Incubés Essec Ventures, 3 étudiants lancent une alternative à Deezer

Incubés Essec Ventures, 3 étudiants lancent une alternative à Deezer
Adrien Vaschalde, Jean-Mathieu Saponaro et François Quentin sont tous trois étudiants entrepreneurs. Nouvelle promo de l'incubateur ESSEC Ventures, ils lancent Dessbox, nouvelle plateforme de streaming audio français 100% gratuite. Une belle alternative à Deezer et Spotify ? Ils vivent ensemble, entreprennent ensemble. Découvrons-en plus sur le projet d'une équipe soudée et sur leur aventure entrepreneuriale. Hello l’équipe, pourriez-vous nous parler de vos parcours étudiants ? Derrière le projet Dessbox se cache une équipe ultra soudée de trois étudiants de l’Ecole Centrale Paris en double diplôme à l’ESSEC, avec des compétences complémentaires : Adrien s’occupe en priorité de la création de tout l’aspect visuel du site, Quentin s’attèle surtout au développement et J.M. gère les aspects marketing, business et législatifs. Mais chaque avancement ou nouvelle fonctionnalité est pensé ensemble. Nous nous sommes rencontrés à notre arrivée en école d’ingénieur. Depuis on ne se quitte pas beaucoup : on a eu la chance de partir tous les trois en même temps en stage en Silicon Valley l’an dernier, sans oublier notre super colocation en plein cœur de Paris pour couronner le tout !

dessbox etudiant entrepreneur

Comment avez-vous eu l’idée de lancer Dessbox ? C’est durant notre 2ème année à l’Ecole Centrale que nous avons débuté le projet Dessbox. Nous nous sommes rendu compte que, malgré la multitude de plateformes d’écoute de musique, nous finissions la plupart du temps (et c’est encore le cas pour beaucoup) par écouter notre musique sur Youtube. C’est simple, intuitif, et on a accès au plus grand catalogue de musiques existant. Ce n’est pas pour rien que les 2/3 des jeunes considèrent Youtube comme leur principale source de musique. Seulement voilà, Youtube n’est pas adapté, ni dans son interface ni par ses fonctionnalités, à l’écoute de musique. Et nous décelions de nombreuses limites et défauts  sur les autres plateformes d’écoute en ligne (publicités intrusives, abonnements payants, manques dans le catalogue, etc…). On s’est alors dit qu’il y avait quelque chose à faire en combinant l’immense catalogue à disposition et notre vision de l’écoute de musique en ligne, qui devrait être simple, gratuite, axée sur la découverte musicale et se vivre avec ses amis et ceux qui ont les mêmes goûts musicaux que nous. Ce qui au début était un projet « pour le fun » s’est rapidement transformé en quelque chose de plus sérieux après avoir constaté l’engouement de nos amis et camarades de promo. Si bien que nous sommes aujourd’hui entrés dans l’incubateur ESSEC Ventures.

