[Infographie] 6 différences entre grand groupe et start-up pour un stagiaire

Ayant fait deux stages, l'un dans un grand groupe, l'autre dans une start-up, il m’est venu à l’idée de comparer les deux expériences pour en faire ressortir les principales différences, avantages et inconvénients. Mes deux stages ont été très positifs : mon but ici n’est pas de prendre partie pour l’une ou l’autre car chacune des structures se valent selon moi.

infographie-start-up-grand-groupe

Parlons plus précisément de trois différences :

Les locaux ne structurent pas l’espace de la même façon

Grands groupes

grand groupe

Dans une grande entreprise, les nombreux couloirs et escaliers à emprunter pour se rendre dans les différents départements mettent parfois de la distance entre les salariés et la direction générale, l’organisation du lieu de travail étant souvent établie selon l’ordre hiérarchique. Avantage : L’union fait la force. Les différents départements sont souvent complémentaires et de vraies synergies peuvent se mettre en place. Une compétence manque dans un service ? Il suffit alors de toquer à la porte d’à côté pour avoir la réponse. Inconvénient : Certains employés n’ont jamais vu le « patron », alors en tant que stagiaire, on est encore moins à même de le rencontrer un jour. Proposer une nouvelle idée ou résoudre un problème peut alors prendre un peu plus de temps que dans une petite structure, car bien souvent, on ne sait pas vers qui se tourner.

 Start-up

start-up

Dans une start-up, se familiariser avec les lieux est déjà plus simple. Les locaux se limitant parfois à un open-space ou à quelques pièces, on cerne plus rapidement son environnement de travail, à commencer par ses collègues. Avantage : Avec un effectif tournant autour de quinze personnes, on est plus facilement amené à travailler avec des personnes que l’on connait mieux, c’est-à-dire que l’on ne croise pas seulement à la machine à café. Inconvénient : Petits locaux rime avec plus petites ressources, financières comme matérielles. Il est probable que certains services viennent à manquer. La compétence n’étant pas présente au sein de l’entreprise, il faut alors faire appel à un prestataire extérieur ; ce qui prend du temps et de l’argent. Cet investissement nécessaire fait parfois défaut aux start-up, contrairement aux grands groupes.

Une hiérarchie verticale qui structure VS/ une organisation horizontale qui échange

Le management à la « française » est connu pour une hiérarchie verticale qui a le mérite de structurer l’entreprise mais qui a également pour désavantage de bloquer parfois les relations entre les différents niveaux hiérarchiques.

Grands groupes 

grand groupe

Avantage : La hiérarchie structure la vie en entreprise et lui permet de bien fonctionner : tout employé a besoin d’être situé dans son environnement de travail, et tout département a besoin d’être défini selon un autre. Inconvénient : Dans une entreprise de grande taille, il est plus difficile de proposer une idée innovante en tant que stagiaire : beaucoup de mes amis m’ont dit se faire « remettre » à leur place par leurs collègues lorsqu’ils soumettaient des idées pour corriger quelque chose qui fonctionnait mal : d’où le symbole d’explosion dans l’infographie. Les décisions ne pouvant venir que du haut de la hiérarchie dans certaines cultures d’entreprises, il peut en effet arriver que l’avis des stagiaires ou des collaborateurs comptent peu : d’où le symbole de la porte fermée dans l’infographie. Cette structure, bien que nécessaire pour organiser le fonctionnement de l’entreprise, peut donc nuire à l’innovation.

Start-up

start-up

Dans une petite structure, c’est l’idée qui prime bien plus que la position de l’individu au sein de l’entreprise. Avantage : On ose proposer de nouvelles choses plus facilement, du fait d’une culture d’entreprise très différente axée sur les notions d’innovation, de partage, de proximité, qui caractérisent les jeunes entrepreneurs. Inconvénient : Dans certaines start-up, il peut arriver que le « manque » de hiérarchie pose problème, surtout lorsque les effectifs augmentent. Souvent créées par de jeunes actifs ou par des étudiants tout juste diplômés, les start-up peuvent être pénalisées par l’image d’une entreprise plus « relax» ; alors que l’enjeu du travail à effectuer est le même que dans un grand groupe. Il faut alors bien délimiter la frontière entre le fait d’être jeune et du même âge et le fait de devoir de travailler comme il se doit.

La rémunération d’un côté, l’expérience personnelle de l’autre

Les grandes entreprises ont forcément plus de ressources qu’une start-up, ainsi il ne faut pas s’attendre au même type de rémunération !

Grands groupes

rémunération grand groupe

Avantage : tickets restaurants, capsule Nespresso pour la pause café au travail, une rémunération un peu au dessus du minimum légal ordinairement attribué au stagiaire, et parfois même des primes ! Inconvénient : une paye de stage convenable quand on est jeune a clairement ses avantages. Mais ce qui compte le plus, c’est l’expérience personnelle qu’on en tire ! Attention dès lors, à ne pas rejoindre un grand groupe qui embauche une vingtaine de stagiaires dans le même service pour au final, effectuer des tâches qui ne correspondent pas forcément à nos espérances.

 Start-up

remuneration

Lorsque l’on veut rejoindre l’expérience d’une start-up, c’est pour s’enrichir personnellement bien plus que pour la paye, et c’est une condition que l’on accepte dès le début, ou pas. Avantage : les missions de stage dans une start-up donnent souvent plus de responsabilités que dans un grand groupe. On a réellement l’impression de participer à la progression de l’entreprise, on est encadré et le résultat de nos actions s’évalue plus concrètement. Inconvénient : non rémunéré en deçà de 8 semaines (élément qui va changer à l'avenir puisque tous les stages, quelle que soient leurs durées, devront être rémunérés), et souvent le minimum légal pour une période supérieure.