101 projets : 6 équipes qui ont tout pour décrocher les 25 000€

La nouvelle n'est pas passée inaperçue ces dernières semaines : trois géants du web, Jacques-Antoine Granjon (Ventes Privées), Marc Simoncini (Meetic) et Xavier Niel (Free) ont décidé de financer, à hauteur de 25 000 euros, "101 projets" d'entreprises conçus par des jeunes. Selon les organisateurs de l'évènement que nous avons contactés, environ 1300 projets ont candidaté. 300 équipes d'entrepreneurs en herbe ont été sélectionnées pour pitcher pendant 1 minute (et pas une seconde de plus) devant les trois hommes au théâtre de Paris le 18 novembre.
...Et nous y serons !
En attendant, en exclusivité, nous vous proposons une sélection de 6 projets qu'on aime particulièrement et qui ont été sélectionnés pour pitcher le 18 novembre.  Feront-ils partie des 101 élus ? On l'espère ! Bien sûr, nous soutenons également les autres projets, cet article n'a pas pour but de favoriser un projet plutôt qu'un autre mais plutôt de vous faire découvrir un aperçu des projets séléctionnés ! En effet, ce sont MM. Niel, Simoncini et Granjon qui choisiront les gagnants après les pitchs.

    1. Captain Start-up : le projet 100% entrepreneuriat

Le projet

Les fondateurs de Captain Startup se sont lancés dans l’entrepreneuriat avec le regret de voir tant de jeunes diplômés brillants, pleins d’idées et d’énergie, partir vers des voies par défaut : le conseil, l’audit, la finance… Alors même que leur rêve est de monter leur boîte “plus tard” ! Et tout cela parce qu’en France, nous manquons de confiance : on finit par se persuader qu’un échec est fatal, que la fiscalité est prohibitive ou que les entrepreneurs sont mal-aimés sans prendre la peine d’aller chercher plus loin. Et pour ne rien arranger, les entrepreneurs manquent de méthode : ils ne savent pas par où commencer, quoi faire ensuite… bref, ils sont perdus. Malheureusement, peu de solutions à ces problèmes sont faciles d’accès, pratiques et valables dès les tous premiers pas d’un individu en tant qu’entrepreneur.

Captain-Startup.com est la plateforme web qui permet aux aspirants entrepreneurs de construire, gérer et évaluer leur projet petit à petit. Ils tracent pour cela leur propre chemin sur la plateforme, qui les amènera à se poser les bonnes questions et à nouer les bons contacts, afin de faire avancer le projet à leur rythme et selon leurs priorités, mais en bénéficiant de l'expertise de tous ceux qui se sont lancés avant eux.

Parcours des fondateurs

Pierre Simonnin Ingénieur de l’École des Ponts ParisTech, diplômé d’un MBA en technologie et entrepreneuriat de l’ENPC School of International Management et de l’Université de Victoria (Canada), j’ai fait mes armes en accumulant les expériences associatives durant mes études. Il en a résulté un fort intérêt pour le management, la stratégie, la pédagogie et l’innovation… et l’entrepreneuriat s’est pour moi imposé comme une évidence. Après une première expérience en conseil en stratégie, j’ai franchi le pas en me lançant dans la création de mon entreprise : Captain-Startup.com, une plateforme web destinée à guider les porteurs de projet dans la construction et l’évaluation de leur projet. Depuis novembre 2013, je suis également Directeur commercial chez Succeed Together, générateur d’intelligence collective.

pierre

Lauris Jullien Je suis Directeur technique de Captain startup. Ingénieur Télécom ParisTech, j'ai aussi découvert l’entrepreneuriat en association, lorsque j'ai dû gérer en parallèle la Junior-Entreprise et le Bureau des Elèves. Je me suis ensuite plongé dans le monde des start-ups en réalisant des prototypes d’interfaces naturelles chez Ayotle. J'ai effectué ma dernière année à l’Université Technique de Munich, où j'ai approfondi mes connaissances en programmation et traitement d’image.
Expert en expérience utilisateur, sécurité, développement web et mobile, je suis Responsable du design, de la conception et du développement de notre plateforme.

captain startup

 

Pourquoi 101 projets ?

Un concours lancé par un grand entrepreneur français pour encourager les jeunes à entreprendre, avec 25000 € à la clé, il n'y avait pas trop à hésiter :).

