Les 5 règles d’or pour réussir son année de mobilité

Les 5 règles d’or pour réussir son année de mobilité

Si, comme 1,2 million d’étudiants chaque année en France, tu as opté pour une année de mobilité, il se pourrait qu’il te reste quelques jours, voire semaines pour les plus chanceux, de répit. Pourquoi ne pas en profiter pour préparer ton voyage ? Voici les cinq règles d’or pour réussir ton année de mobilité.

1. Ton départ tu prépareras

L’excitation monte… Tu as sûrement déjà pris tes billets… Le départ approche… Mais, on ne part pas un an à l’étranger, sans avoir réglé quelques détails administratifs. C’est souvent long à faire, mais c’est indispensable ! Il te faudra veiller à avoir une assurance adaptée, ainsi que discuter avec ta banque, afin d’avoir un moyen de paiement sur place. Si tu pars dans un État de la Zone Euro, un coup de téléphone suffit, grâce à la monnaie unique et le nombre toujours grandissant d’étudiants Erasmus, les banques sont rodées ! En revanche, si tu décides d’élargir tes horizons et d’aller un peu plus loin, il te sera nécessaire de prendre un rendez-vous avec ton banquier, pour que celui-ci puisse te conseiller au mieux et que tu ne te retrouves pas sans un sou à l’autre bout du monde !

2. Ton arrivée tu planifieras

Tu as tes billets, ta carte bleue et ta carte européenne d’assurance maladie… Tu es prêt à embarquer ! Oui, mais, où vas-tu loger quand tu vas atterrir ? Quand tu te lances dans une aventure comme celle-ci, d’une longueur de plusieurs mois, il te faut trouver un logement sur place, de préférence avant de partir ! Pour cela, rien de plus simple. StudyEnjoy te propose d’échanger ton appartement, au lieu de quitter celui où tu habites en France pour en chercher un en location à l’étranger. Tu évites alors des heures à chercher sur le net, comparer les sites d’annonces dans une langue que tu ne maitrises pas parfaitement, contacter des propriétaires souvent réticents à louer à des étrangers, et tu évites surtout des frais d’agences supplémentaires, à l’étranger et lors de ton retour en France ! En plus, à ton retour, tu retrouves ton chez toi et tes affaires. Si tu as besoin de plus d’information, tu peux les retrouver ici.

3. Un lien avec tes proches tu conserveras

Les débuts dans un environnement étranger sont excitants… Mais souvent compliqués. Tu te heurtes à une culture que tu ne connais pas, et tu te perdras probablement souvent dans ta ville d’accueil. Un soutien des proches est alors le bienvenu. Tu peux garder le contact grâce aux nombreux réseaux sociaux, mais n’hésite pas non plus à appeler beaucoup tes proches. En plus, depuis juin 2017, il n’y a plus de frais d’itinérances en Europe ! Tu ne payes pas plus cher que si tu passais ton coup de téléphone de Rennes vers Paris !

4. Des rencontres tu feras

Ton année à l’étranger, c’est l’occasion de prendre l’air, de voir autre chose, d’en apprendre plus sur toi et sur les autres. N’hésite pas à t’ouvrir aux autres, à t’intéresser à leur culture et à leur partager la tienne. Organise par exemple des dîners à thème avec tes nouveaux amis. Pour faire des rencontres, rien de plus simple ! Si tu es en études à l’étranger, n’hésite pas à t’investir dans les associations proposées par les universités. Si tu es en stage, choisis la colocation pour rencontrer du monde au début, rends-toi régulièrement dans les bars branchés, ou installe des applications de rencontre sur ton téléphone ! 

5. Des souvenirs tu amasseras

Tu vas vivre une année hors du commun, dont tu te souviendras toute ta vie. Tu y repenseras souvent avec nostalgie et émotion. N’oublie pas de prendre ton quotidien en photo, tu peux même le poster sur les réseaux sociaux ! Comme ça en plus, tes proches voyageront un peu avec toi :) 

Que ta période de mobilité se passe bien ou moins bien, n’oublie pas d’en retirer du positif. Cette aventure t’aura appris énormément de choses, sur toi comme sur les autres, et t’aura fait grandir. Et n’oublie pas : « Don’t cry because it’s over but smile because it happened ». Bon voyage !