Caroline : "D'une passion entre amis, j'en ai fait une entreprise"

Il y a un peu plus d'un an seulement, Caroline a décidé de lancer son entreprise. Aujourd'hui, ça cartonne et la start-up est en pleine croissance. Intégrée dans l'incubateur Paris Pionnières, Les Bouchons d'Anatole fait découvrir la grande diversité du monde du vin à tous. L'équipe de la ruche a eu la chance de tester le concept et a directement été séduite par la qualité des produits, du service délivré et l'aventure entrepreneuriale de Caroline. Nous avons décidé d'en savoir plus avec son témoignage ainsi que celui de Léa, en stage dans la start-up. 

Lancer son entreprise : le témoignage de Caroline

Hello Caroline ! Tu es la fondatrice de la start-up « Les Bouchons d'Anatole », peux-tu nous parler un peu du concept de cette entreprise ? caroline-boxberger bouchons d'anatole box vin abonnement startup Les Bouchons d’Anatole c’est une sélection coup de cœur de vins de petits vignerons. Nous dénichons les pépites de la vigne, en dehors de sentiers battus, c’est-à-dire sur des appellations parfois encore méconnues ou délaissées. Notre volonté est de faire découvrir la grande diversité du monde du vin sous forme de collection saisonnière Printemps, Été, Automne, Hiver. Nous proposons deux formules : La formule « Petit Bouchon », composée de 6 bouteilles, dont 3 vins différents et la formule « Gros Bouchon », composée de 12 bouteilles dont 4 vins différents. Nous nous engageons à effectuer les livraisons avec le plus grand soin dans un délai maximum de 8 jours. Mais alors... Qui est Anatole ? A qui vous adressez-vous ? Anatole c’est un amoureux du vin, qui parle de ses trouvailles avec le cœur. C’est aussi le bon copain qui nous transmet son carnet d’adresses des sentiers viticoles inexplorés, des vignerons peu connus mais qui ne le resteront pas longtemps. Il nous transmet sa passion en parlant d’émotions, d’anecdotes, ou encore d’astuces autour du vin. À travers lui, nous souhaitons démystifier le monde du vin, le rendre plus accessible en évitant un vocabulaire trop spécifique qui discrimine une grande partie des consommateurs que nous sommes. Les Bouchons d’Anatole c’est pour tous les amoureux du vin qui n’ont pas peur de faire des découvertes ! caroline-boxberger bouchons d'anatole box vin abonnement startup entrepreneure femme temoignage Comment Anatole est-il né ? Au début de l’aventure, nous étions simplement 3 amis qui partageaient la même passion : le vin. Nous aimions surprendre nos amis en débouchant des flacons rapportés de nos dernières ballades dans les vignes, les salons, ou même de chez notre caviste. Notre entourage a commencé à nous passer des commandes et le bouche-à-oreille a pris de l’ampleur. Très vite, nous nous sommes rendus compte que nos clients n’étaient plus nos amis mais les amis de nos amis. À nos débuts, nous stockions les caisses de vins dans notre salon et nous traitions chaque commande manuellement, c’est vite devenu compliqué au niveau de la gestion, alors il a fallu prendre une décision. En Mars 2015, je me suis lancée au développement et à la professionnalisation du service à plein temps. Quels sont vos premiers résultats ? Nous avons lancé notre site internet il y a un peu plus d’un an et nous enregistrons déjà une croissance à deux chiffres sans aucune communication. Nous avons intégré l’incubateur réservé aux femmes entrepreneures Paris Pionnières en Septembre 2015. L’équipe s’agrandit et nous acquérons au fur et à mesure de nouvelles compétences pour nous perfectionner. Nos premiers résultats sont très encourageants, nous enregistrons plus de 60% de taux de fidélisation, cela prouve que nous avons su convaincre nos clients grâce à des sélections très rigoureuses et un univers de marque qui plaît. Nous mettons en place des séries d’évènements « It’s Wine O’clock » afin de créer une vraie communauté autour des Bouchons d’Anatole. La prochaine étape dans votre développement ? Nous avons validé notre concept à petite échelle, et maintenant nous lançons Les Bouchons d’Anatole à plus grande échelle en allant à la conquête de nouveaux clients notamment en dehors de Paris. Entreprendre au féminin, une force selon toi ? bouchons anatole startup Ce n’est pas facile d’entreprendre quand on est une femme. L’entreprenariat a longtemps été réservé à la gente masculine. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a de plus en plus de structures qui accompagnent les femmes dans leur projet, comme l’incubateur de Paris Pionnières dans lequel j’évolue aujourd’hui. Entreprendre c’est avant tout de l’envie, l’envie de déplacer des montagnes au quotidien, de proposer quelque chose de neuf, un nouveau souffle et de mener à bien un projet auquel on croit. Les Femmes ont toutes les qualités pour entreprendre, elles sont courageuses, combatives et savent faire plusieurs choses en même temps. Des qualités essentielles, entre autres, pour être une bonne entrepreneurE.
Merci Caroline ! Je sais que tu as aussi embauchée une stagiaire, Léa, découvrons son expérience au sein des Bouchons d'Anatole !

