Biwibiz / Nils #1 - "Il y a t'il un âge pour entreprendre ?"

Biwibiz / Nils #1 - "Il y a t'il un âge pour entreprendre ?"
Après l'article de Bastien….C'est maintenant au tour de Nils ! Jeune cofondateur de Biwibiz, positionnée sur le marché de l'achat groupé pour les étudiants, Nils parle ici d'une question que beaucoup se posent : peut on entreprendre quand on est jeune ? A 21ans,  il se livre aux lecteurs et nous raconte ce qu'il ressent : passionnant !  Quand on a monté notre boîte, on m’a souvent demandé si ce n’était pas trop difficile d’entreprendre à 21 ans, mes études pas encore finies. Pour être honnête, je n’ai même pas eu le temps de me poser cette question avant de me lancer dans l’aventure. L’entrepreneuriat s’est imposé à moi naturellement : d’une idée je suis passé à un projet, quelques amis m’ont suivi, on est devenus une équipe, et puis une entreprise. Ça fait déjà un an qu’on est dans le bateau ensemble, et on peut déjà faire un premier bilan. Loin de moi l’idée de donner des conseils, l’histoire de chacun est unique et vécue de façon différente, mais au demeurant, en partageant avec quelques copains « jeunes entrepreneurs », il y a pas mal de points communs que l’on peut relever. La question de l’âge est délicate : inexpérience, impatience, déraison et beaucoup d’autres adjectifs attribués à la jeunesse laissent à penser qu’il est préférable d’attendre une certaine maturité avant de se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Créer une entreprise signifie avoir des responsabilités, d’un point-de-vue pénal, mais aussi social, vis-à-vis de ses collaborateurs, associés, employés, d’un point-de-vue sociétal…en somme la paternité d’une entreprise pèse lourd sur les épaules d’un jeune entrepreneur. C’est d’ailleurs intéressant de la mettre en parallèle avec une paternité classique. Créer une entreprise et la gérer signifie en être le père, chaque minute de chaque heure de chaque jour : une entreprise occupe les jours et les nuits de son créateur, sans distinction des week-ends, jours fériés… et les vacances sont souvent oubliées les premières années. Autant de contraintes difficiles à assumer brutalement pour un jeune étudiant ou tout juste diplômé. Pour autant, jeune va souvent de pair avec liberté et absence d’un certain nombre de contraintes, notamment familiales (enfants, maison, loyer, emprunt… !). La dimension créative, très favorisée par la jeunesse est primordiale dans le processus entrepreneurial, et puis la jeunesse est aussi synonyme de combativité, persévérance, et souvent plus grande propension à surmonter les obstacles. Chez les entrepreneurs, certains disent que l’expérience de la vie, la sagesse et la raison qui les accompagnent sont des atouts très favorisants voire primordiaux. D’autres on fait de leur jeunesse une force : on connait tous les succès stories de Bill Gates avec Microsoft, Mark Zuckerberg avec Facebook ou plus proche de nous nous Benjamin Bejbaum avec Dailymotion. Ils n’ont pas perdu de temps pour créer, à peine sortis des études voire encore dedans. Pour ma part, créer cette entreprise m'a demandé beaucoup de sacrifices. Des sacrifices financiers parce qu’on doit souvent se serrer la ceinture avant de gagner sa vie, et ma vie sociale en a aussi été affectée : j’ai perdu ma copine de l’époque et oublié la majorité des sorties et verres entre amis. J’ai aussi fait beaucoup d’erreurs d’inexpériences. Je ne regrette RIEN ! Monter cette boîte a été la meilleure école de la vie pour moi. J’ai l’impression d’avoir grandi et emmagasiné en un an plus que dans tout le reste de mon existence : tous les jours trouver des solutions sur tous les plans, gérer les ressources, les équipes, le travail et bien souvent l’amitié à l’intérieur – amitié et travail feront l’objet d’un autre post… ;) – bref, on regrette rarement d’être devenu papa. L’avenir me dira si la jeunesse a dans mon cas favorisé le succès. Dans tous les cas, j’ai le sentiment d’avoir le meilleur métier du monde, et tous les matins, je ne sais pas ce qui va me tomber sur le coin du nez, mais je me réveille avec l’envie de tout déchirer !