Comment trouver le job de ses rêves grâce à la méthode japonaise Ikigai ?

Comment trouver le job de ses rêves grâce à la méthode japonaise Ikigai ?

Après le FengShui, les Japonais nous en mettent une fois encore plein la vue avec un nouveau mode de vie qui fait fureur : l’Ikigai. Pour faire simple, c’est trouver LA raison de se lever chaque matin pour être heureux au quotidien. Et pour ça, les Japonais ont encore frappé fort et ont déniché la résolution parfaite à l’équation impossible, celle qui allie passion, talent, service à la communauté et salaire adéquat… Le tout dans un seul et même emploi. Ça fait rêver, ça donne envie, et on vous explique comment l’obtenir pour de bon.

L’ikigai, l’iki quoi ?

Vous avez toujours rêvé vous lever chaque matin avec ce peps, ce je ne sais quoi qui pourrait faire de votre vie un long fleuve tranquille ? Vous avez toujours voulu chasser au placard vos idées noires, le blues du lundi, le stress qui vous prend aux tripes ? Si vous n’avez pas envie de slasher - comprendre ici combiner plusieurs boulots à la fois par pure passion -, pensez à vous adonner à l’Ikigai.

L’Ikigai, des mots japonais ikiru (vivre) et kai (réalisation de ce que l’on attend), c’est une philosophie de vie japonaise qui date du 14e siècle et qui vous permettra de trouver LE job de vos rêves qui allie l’équilibre symbiotique entre la vie pro et perso. En clair, c’est dénicher son idéal de vie, sa véritable source de motivation. Et la bonne nouvelle dans tout ça, c’est que tout le monde en a un.

Ikigai, une histoire de compromis ?

Mais comme on ne croit plus vraiment au Père Noël, on se doute bien qu’il y a anguille sous roche… Le salaire. Car vivre de sa passion n’implique pas forcément de vivre sereinement niveau argent. Sauf si votre Ikigai se trouve dans la finance !

Donc en somme, au début, niveau salaire, ça risque d'être un peu la galère. Il suffit simplement de laisser du temps au temps. On ne va pas se le cacher, la réussite de l’épanouissement total, c’est le compromis. Mais attention, pas le genre de compromis qui pique, le genre qui vous fait vous sentir bien sur le long terme.

Et comment on le trouve son Ikigai ?

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, pensez bien que pour dénicher son Ikigai, on n’a pas besoin de mille instruments high tech dont on ne comprend toujours pas le fonctionnement. Non, non. Tout ce dont on a besoin tient en quelques mots : un stylo, une feuille blanche, du temps, et votre cerveau parti en introspection.

Si vous mourrez d’envie de connaître votre ikigai – et on vous comprend -, ne vous attendez pourtant pas à le dénicher en cinq minutes chrono. Non, il s’agit d’un exercice de réflexion et qui demande d’être pris avec beaucoup d’attention. Et ça peut prendre plusieurs jours comme des semaines ou des mois.

Pour y voir plus clair, on vous invite à télécharger des templates prêts à l’emploi ou de vous dégoter des ouvrages sur le sujet.  

En fait, il suffit de se poser les bonnes questions pour remplir les quatre grands cercles extérieurs :

  • Qu’aimez-vous ?
  • Quel est votre talent ? En quoi êtes-vous doué(e) ?
  • Qu’est-ce qui vous permet de gagner de l’argent ?
  • Et de quoi le monde a-t-il vraiment besoin aujourd’hui selon vous ?

Notez tout ce qu’il vous vient à l’esprit. Et très vite, vous devrez parvenir à remplir les cercles de passion, mission, vocation et profession pour ensuite atteindre votre Graal : votre Ikigai.

Dernier conseil pour la route : n’hésitez pas à garder un petit carnet sur vous pour y écrire vos pensées les plus positives. Inscrivez-y vos réussites, ce que vous avez fait de mieux, ce qui vous rend heureux. Enfin, écrivez-y vos plus grandes jalousies, car derrière elles se cachent souvent un désir foudroyant que l’on ne soupçonnait même pas. Et vous verrez, si vous suivez nos conseils, vous aurez trouvé votre Ikigai et une jolie joie de vivre en un rien de temps.