INO : Ils imaginent des boissons aux algues en cours de marketing et lancent leur start-up ! - La Ruche par WizbiiC'est au cours de leurs études que Kévin, Jérémy et Benoît ont le déclic pour l'entrepreneuriat et lancent INO, une start-up qui nous propose une manière gourmande de consommer les algues !
Bannière d'un article

INO : Ils imaginent des boissons aux algues en cours de marketing et lancent leur start-up !

C'est en travaillant sur un dossier de Marketing au cours de leurs études que Kévin Buisson, Jérémy Rodrigues et Benoît Harnois ont eu le déclic pour l'entrepreneuriat. Ils se sont alors lancés dans un projet entrepreneurial alors qu'ils n'étaient encore qu'étudiants et ont lancé INO, une start-up qui nous propose une nouvelle manière de consommer les algues ! Les co-fondateurs reviennent sur leurs débuts et nous partagent leur aventure.

Hello les garçons, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes ?

Benoît a 26 ans, il a réalisé un Bac S suivi d’un DUT Tech de Co, d’une Licence GEM et d’un master à l’EM Strasbourg. En ce qui me concerne (Kévin), j’ai également réalisé un Bac S puis un BTS NRC et une licence à GEM. Jérémy a réalisé un Bac PRO suivi du même parcours que moi.

Nous nous sommes connus durant cette Licence à GEM.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détail le concept d’Ino ?

L’idée première d’INO – Fruits & Algues était de pouvoir proposer une nouvelle manière de consommer les algues, de façon plus gourmande, afin de rendre plus accessible la consommation de cet incroyable aliment aux qualités nutritionnelles hors normes et à l’impact environnemental on ne peut plus bas.

Comment cette brillante idée vous est-elle venue ? Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

L’idée nous est venue lors d’un dossier de Marketing à rendre durant notre année de Licence à Grenoble École de Management, que nous avons alors décidé de concrétiser autour d’un projet entrepreneurial bien réel.

Qu’est-­ce qui vous a poussé à vous lancer dans un projet entrepreneurial ?

Nous partagions déjà un esprit entrepreneurial solide. Nos familles respectives ayant des histoires entrepreneuriales, elles nous ont donné davantage l’envie d’entreprendre à notre tour et de goûter à cela. La vision et l’ambition commune nous a poussés autour d’un projet commun : Algo.

Vous n’étiez encore qu’étudiants lorsque vous vous êtes lancés sur ce projet. Pouvez-vous nous raconter comment cela s’est passé ? Comment avez-vous géré cela ?

Il n’y a pas vraiment de manière de « gérer » cela. Il faut simplement être très motivé, amoureux de son projet, déterminé et ultra persévérant pour être sur plusieurs fronts à la fois.

Vous avez récemment changé de nom (Algo est devenu Ino), pourquoi ?

Nous n’avons jamais changé le nom de l’entreprise (Algo). Ce que nous avons cependant fait c’est créer différentes marques autour de chacune de nos gammes dans l’ambition d’avoir des marques très fortes et indépendantes les unes des autres.

En effet, nous avons d’abord créé la 1ère gamme de jus aux algues : INO – Fruits & Algues. Très récemment, nous avons créé une seconde gamme de produits dont le lancement commercial est prévu pour mi-octobre, An’KA : les encas aux algues gourmands et nutritifs composés d’une barre naturellement énergisante et d’une tablette de chocolat.

 

Quelles sont les prochaines étapes pour Ino ?

Pour INO, nous souhaitons continuer d’élargir notre réseau de distribution composé de + 150 partenaires (magasins spécialisés bio, restaurants healthy/bio et épiceries spécialisées). Notre 1er référencement national dans une enseigne renommée est également prévu pour début 2019.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes qui voudraient se lancer dans un projet entrepreneurial pour les aider ?

N’hésitez pas, lancez-vous ! Vous êtes jeunes et avez très peu à perdre, si ce n’est de l’argent, mais vous aurez beaucoup à gagner. Même en cas d’échec, cela vous rapportera une expérience et un réseau inestimable !

Comme conseil, je vous dirais de prendre le temps de la réflexion avant l’action. Vos actions seront d’autant plus puissantes si elles ont été accompagnées en amont d’une réflexion approfondie. Prenez le temps, ne mélangez pas vitesse et précipitation, ça vous évitera un grand nombre d’erreurs qui peuvent vous couter très cher et je sais de quoi je parle.

Un grand nombre d’outils sont à votre disposition pour vous lancer, que ce soit sur l’accompagnement humain ou financier (BPI, Gaia, Initiative France, Moovjee, …), donc utilisez-les !

 

Merci de nous avoir partagé votre aventure et pour tous ces précieux conseils les garçons !

Pour en savoir plus sur leur concept et soutenir la team INO, n'hésitez pas à aller faire un tour sur leur site web.

rédigé par :

Alicia Gabriele

le 03 octobre 2018

Media image

Articles recommandés

image

05 déc., Maryam Orion

05 déc. 2019,

Maryam Orion

Journée mondiale du bénévolat : comment s'investir et pourquoi s'engager ?

Comment agir pour s’investir dans le bénévolat ? Quelles sont les structures qui peuvent vous aider ? Mais aussi quelles sont les motivations de cet engagement ?

image

28 nov., Maryam Orion

28 nov. 2019

Une lingerie de qualité et responsable : rencontre avec les fondatrices de Jolies Culottes

Des culottes jolies, confortables et élégantes pour toutes les femmes et conçues par des femmes ? C'est jolies culottes évidemment ! Découvrez l'interview des fondatrices de la marque !

image

25 nov. 2019

Créer un site web pour votre entreprise : focus sur l'UX

Pour une entreprise, disposer de son propre site web est une nécessité. D'abord pour assurer une visibilité sur le net, mais également parce qu'internet est devenu un mode de consommation à part entière.

Derniers articles