Stages à l'étranger, une étape nécessaire face à la compétition ?

Stages à l'étranger, une étape nécessaire face à la compétition ?
Article invité écrit par Gaelle Şahintekin, Project Manager chez Oban Multilingual. Le stage en entreprise est devenu un exercice incontournable d'une première recherche d'emploi : pour preuve, 90% des jeunes diplômés ont effectué au moins 1 stage, en 2011 (source CESE). Ces derniers l'utilisent pour forger leur première expérience et affiner leur employabilité. Parallèlement, l'appel de nouveaux horizons séduit de plus en plus les jeunes talents français. Combinant ces deux tendances, le stage à l'étranger se révèlerait-il un levier prometteur pour concrétiser enfin un début de carrière ? Si oui, que peut-on réellement en attendre ?

Le stage, une passerelle de plus en plus solide vers l'emploi

L'enquête d'insertion 2013 de la Confédération des Grandes Écoles met en lumière le rôle non négligeable des stages dans une première recherche d'emploi. En 2013, 40% des jeunes diplômés ont obtenu un emploi suite à un stage, contre 35% en 2012. Fin d'études, césure ou alternance : qu'importe le format et la durée, ce type d'immersion en entreprise aide les DRH à trouver les candidats idéaux pour un poste.

Les jeunes diplômés à la conquête des marchés étrangers

L'année 2013 a été marquée par une hausse (+ 3 points) des premiers emplois décrochés à l'étranger par les jeunes diplômés. Le phénomène touche notamment les managers dont ¼ débutent leur carrière hors de nos frontières. C'est également le cas pour 23% des étudiants issus d'écoles de commerce et 16% sortant des grandes écoles. Le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie font partie des destinations phares, à l'inverse de la Chine, de l'Allemagne et de la Suisse, pourtant pourvoyeuses d'emplois.

Le stage à l'étranger, un levier de carrière pertinent ?

Pour s'insérer sur le marché du travail, les jeunes Français réorientent donc leurs espoirs professionnels sur les marchés étrangers. Et pour mettre un pied dans l'économie de ces eldorados, le stage en entreprise apparaît comme un sésame privilégié.

S'investir plutôt que subir

Face à une économie française crispée et des recruteurs qui ne prennent plus la peine de répondre aux candidatures, les jeunes diplômés voient dans le stage à l'étranger l'opportunité de redevenir acteurs de leur avenir. De retrouver confiance en eux. Tout plutôt que d'attendre un poste éventuel en France...

Une expérience de vie unique

Le stagiaire à l'étranger n'est pas forcément mieux loti qu'en France (statut, rémunération, considération), mais l'expérience de vie et la découverte de soi que supposent un tel voyage, compensent largement cet aspect économique des choses.

Des opportunités à saisir

Les entreprises étrangères sont souvent moins focalisées sur le niveau d'études que les DRH tricolores. Outre-Atlantique et outre-Manche, l'esprit du 'self made man' existe encore ! Un stagiaire qui réussit à révéler son potentiel a ainsi de réelles chances de se voir proposer un poste à l'issue de son séjour.

Les jeunes diplômés appréciés pour leur polyvalence

Les recruteurs européens voient arriver les jeunes talents français, jusqu'à lors peu enclins à la migration, avec une certaine satisfaction. Les diplômés frenchies se distinguent de leurs homologues européens par leur polyvalence, et leur capacité à prendre en charge immédiatement un dossier.

Un retour en France, à négocier !

Un stage à l'étranger permet de consolider son CV et de faire la différence lors d'un salon de recrutement. Il peut parfois même placer un candidat en positon de force, puisque 8% des jeunes diplômés ayant décroché un job à l'étranger indiquent vouloir s'installer dans leur pays d'adoption. En 2013, 27% des étudiants se disaient prêts à tenter l'aventure. L'enjeu des DRH sera alors de savoir séduire ces talents expatriés pour qu'ils mettent à profit leurs nouvelles compétences en France. Ce retour passera probablement par la case salaire : les premiers emplois décrochés à l'étranger se révélant bien mieux rémunérés qu'en France... Image © teli.asso.fr