    2. Du bon fromage : le projet 100% frenchy

Le projet

Nous souhaitons réinventer le concept de la fromagerie traditionnelle en proposant à la vente en ligne une sélection de fromages de qualité. Ainsi, nous avons décidé de créer « Du Bon Fromage », la première fromagerie 100% en ligne avec livraison dans la journée sur paris et la proche banlieue et sous 48 heures en province. En plus de la vente classique de fromage, nous proposerons aussi un système de box hebdomadaires / mensuelles avec sélection de fromages, description détaillée, accompagnement, recettes etc…

Parcours des fondateurs

Arthur et Victor

Nous sommes deux frères : Victor et Arthur Letréguilly, tous les deux amateurs de fromage et attachés à notre région qui compte de nombreux produits de qualité que nous souhaitons promouvoir. A 22 ans, je suis étudiant à Grenoble Ecole de Management et actuellement en année de césure. Arthur, 23 ans, diplômé de l'EM Normandie et de l'IAE de Caen, suit cette année un Mastère Spécialisé Technologie & Management à l’École Centrale Paris. Nous suivrons également une formation courte dans l’industrie fromagère. Ci-après, notre vidéo résumant le concept en 1 minute.

 

Pourquoi 101 projets ?

Pouvoir présenter notre projet à ces trois géants du Web était plutôt de l’ordre du rêve pour nous. Alors quand l’opportunité s’est présentée, nous n’avons pas hésité une seule seconde. 101 projets est un formidable tremplin pour une startup. Être choisi, suivi puis accompagné par cette initiative promettrait à coup sûr un bel avenir.

    3. TakewInc. : le projet 100% étudiants

Le projet

Nous avons lancé TakewInc. en juin 2013 et depuis, notre réseau social ne cesse de grandir ! Notre objectif est de donner du sens aux stages : permettre à des étudiants de réaliser leur stage dans des pays émergents. Nous avons conclu des partenariats avec plusieurs écoles de commerce qui utilisent déjà notre site internet: EM Lyon, SKEMA Business School, NEOMA Business School, IPAG, IDRAC. Nous sommes en train d'étendre notre réseau d'entreprises au sein de pays comme le Brésil, l'Afrique du Sud, l'Argentine, l'Inde, les Philippines ou encore le Mexique.

Parcours des fondateurs

TakewInc. est un projet qui est né de réflexions entre amis d'écoles de commerce, un soir à New York, entre expatriés. Nous étions tous attirés par l'étranger, par l'aventure et la découverte. Puis nous avons fait le constat qu'il n'existait aucun outil pour nous aider à réaliser le stage de notre rêve. Impossible de trouver un stage dans un pays émergent sans relations, impossible aussi de mesurer son impact au sein d'une entreprise. L'idée a grandi et j'ai décidé d'imaginer une solution à ces problématiques. Pour ma part, j'ai réalisé un Bachelor Affaires Internationales mené conjointement à l'EM Strasbourg et à Pace University New York, je suis aujourd'hui en Master International à l'INSEEC Lyon.

benjamin

Pourquoi 101 projets ?

J'ai lancé TakewInc. alors que je réalisais un stage à New York, après y avoir terminé mes études. J'ai pu constater à quel point la création d'entreprise y était valorisée et accompagnée. Non pas accompagnée par l’État, mais par les entrepreneurs eux-mêmes. Toutes les semaines, des dizaines de conférences, de "pitchs", d'événements de networking sont organisés pour accompagner les jeunes startups. J'ai toujours été surpris et frustré par le manque de considération qu'il était accordé aux entrepreneurs en France. Alors lorsque j'ai appris le lancement de cette initiative par Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon, j'ai sauté sur l'occasion. Enfin, en France, des entrepreneurs à succès décident de jouer leur rôle de mentors et donnent l'impulsion pour sortir de la sinistrose ambiante. Il y a des idées en France, beaucoup d'idées, il faut simplement apporter les premières gouttes d'essence pour que le moteur démarre. TakewInc. a la chance de faire partie des 300 projets qui se disputeront le 18 novembre, nous avons déjà un produit fonctionnel en ligne, nous comptons donc bien en profiter pour attirer l'attention de quelques investisseurs.

    4. Pix My Street : le projet féminin 100% Gobelins

Le projet

Pix my street, c'est le réseau social de Pixel art gaming. C'est une application iPhone destinée aux amoureux des images et aux nostalgiques du retro-gaming ; un véritable générateur d'échange artistique. Le principe s'appuie sur trois idées simples : - Créer : on laisse libre cours à son imagination en dessinant ses plus beaux pixel arts au sein de l'application. - Jouer : le jour, on dépose ses pixel arts. La nuit, on détruit les créations de ses adversaires. C'est une véritable battle de Pixel art ! - Partager : On dépose ses créations dans l'environnement via la réalité augmentée. Les pixel arts sont géolocalisés et visibles par toute notre communauté Facebook ou Twitter. Pix my street, c'est aussi une plateforme de communication et de partenariats avec les marques. Nous espérons vite sortir une version Bêta de l'application et la déployer sur d'autres plateformes telles qu'Android.

pix my street site web

Parcours des fondatrices

Tous les fondateurs du projet se sont rencontrés à Gobelins, l'école de l'image lors d'études de Créations et développements numériques en ligne. Pix my street était initialement notre projet de diplôme. Après avoir été encouragés par de nombreuses personnes, nous avons choisi de continuer l'aventure. Nous sommes âgés de 24 à 27 ans, tous designers interactifs & développeurs freelance, ce qui nous permet de travailler en parallèle sur notre projet.

team

Pourquoi 101 projets ?