logo dessbox streaming audio

Qu’est-ce qui vous démarque de Deezer ou Spotify ? Nous avons axé Dessbox sur la découverte plus que sur l’écoute personnelle ce qui est une des principales différences entre Dessbox et les autres plateformes existantes. Même si un utilisateur veut ensuite ajouter ses trouvailles à ses playlists sur un autre site, Dessbox restera une source privilégiée, car simple et intuitive, de découverte. Et ce n’est pas du tout dit qu’il puisse retrouver ces titres sur les autres plateformes. Car un autre avantage de Dessbox est que vous pourrez accéder à un catalogue immense, bien plus fourni que celui des autres sites, puisque vous pouvez retrouver toutes les musiques présentes sur Youtube, et bientôt également sur SoundCloud. Autrement dit, il n’en manque pas beaucoup ! Vous pouvez également profiter de leurs clips vidéo dans notre lecteur tout en continuant à naviguer sur le site. Et tout ceci reste gratuit, sans limitation et surtout sans publicité intrusive pouvant gâcher votre expérience d’écoute. Et pour définitivement se démarquer, nous avons décidé d’apporter une dose supplémentaire de fun dans l’expérience Dessbox. Un score mesurant la popularité de chaque playlist publique permet de savoir, en un coup d’œil, lesquelles sont les plus tendance du moment. Mais ce n’est pas tout, car chaque utilisateur aura également un score mesurant sa popularité et son influence musicale sur la communauté Dessbox. Il ne tiendra qu’à vous de le faire grimper et de devenir une source d’inspiration incontournable ! Quel est votre business model ? Notre business model devrait tourner autour du développement d'un service de promotion inédit mettant en contact les artistes et organisateurs d’événements musicaux avec la communauté Dessbox en adaptant cela aux goûts musicaux de chaque utilisateur. Nous aimerions tenter de rapprocher ces 2 parties encore plus en évitant de promouvoir des artistes non adaptés à votre profil musical comme c'est fait sur d'autres plateformes. Mais cela se fera dans tous les cas de façon non intrusive et toujours dans l'optique d'améliorer l'expérience musicale de nos chers utilisateurs. ;) Que vous apporte l’incubateur de l’Essec ? Nous sommes entrés à l’incubateur ESSEC Ventures suite à un cours de Business Plan qui nous a fait prendre conscience du potentiel de notre projet qui devait être un peu plus encadré afin d’assurer un développement efficace. Grâce à l’incubateur nous avons eu l’opportunité de rencontrer des entrepreneurs et professionnels aguerris qui nous ont permis d’avancer efficacement sur des points précis de notre projet (com’, aspect juridique, dépôt de marque, référencement…). ESSEC Ventures représente également un formidable réseau d’entrepreneurs incubés qui se confrontent aux mêmes problématiques que nous et qui nous donnent volontiers un feedback essentiel lorsqu’on en a besoin. Quel a été votre premier succès entrepreneurial ? Je pense que l’expérience la plus excitante a été le tout premier lancement du site en version bêta sur le campus de l’Ecole Centrale Paris. Nous avons récupéré les adresses mails de tout le campus et envoyé un accès à chacun. On a pu suivre minute par minute les connexions qui se succédaient et nous avons reçu de nombreux encouragement le lendemain. C’était notre premier vrai « succès » avec Dessbox et le plus important car c’était la première confrontation de Dessbox à des utilisateurs extérieurs. A quelles difficultés avez-vous été confrontées ? Nous ne sommes que 3 étudiants face à d’immenses concurrents sur un marché très difficile. Et nous avons du constamment trouver des avantages compétitifs et des moyens de différenciation. Cela reste toujours l’un de nos principaux challenges. De plus, le microcosme de la musique est en pleine mutation. La numérisation et le piratage ont profondément changé la façon dont la musique s’écoute et se vend. La grosse difficulté aujourd’hui aussi bien pour les petits acteurs comme Dessbox que pour les mastodontes du secteur est de trouver un business model viable. Nous continuons d’explorer des pistes sans être certain d’avoir trouvé LA bonne solution pour l’instant. La prochaine étape ? Dessbox est en pleine expansion et nous ne nous reposons pas sur nos lauriers ! Plusieurs nouveautés arriveront très vite. Nous allons tout d’abord terminer l’instauration des scores de popularité pour faire vibrer la communauté Dessbox et apporter une dimension de gameplay autour de leur expérience musicale. Nous intégrerons également d’autres sources comme SoundCloud pour peaufiner notre catalogue de musiques déjà immense. Et comme la musique doit également pouvoir nous accompagner partout, nous aimerions développer une application mobile. Enfin nous allons bientôt sortir une version anglaise du site car nous sommes persuadés qu’à l’étranger l’accueil sera aussi bon que celui fait par notre cher public français ! Ainsi Dessbox pourra être développé au-delà du territoire français. Mais nous sommes régulièrement en contact avec nos utilisateurs pour comprendre ce dont ils ont besoin et tout va très vite aujourd’hui dans le milieu de la musique et du web donc qui sait ce que vous pourrez découvrir de nouveau sur Dessbox dans les prochaines semaines ?! Enfin, un tel projet passera, si il continue à se développer aussi bien, par la création d’une structure entrepreneuriale ainsi qu’une levée de fonds afin d’accélérer cette aventure. Merci les garçons ! Photo ©Dessbox : Adrien Vaschalde, Jean-Mathieu Saponaro et François Quentin