Alternance : Dorian est Assistant Marketing & communication chez Rolls Royce

Alternance : Dorian est Assistant Marketing & communication chez Rolls Royce
L'oeil du stagiaire. Dorian a 25 ans et est en contrat de professionnalisation pendant 2 ans chez Rolls Royce en tant qu'assistant marketing & communication. oeil du stagiaire rolls royce Peux-tu nous décrire ton parcours ? dorian martin Je suis titulaire d’un Bac STL, spécialisé en physique de labo, et j’ai fait mes premières années d’études supérieures dans la physique, en fac et en BTS. Après plusieurs années infructueuses, j’ai opéré ma reconversion dans le marketing après un BTS MUC hésitant, à travers un Bachelor à Grenoble Ecole de Management et enfin un Master en Marketing à l’INSEEC Alpes-Savoie. Sur quels critères t’es-tu basé pour choisir cette entreprise ? C’était l’évidence ! Pas nécessairement Rolls-Royce, mais le marché de l’énergie et l’industrie lourde. C’était pour moi le moyen de conjuguer ma récente spécialisation en Marketing, et ma « culture technique », l’attirance que j’ai toujours eu pour l’ingénierie et la physique appliquée. Rolls-Royce est une marque évidemment reconnue mondialement pour son activité automobile passée, mais dans l’industrie lourde c’est aussi un nom qui fait rêver ! Turbines d’avions de ligne, motorisations navales, réacteurs de sous-marins... Lorsqu’un ami déjà en poste chez eux m’a averti qu’un poste d’Assistant Marketing se créait, j’ai immédiatement postulé. Comment as-tu postulé à Rolls Royce ? Candidature spontanée, étant donné la taille encore modeste de l’activité Nucléaire Civil de Rolls-Royce où je travaille, ils n’avaient pas de plateforme de recrutement en ligne comme peuvent avoir des géants comme Schneider Electric par exemple. J’ai donc fait suivre une lettre de motivation et un CV. Sur ma lettre et mon CV j’ai fait un focus sur l’attirance que j’avais pour l’énergie nucléaire et sur mon côté « double intérêt » physique/marketing, et ça a payé. Combien de temps s’est écoulé entre ta candidature et le moment de ton embauche ? Un peu moins d’un mois, j’ai postulé le 30 août et j’étais confirmé le 23 septembre. Quelles sont tes missions ? Je suis un renfort à une fonction elle-même support, donc mes missions sont très variées. J’ai des missions de communication interne comme la rédaction de communiqués ou de présentations, mais je travaille aussi en amont : sur des études de marché, des veilles stratégiques, des sourcings, des études de la concurrence... En ce moment je planche sur la clarification des processus et procédures du Marketing, et récemment j’ai été exposant à la première édition de la World Nuclear Exhibition, au salon du Bourget. Les horaires sont-ils flexibles ? Oui, le système est classique : les seuls impératifs sont d’être présent de 9h à 16h, mais les salariés modulent leurs heures au-delà de cette fourchette comme ils l’entendent, le tout est d’arriver au bon compte d’heures à la fin de la semaine. Peux-tu nous décrire l’ambiance ? C’est une ambiance particulière puisque l’activité Nucléaire Civil sur Grenoble n’a été rachetée qu’il y a 6 ans par le groupe Rolls-Royce, elle appartenait auparavant à Schneider Electric, encore avant à Merlin Gerin... Les employés sont donc partagés entre les vétérans ayant connu toutes les enseignes, et les nouveaux arrivants qui n’ont que Rolls-Royce comme référence, ce qui occasionne quelques désaccords et quelques imperméabilités au changement ! Nous sommes environ 500 employés mais ce chiffre est très « élastique », étant données les variations de charge de travail que connait notre appareil de production. L’ambiance est donc celle d’une « petite » Business Unit dans un grand groupe multinational, nous y cherchons parfois encore notre place, même si au sein de notre entité l’ambiance est globalement bonne. Y a-t-il des perspectives d’évolution chez Rolls Royce ? Oui, notre activité est en croissance et le nucléaire est une activité qui internationalement est florissante. La Chine offre de très belles perspectives au marché, et la rénovation des parcs de centrales occidentales est un sujet qui nous occupera encore longtemps. Les mouvements intra-groupe sont rares, mais au sein de notre business unit les perspectives existent. Mon tuteur d’alternance est par exemple un ancien alternant lui-même, aujourd’hui responsable Marketing & Communication. Photos : © Dorian Martin / Rolls Royce