Statut des femmes en entreprise en 2016 : on fait le point

Statut des femmes en entreprise en 2016 : on fait le point
Aujourd'hui l'équipe de Wizbii vous propose de revenir sur l'évolution du statut des femmes dans l'entreprise depuis les 100 dernières années. Enormément de changement, mais beaucoup de choses sont encore à améliorer ! 

Quelques notions du droit des femmes

Il faut savoir que la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne a été rédigée en 1791 par Olympe de Gouges une femme de lettre française. Depuis ce moment là, la place des femmes dans l'entreprise s'est grandement améliorée, même si on ne peut se dire "satisfait" de la situation actuelle en France. Depuis 1924 les programmes scolaires masculins et féminins ont étés uniformisés et un baccalauréat unique a été créé. Jusqu'en 1946 lorsqu'une femme travaillait et recevait donc un salaire, celui-ci avait une mention "salaire féminin" (superbe !). Quasiment 10 ans plus tard, la femme mariée est enfin libre d'exercer un métier sans l'accord de son mari. femmes entreprise loi entrepreneur startup société féminisme Notons que depuis 1957 la notion d'égalité de salaire existe, grâce au Traité de Rome. Cependant il a fallu en 1972 instaurer la reconnaissance du principe "à travail égal, salaire égal", ce qui, admettons-le, n'est toujours pas devenu une réalité. Depuis 1983 la loi Roudy pose le principe de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Pourtant, en 2006, on constate que les salaires des femmes sont inférieurs de 27% ) celui des hommes. Enfin, en 2014 une loi a été votée pour l'égalité réelle entre les hommes et les femmes. Si il a fallu rajouter la mention "réelle", c'est sûrement que les lois ne peuvent pas changer entièrement la réalité. Ce qu'il faut pouvoir changer, ce sont les mentalités.

Quelle est la réalité dans les entreprises ?

Un problème persiste, les hommes continuent de se voir attribuer plus de responsabilités que les femmes. Ils accèdent à des postes de manager plus facilement. De plus, ils sont trois fois plus nombreux à être cadres de direction. C'est ce qu'on appelle "le plafond de verre", c'est à dire que les femmes voient les postes auxquels elles pourraient accéder mais elles sont bloquées, non pas par un plafond, mais par leur genre. femmes entreprise loi entrepreneur startup société féminisme Le fameux Gender Gap est réellement présent dans le monde de l'entreprise. Il est surtout présent dans le salaire notamment. Il est fort probable que cet écart existe et soit aussi important à cause de : la maternité. Oui, les congés maternité font perdre de l'argent aux entreprises, c'est comme si les employeurs disaient aux femmes : on vous enlève l'argent qu'on aurait pu perdre à cause de vous, sans savoir si vous allez un jour avoir un enfant ni même si vous en voulez un. Il n'empêche que l'égalité entre hommes et femmes dans l'entreprise progresse et tend vers un avenir meilleur. Les mentalités changent, tant celles des femmes que celles des hommes.

Qu'en est-il de l'entrepreneuriat ?

Est-ce que les femmes entreprennent plus que les hommes ? Comment procèdent-elles pour le financement de leur entreprise ? La Ministre du droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem a lancé avec Geneviève Fioraso (Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche) ainsi que Fleur Pellerin (Ministre en charge des PME, de l'innovation et de l'économie numérique) un plan national en aout 2013 : passer de 30% à 40% de femmes chefs d'entreprise d'ici à 2017. femmes entreprise loi entrepreneur startup société féminisme Pourquoi y a-t-il moins de femmes chefs d'entreprise que d'hommes ? N'ont-elles pas envie d'entreprendre ? Bien-sûr que si ! Les femmes sont au moins autant attirées que les hommes par l'entrepreneuriat. Selon Séverine le Loarne, professeure à Grenoble Ecole de Management "statistiquement, considérer que les femmes sont moins attirées par l'entrepreneuriat n'a aucun sens". Cependant, il y a tout de même un écart dans les pourcentages ! En effet, les femmes, bien qu'attirées, sautent moins le pas que les hommes. Il existe la FCE France : les femmes chefs d'entreprise. "L’Association a pour objectif premier la prise de responsabilités des femmes chefs d’entreprises dans la vie économique et le renforcement de leur présence dans les instances décisionnelles au niveau local, régional et national, d’informer et de former ses membres".

Les femmes chef d'entreprise les plus influentes :

  • Marissa Ann Mayer : CEO de Yahoo !
  • Christine Lagarde : directrice générale du Fond Monétaire Internationale (la première femme à occuper ce poste !).
  • Virginia Rometty : CEO d'IBM !
  • Mary Barra : CEO de General Motors !
  • Sheryl Sandberg : COO de Facebook !
Bien que les chiffres aient tendance à stagner, beaucoup de plans sont mis à exécution pour améliorer la condition de la femme dans le monde du travail, et dans la vie en général, ne désespérons donc pas !