Comment parler de son ancienne boîte aux recruteurs ?

Comment parler de son ancienne boîte aux recruteurs ?

En entretien d’embauche, Il n’est pas rare que le recruteur se montre intrigué par ton ancien emploi. Il t’invite alors à parler de ton entreprise et des raisons de ton départ. Mais comment lui annoncer que tu es parti en donnant des noms d’oiseaux à l’ensemble du personnel ?

La solution repose sur deux concepts clés : l’honnêteté et la dissuasion. Wizbii te montre comment expliquer adroitement à ton futur employeur pourquoi il devenait coton pour toi de continuer dans ton ancienne boîte.  

Sois honnête

Nous sommes certains de ta motivation et de ton sérieux dans ta préparation à un entretien mais tenons à te rappeler de bien apprêter tes arguments, y compris pour justifier l'abandon d'un emploi ! N’essaye pas de mentir. Si ton départ s’est fait en raison d’une faute grave venant de toi, arrondis les angles tout en restant honnête. Non seulement le mensonge pourrait se faire sentir mais en plus de cela, il arrive parfois que le recruteur se renseigne sur un candidat en contactant son ancien employeur. Donc si tu es parti de ton poste en donnant une correction à ton ancien patron, il vaut mieux que ce soit toi qui l’annonces. Ainsi, tu pourras justifier ton acte, difficilement certes…

Pour tout problème d’ordre relationnel avec ton patron ou tes collègues, ne t’attarde pas sur les faits. Essaye d’être le plus synthétique possible sans décrier ton ancien poste. De cette manière, ton futur employeur te percevra comme une personne humble et non ingrate. S’il y en a, reconnais auprès de lui certains torts que tu as eus dans le passé. Tu seras mieux vu que si tu rejetais entièrement ton départ sur les autres, d'autant plus que cela pourrait laisser entendre que tu postules par défaut. 

Sois dissuasif

Dans un entretien où le recruteur te demande de parler de ton ancien poste, tu dois faire preuve de dissuasion. Amène-le sur un terrain susceptible de jouer en ta faveur afin de troubler les raisons potentiellement gênantes qui t'ont poussé à te séparer de ton emploi. Ne te méprends pas, nous proscrivons le mensonge mais sommes favorables à lui montrer quels avantages tu peux tirer de ton départ, qu’il soit volontaire ou pas : ambition, s’essayer à d’autres missions, volonté d’une entreprise plus grande, besoin de changement etc.

En effet, la dissuasion passe aussi par l’approche de tes missions. Si tu es parti parce que celles de ton ancien emploi ne te plaisaient pas, dis-le ! Aborde-les en commençant par parler de leurs intérêts, de ce qu’elles t’ont apportées puis enchaîne avec leurs points négatifs. Fait part au recruteur de ce que tu n’aimais pas dans ton travail et rebondis sur ce que tu attends de ton nouvel emploi, sachant que tes attentes doivent correspondre avec le poste pour lequel tu postules.    

Tu sais maintenant comment parler de ton ancienne boîte à ton recruteur ! Bon courage pour ton entretien !