Informatique et commerce : l'opportunité pour les femmes de se démarquer sur le marché de l'emploi

Informatique et commerce : l'opportunité pour les femmes de se démarquer sur le marché de l'emploi

On parle souvent des inégalités hommes-femmes sur le lieu de travail, la question des salaires, etc. Mais si on se concentre sur le sujet des femmes sur le marché de l'emploi, en tant que candidates à un poste, celles-ci sont favorisées dans certaines fonctions. Comme je suis de nature positive, je vais échanger avec vous un constat qui favorise l’emploi des femmes !

En effet, en tant que recruteuse, j'ai surtout rencontré des candidates sur des fonctions informatiques et commerciales. Et sur ces fonctions, le constat est sans appel : une majorité d’entreprises préfèrent avoir une femme à ces fonctions.

L'informatique et l'ingéniérie, des domaines réservés aux hommes ?

Si on se concentre sur les profils informatiques, techniques, et d’ingénieurs, on s’aperçoit assez rapidement que les bancs des écoles d’ingénieurs sont en majorité occupés par des jeunes hommes.

Et plus tard, certains diplômés de ces écoles d’ingénieurs souffrent même d’un sentiment d’iniquité, comme si les diplômées l’étaient en grande partie grâce à leur qualité de femme, plutôt qu’à leurs notes.

Une fois sur le marché du travail, elles sont donc peu nombreuses.

Pourquoi les entreprises cherchent-elles à recruter des femmes dans ces domaines ?

Les élans des entreprises, concernant l’égalité des sexes au travail, et leur volonté de féminiser leurs équipes masculines d’ingénieurs, augmentent encore plus l’employabilité de ces jeunes femmes.

En effet, au-delà d’un souhait de politique d’entreprise, les employées sont particulièrement appréciées dans les équipes masculines. Elles assouplissent le climat de travail, amène de la rondeur, et apporte un sentiment de retenue qui peut canaliser de trop fortes énergies masculines.

Comment décrocher un poste dans l'informatique ou l'ingéniérie ?

Pour se démarquer sur les postes informatiques, techniques, et d’ingénieurs, les candidates en entretien gagneraient davantage à se montrer dynamiques, enjouées, et montrer une certaine aisance dans la communication.

Que ce soit parce qu’elles vont être en relation directe avec le client en tant que prestataire ou avec les autres salariés d’un même groupe, elles doivent montrer qu’elles sont de bonnes communicantes, « faciles à manager », capables de travailler en équipe, qu’elles ont une vraie volonté d’apprendre (de nouvelles méthodes de travail, de nouvelles technologies…) et qu’elles sont capables d’évoluer. L’ambition féminine est très bien perçue dans le monde informatique.

Au-delà des compétences techniques nécessaires à certains métiers, la différence se fera surtout sur les qualités humaines, la volonté d’apprendre, l’assurance et l’assertivité, et la souplesse.

Le commerce, une opportunité pour les femmes de se démarquer

Si on prend l’exemple d’une deuxième fonction, autour du métier de la vente. D’abord, il y a aujourd’hui une minorité de commerciaux qui sont des femmes.

Il est vrai que beaucoup de jeunes diplômées sont issues d’une école de commerce mais beaucoup vont se spécialiser en marketing, communication et ressources humaines. Finalement, peu d’entre elles vont réellement s’orienter vers les métiers de la vente.

Pourquoi les entreprises cherchent-elles à recruter des femmes dans ce domaine ?

En tant que commerciales B to B, elles vont adresser des clients, sur des fonctions d’un certain niveau, où les places sont occupées majoritairement par les hommes. Les entreprises vont donc rechercher à capitaliser au maximum sur l’approche et la séduction de ces prospects et clients au féminin.

Comment décrocher un poste de commerciale ?

Pour se démarquer sur les postes de commerciales, les candidates en entretien pourraient insister sur leur capacité à avoir du rythme, à être impliquées et à pouvoir assumer une certaine charge de travail. C’est un travail stressant et parfois difficile car il faut essuyer un certain nombre de refus de la part des clients et des prospects avant de réussir des affaires. Et les employeurs peuvent avoir en tête l’image « traditionnelle » de la femme « sensible ».

Donc pour faire la différence et marquer l’esprit du recruteur, le rythme dans le travail et la capacité à « forecaster », c’est-à-dire à anticiper avec précision les résultats à venir, sont des atouts évidents ! Idéalement, si le discours est clair, factuel, et illustré d’exemples et de résultats précis, c’est encore mieux.

La qualité du discours et la capacité à rebondir sont clairement les compétences à mettre en avant le plus en entretien d’embauche.

Les femmes, un atout pour les entreprises

De façon plus globale, avoir un certain nombre et une certaine qualité de femmes dans une entreprise garantit une meilleure performance.

Comme ce sont des profils pénuriques, et que « ce qui est rare, est cher », beaucoup de commerciales et d’informaticiennes vont avoir un pouvoir plus important quand elles sont sur des process de recrutement, notamment sur les aspects de négociation salariale !

 

On espère que cet article t'a regonflée à bloc et que ton estime en tant que femme est remontée à son plus haut niveau ! Tu cherches un job ou un stage ? Ça tombe bien, des milliers d'offres t'attendent sur Wizbii !