Comment trouver un stage dans une start-up et comment ça se passe ?

Le témoignage de Léa

Hello Léa ! Tout d'abord, peux-tu nous parler de ton parcours scolaire ? lea-foulon-stagiaire bouchons d'anatole Oui, bien sûr ! J’ai passé un baccalauréat ES spécialité Mathématiques. J’ai ensuite choisi de faire un DUT Techniques de Commercialisation. En parallèle de mon DUT, j’ai fait une prépa privée pour intégrer une école de commerce à la suite de ce bac +2. J’ai passé le concours Passerelle et choisi d’intégrer Montpellier Business School. Le parcours « école de commerce » donne l’opportunité d’avoir des expériences associatives et professionnelles qui permettent de faire la différence une fois arrivée sur le marché du travail. Montpellier Business School était pour moi une évidence. Ses valeurs et son programme sont en adéquation avec ce que je recherchais : l’alternance et l’année à l’étranger en font partie. Je pars faire mon Master 1 en Finlande début septembre 2016. Partir un an à l’étranger est une opportunité unique que seul Montpellier Business School était capable de me proposer. Comment es-tu arrivée chez Les Bouchons d'Anatole ? L’avantage d’être à Montpellier Business School est d’avoir accès à un réseau professionnel. Montpellier Business School possède un career center qui réunit des offres de stage pour ses élèves. Je souhaitais absolument faire mon stage dans une start-up pour avoir plus de responsabilités et de proximité avec l’équipe dirigeante. J’ai donc trouvé l’annonce des Bouchons d’Anatole sur cette plateforme. Quelles missions te sont confiées ? Mes missions sont variées, c’est l’avantage d’être en start-up. Je suis bras droit commercial/marketing. L’une de mes missions principales est le développement de l’activité B2B de l’entreprise sur le marché des comités d’entreprise. Je prends contact avec des CE pour obtenir des partenariats et je vais aux rendez-vous commerciaux. Je fais également de la veille concurrentielle et de la création de flyers et d’affiches. Mais bien sûr, comme dans toute start-up, il y a des missions au jour le jour. Comment trouves-tu l'ambiance chez Les Bouchons d'Anatole ? Quel est ton rythme de travail ? paris pionniere incubateur L’ambiance start-up est très agréable. Nous sommes une petite équipe donc il y a beaucoup de proximité et de dialogue. Nous sommes dans l’incubateur Paris Pionnières. Les locaux sont magnifiques et ils sont propices à l’échange. Ce cadre de travail amène à l’entraide et la cohésion entre les différentes start-up. Le rythme de travail est assez soutenu. Concernant ma mission principalement, je dépends énormément des horaires des CE mais à côté il y a toujours du travail à faire. Quelle est la chose que tu préfères dans ton stage ? Ce que j’ai préféré dans mon stage est le fait d’avoir des missions variées à responsabilité. La richesse de l‘expérience start-up, c’est d’apprendre tous les jours de nouvelles choses. J’ai bien sûr aussi aimé être en relation avec des professionnels et découvrir plus profondément l’univers du vin que je connaissais peu. Merci à toutes les deux ! Pour plus d'infos sur les Bouchons d'Anatole, rendez-vous sur le site web !