage alimentaire sur-mesure. De 5 à 35 salariés, découvrez leur aventure.

Derniers articles