Etudiants entrepreneurs : votre campus, votre première audience-test

Etudiants entrepreneurs : votre campus, votre première audience-test
Jean-Mathieu Saponaro est le co-fondateur de Dessbox, nouvelle plateforme de streaming audio français 100% gratuite. Il a décidé de nous faire partager son aventure entrepreneuriale sur La Ruche en commençant par les premiers pas de Dessbox, start-up qui s'est lancée à l'aide de centaines d'étudiants de deux grandes écoles : l'Essec et  l'Ecole Centrale. Qu’ils soient partisans comme beaucoup des incontournables méthodes du Lean Startup ou non, tous ceux qui se sont un jour lancés dans un projet à vocation entrepreneuriale (qui ne l’était pas forcément au départ d’ailleurs) s’accorderont sur un fait : les premières confrontations du produit ou service développé, ou même encore à l’état d’idée, à l’audience ciblée sont primordiales pour la suite. Elles permettent en effet, au contact de potentiels futurs clients ou utilisateurs, de comprendre leurs réels besoins et les opportunités à exploiter. Mais au-delà de ces belles paroles vues et revues, ces confrontations permettent surtout d’orienter le développement du projet en priorisant les tâches et de comprendre à quel moment il faut savoir changer de cap (« pivoter » dirait Eric Ries).

Entrepreneur et encore étudiants ? Quelle chance !

Et c’est là qu’être encore étudiant derrière son ordinateur dans sa chambre de 12 m² donne une opportunité incomparable : vous êtes à quelques pas de plusieurs centaines d’étudiants à votre disposition prêts à tester votre idée ! Si votre projet cible un marché de masse, qu’attendez-vous pour le tester avec eux ? Dès que vous avez une première version, même très basique, de votre produit ou service, vous devriez être déjà en train de le confronter à la réalité du marché. Et pour cela, tous les moyens sont bons, récupération des emails de tout le monde sur les annuaires en ligne, utilisation des mailing-lists et des associations étudiantes… N’hésitez pas à « VIPiser » votre lancement, notamment pour les services web, pour attiser encore plus la curiosité des étudiants du campus.

Une audience particulière que vous ne trouverez nulle part ailleurs

Pourquoi tester votre produit auprès de vos camarades ? Évidemment, nous supposons que nous sommes dans le cas où vous n’êtes pas en train d’inventer un fauteuil monte-escalier révolutionnaire pour personnes âgées. Quel que soit votre produit, vous trouverez toujours des bêta-testeurs correspondant à votre cible. Et si votre projet vise un marché large, ou encore mieux, un milieu jeune, c’est le gros lot ! Vous pourrez alors tester votre service auprès d’amis ou de connaissances qui seront d’une part indulgents à son égard, plus à votre écoute qu’une personne lambda, et d’autre part, qui n’hésiteront pas à vous donner un avis franc et de précieuses suggestions. De plus ils ne prendront pas de pincettes, un gain de temps considérable lorsqu’on parle de projet entrepreneurial. Et si votre propre campus n’est pas très grand, vous avez sûrement des amis étudiants dans des écoles plus peuplées qui se feront une joie de vous ouvrir leurs portes. Une dernière chose sur laquelle les nombreux entrepreneurs que j’ai eu la chance de rencontrer s’accordent : n’hésitez surtout pas à tester votre produit ou service dès que possible. Un des avantages de le tester sur votre campus est que votre audience sera compréhensive face aux petits défauts et bugs induits par la jeunesse de votre projet et ne vous en tiendra pas rigueur pour la suite de votre aventure. Au contraire, beaucoup seront ravis d’avoir été les premiers à le tester et certains demeureront de fidèles clients ou utilisateurs. Souvenez-vous que même les plus grandes réussites entrepreneuriales n’étaient pas très glorieuses à leurs débuts au niveau interface ou design (voir cet article paru sur Mashable). Cela ne doit pas vous rebuter de faire votre lancement test qui vous fera justement gagner un temps précieux.

Dessbox : Lancement à l’École Centrale et à l’ESSEC

Même si je ne prétends pas donner de grands conseils, loin de moi cette idée, je peux témoigner que le lancement de la version bêta de Dessbox, la plateforme d’écoute et de découverte de musique en ligne sur laquelle je travaille avec mes co-fondateurs, sur le campus de l’École Centrale Paris, puis plus tard sur celui de l’ESSEC, fut pour nous à la fois vraiment excitant et source d’une multitude de découvertes sur les attentes de nos utilisateurs. Les échanges qui en ont résulté ont par la suite réellement guidé l’orientation de notre développement et de notre stratégie. Alors n’attendez plus et profitez de votre statut d’étudiant pour en exploiter un de ses principaux avantages : un campus entier en tant que bêta-testeur. À vous de faire un lancement à la Mark Zuckerberg (ouhla, calmons-nous, restons modeste s’il-vous-plait). Photo : ©Marco Serri - RMS