L’associatif étudiant : un coup de pouce pour son CV 

L’associatif étudiant : un coup de pouce pour son CV 
Qu’il s’agisse d’une école privée, publique ou d’une université, chaque structure scolaire dispose d’associations étudiantes, récentes ou non, aux budgets et fonctionnements différents mais partageant un but commun : dynamiser la vie de son établissement. 

Se démarquer, à tout prix

Aujourd’hui, la tendance est à la différenciation sur son CV. Cependant, la majorité des candidats se ressemble : formation plus ou mois généraliste, succession de stages en cohérence avec son domaine d’études, jobs étudiants ; l’expérience à l’étranger n’est plus un atout, elle est simplement devenue la norme. Toutes ces activités, sensées nous différencier, nous rapprochent les uns des autres : nous avons tous des parcours similaires et sommes à la recherche de LA spécificité qui fera passer notre CV sur le dessus de la pile.

Compléter la théorie par la pratique

Pourtant, il existe un moyen, simple et efficace, d’enrichir son parcours universitaire : s’engager dans une association étudiante. Primo, prenez le temps de découvrir le caractère des associations disponibles dans votre établissement : humanitaire, sportif, festif, artistique, professionnel… Et allez à la rencontre des membres de l’association qui vous détailleront leur quotidien au sein de l’association, sa composition, leurs missions, leurs objectifs etc. le penseur rodin Secondo, écoutez-vous et définissez vos envies : est-ce que je préfère m’enrichir de nouvelles connaissances ou mettre en pratique les compétences acquises dans mon cursus scolaire ? Cette question vous permettra de prétendre à tel ou tel poste dans l’association, selon votre spécialisation. S’engager dans l’associatif étudiant, c’est choisir d’allier Théorie (délivrée pendant les cours) et Pratique (grâce à l’activité dans l’association), qu’importe le poste occupé.

Vivre une expérience forte

Faire partie d’une association, c’est entrer dans une famille, avec ses avantages et ses inconvénients. Soyez conscient, avant de vous impliquer, que cette activité est bénévole et qu’en conséquence, chacun choisira de s’investir avec une intensité différente. Et j’en viens ici à un point clé : gérer une association revient à gérer une mini-entreprise. Il faut ainsi encadrer une équipe de bénévoles, dealer avec les exigences et les désaccords de chacun, gérer les emplois du temps et faire en sorte que chacun trouve sa place. Les apports de l’associatif varient selon le poste occupé ; de manière générale, l’associatif permet d’acquérir des compétences variées et complémentaires tournant autour du management, la gestion de la trésorerie, de l’administratif, de la communication, de la logistique, l’organisation d’évènements, la recherche de partenariats, la représentation étudiante. Chaque membre est certes attaché à un pôle mais peut intervenir sur un autre domaine, par curiosité ou connaissance. Et c’est en cela que réside l’intérêt de l’expérience associative : les projets se construisent grâce à la diversité des profils.

Le réseau, encore le réseau

Autre apport de l’associatif que l’on ne cesse de mentionner ? Le réseau ! À l’image des entreprises, l’association étudiante travaille avec des prestataires, pour satisfaire ses clients finaux, les élèves. Pour certains projets, elle collabore même avec l’administration, les autres associations de l’école ou de la ville. Bref, l’associatif amène à être interfacé à de nombreux acteurs qui voient notre manière de travailler et avec qui il est judicieux de rester en bons termes. Ne négligez aucun contact (étudiant, sous-traitant, partenaire, membre de l’administration etc.) car il pourra apporter ses conseils ou recommander notre candidature, au local ou à plus grande échelle.

Être fier(e) de son implication

S’engager dans l’associatif revient à s’engager dans la vie de l’établissement : l’association devient, au moyen des initiatives qu’elle met en place, porteuse de ses valeurs et vecteur d’image. En tant que membre de l’association, vous avez donc la possibilité de faire connaître votre établissement et valoriser votre diplôme : vous faites d’une pierre deux coups. Plus l’activité de l’association sera intense (évènements, produits dérivés etc.), plus le sentiment d’appartenance à l’école sera fort et plus vous serez fier de votre implication : s’investir dans l’associatif permet de retirer des bénéfices d’ordre émotionnel. Si l’étudiant associatif parvient à allier présence en cours et implication associative, il travaille souvent à des horaires décalés, parfois dans l’urgence et avec relativement peu de moyens. Ce contexte contribue à resserrer les liens entre les membres et crée bien souvent des situations périlleuses ou cocasses à l’origine de nombreuses anecdotes.

Ses compétences pour une bonne cause

Et donc en clair, pourquoi l’expérience associative peut-elle faire la différence ? Outre mettre en pratique ses connaissances en parallèle des cours, vous avez la chance d’en acquérir de nouvelles tout en développant votre réseau. Vous évoluez à votre rythme, contribuez aux projets que vous avez choisis, dans une ambiance conviviale. Pour peu que la ville vous soit méconnue, l’associatif facilite votre intégration et vous donne l’occasion de vous créer une véritable bande d’amis. bande amis

Savoir valoriser son expérience

Loin d’être anecdotique, l’associatif doit être valorisé sur un CV. Non seulement parce qu’il permet d’ajouter une ligne significative, mais surtout en raison de sa nature d’expérience de bénévolat. En effet, ce type d’investissement est très apprécié du recruteur et révèle des traits de caractère complémentaires aux autres expériences professionnelles. L’implication associative permet d’influencer l’interprétation du recruteur qui voit une personne travailleuse, investie, curieuse, sachant s’adapter à la structure et aux profils avec lesquels elle collabore. N’hésitez surtout pas à exploiter votre expérience associative en entretien : le recruteur pourra ainsi comprendre vos missions, cerner vos compétences et identifier les succès et les échecs rencontrés. Il appréciera votre prise de recul et votre capacité à analyser vos axes d’amélioration, même sur une activité bénévole. NB : S’il n’existe pas encore d’association au sein de votre établissement, pas d’inquiétude, il suffit de se rendre à la préfecture. Pour aider vos débuts, vous pouvez également monter un dossier de subvention à soumettre au vice-président étudiant de votre université. Mettant en valeur certains traits de votre personnalité, l’expérience associative est un moyen simple de mettre en pratique ou de développer ses compétences. S’échelonnant sur une durée moyenne d’un an et exigeant polyvalence et ténacité, elle s’avère parfois plus significative qu’un stage, du fait des responsabilités qu’elle confère. Et surtout, même si elle plonge parfois dans des situations relativement délicates (deadline, budget, relations humaines etc.), l’implication associative constitue l’une des rares expériences où les souvenirs se concentrent sur les bons moments. Pourquoi ? Parce que les moments difficiles sont partagés avec tous les membres de l’équipe et chacun ira de ses propositions pour trouver des solutions et transformer cette phase de doutes en brainstorming des plus inventifs. brainstorming