J'ai décidé d'inscrire Pix my street à 101 projets car Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon & Marc Simoncini font partie des rares en France à vouloir pousser les startups numériques. Participer à 101 projets, c'est une solution pour monter notre boîte, agrandir l'équipe (embaucher plus de développeurs car notre projet nécessite une équipe technique pointue) et sortir l'application sur toutes les plateformes.

    5. Dessbox : le projet 100% musique

Le projet

Dessbox est une plateforme d'écoute de musique en ligne proposant un catalogue inégalé (celui de YouTube et bientôt SoundCloud), favorisant des découvertes musicales ciblées et pertinentes grâce à des fonctionnalités sociales poussées et à un aspect "gamification" avec des scores de popularité, et bientôt des niveaux et badges.

site dessbox

Parcours des fondateurs

Les 3 fondateurs, Quentin, Jean-Mathieu et Adrien sont tous les trois élèves ingénieurs à l'Ecole Centrale Paris où ils se sont rencontrés. Ils ont également effectué un double diplôme à l'ESSEC où ils ont pu intégrer, avec le projet Dessbox, l'incubateur ESSEC Ventures.

dessbox

Pourquoi 101 projets ?

Présenter notre positionnement stratégique, nos perspectives de développement et nos idées de business model pour avoir un retour d'entrepreneurs aguerris et obtenir un premier financement pour accélérer notre développement.

    6. Tcheck'It : le projet 100% mobile

Le projet

Les marques ont aujourd’hui beaucoup de difficulté à récupérer des informations fiables sur leurs produits en magasins (75% des points de vente français non visités). Lors de mon séjour en Californie, j'ai découvert GoSpotCheck, une société de relevé terrain par une communauté d’utilisateurs. Fort de ce constat, nous avons décidé avec Benoit de vérifier la pertinence du service américain en France. Après des expériences en grande consommation et distribution nous avons confronté ce modèle aux besoins des marques françaises. Par la complémentarité de nos profils (marketing et commercial) nous avons décidé de lancer Tcheck’it, la solution qui  permet aux entreprises de collecter des informations terrains (merchandising, relevé de prix, promotion…). Ces informations sont collectées par une communauté d’utilisateurs d’une application smartphone qui répond à des missions rémunérées dans les points de vente.

Theck it

Parcours des fondateurs

Alex Doolaeghe (22 ans) J'ai décidé d’intégrer l’EDC Paris, une école spécialisée dans la création d’entreprise. Après avoir exercé quelques activités en tant qu’auto entrepreneur, et créé en 2011 une SARL dans le textile, j'ai lancé un projet à plus grande envergure. Lors d’un semestre d’étude en management des TPE à San diego j'ai découvert une start up très intéressante oeuvrant dans les nouvelles technologies pour la grande consommation. Afin de confirmer la pertinence du projet en France, je suis entré au service marketing de Danone pour un stage longue durée. Désormais, je suis le co-fondateur de Tcheck’it.
Benoit Viel (22 ans) Je suis également étudiant en master entrepreneuriat au sein de l’EDC Paris. Mes expériences se sont naturellement tournées vers le secteur de la distribution. Une fonction longue durée en temps qu’assistant chef de rayon chez Leclerc, mais également en tant que chef de rayon à la Foir’Fouille, et des missions récurrentes en tant qu’adjoint au dirigeant chez Nicolas, m'ont permises d’assimiler tous les processus liés au secteur de la distribution.

equipe tcheck it

Pourquoi 101 projets ?

Nous avons décidé de participer à 101 projets pour plusieurs raisons. D’une part, la possibilité d’être financé à hauteur de 25 000 € par les plus grands entrepreneurs français. Faire valider notre modèle par ces trois personnalités est pour nous une belle opportunité pour gagner en crédibilité et favoriser notre développement. D’autre part, nous aimons l’esprit de ces jeunes concours permettant de rencontrer et de créer des synergies entre d’autres jeunes start-up. Mention spéciale également à Archionline dont nous venons d'apprendre la sélection ;). Bon courage à tous et rendez-vous le 18 !  Photo : ©JEROME MARS/JDD/SIPA