12 entrepreneurs témoignent : les phrases énervantes quand on lance son entreprise

12 entrepreneurs témoignent : les phrases énervantes quand on lance son entreprise

Si - on ne cesse de le répéter - l'âge n'est pas un frein pour entreprendre - ça n'empêche que votre entourage peut se montrer parfois sceptique - souvent agaçant - lorsqu'il s'agit de vous parler de votre projet d'entreprise. De Melty à Michel et Augustin en passant par Jimini's ou encore Pumpkin, nous avons interrogé 12 jeunes entrepreneurs à succès pour connaître les réflexions les plus énervantes de leurs débuts. [slideshow_deploy id='20056'] Faîtes défiler le diaporama ! 

Steeple

Steeple, c'est le réseau basé sur l'entraide. La phrase la plus énervante pour Jean-Baptiste, so co-fondateur ?

"Mais sinon tu fais quoi comme boulot ?"

-> Je pense que plus d'un entrepreneur a vécu cette petite réflexion de ceux qui ne se rendent pas compte des sacrifices que lancer son entreprise comporte. Sa réponse ?

"Je suis agent secret mais monter une start up et travailler 70h par semaine ça fait une sacré bonne couverture, du coup personne ne m'a encore grillé !"

Michel et Augustin

Nous avons interrogé Augustin Paluel-Marmont et Michel de Rovira, les fondateurs de Michel et Augustin. Pour eux, il est important de montrer qu'il est encore possible de créer une entreprise en partant de rien et clouer le bec à toutes les personnes qui leur ont susurré à l'oreille :

"Arrêtez tout tout de suite. Vous n'avez aucune chance face aux monstres de l'alimentaire. VOUS êtes malades. Surtout Augustin, le Vizir qui a des enfants."

michel et augustin

Mobeye

Mobeye est l'application qui vous fait gagner de l'argent en faisant vos courses. Aymeric partage ses souvenirs les plus agaçants :

"Tu fais ça à plein temps ?" "Et sinon ça marche bien ton business?"

-> Le concept de "bien marcher" est assez vaste ;)

Jimini’s

Jimini's, c'est le roi des insectes-apéro, le petit criquet en a fait du chemin depuis l'une des phrases prononcées à ses débuts :

"Mais qui va bien pouvoir manger ça ? Vous n'en vendrez jamais une seule boite !"

criquets comestibles startup bastien insectes jiminis

DuBonPain

DuBonPain c'est votre guide digital des boulangeries françaises. Pour Maxime, co-fondateur, 5 réflexions ont particulièrement été énervantes :

"Vous avez trouvé où vos développeurs ?"

-> Comme si c'était normal d'externaliser et de ne pas savoir coder.

"Quand est-ce que vous levez des fonds ?"

-> Lever des fonds est devenu un marqueur de réussite.

"Vous allez / avez pivoté ?"

-> Terme très à la mode sans que personne ne le comprenne ni ne sache d'où il vient.

"Super projet mais tu feras quoi après"

-> Façon de dire que c'est équivalent à un projet étudiant, dans lequel on ne pourrait pas s'engager à plein temps et de façon durable.

"Ça ne fait pas très sérieux"

-> En évoquant le tutoiement dans l'équipe, avec des recrues ou le fait de pas mettre de costume pour aller travailler. énervé

Melty

On ne présente plus Alexandre Malsch, fondateur de Melty, le 1er média en ligne des jeunes : à 29 ans seulement, il gère déjà une centaine de salariés et réalise un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros. Ses résultats impressionnants font un sacré pied de nez à la phrase qu'il a entendue à ses débuts :

"ça ne marchera jamais !" 

L’Orangerie de Paris

Pour Félix et JB, co-fondateurs de l'Orangerie de Paris, qui met à la disposition des établissements un distributeur automatique de jus d'oranges pressés, le pompon de la phrase la plus agaçante a été décerné à :

« De toute façon vous n’y arriverez pas, les gros acteurs du marché peuvent faire la même chose que vous et vous tuer du jour au lendemain »

orangerie paris

Wingly

Bertrand de Wingly - le spécialiste du co-avionnage- nous parle de deux réflexions qui l'ont particulièrement énervé à ses débuts:

 "Ah oui, vous êtes les Uber de l'aviation"

-> La tendance à vouloir toujours rapprocher un concept actuel de start-up, notamment dans l'économie collaborative, de l'uberérisation de l'économie. Alors que nos modèles sont souvent très différents. Un BlaBlaCar et un Uber ont un coeur business qui ne sont pas sur le même plan.

" Et vous connaissez telle boîte qui fait la même chose que vous ? "

-> D'une part, dans 90% du temps, nous la connaissons et d'autre part, si nous décidons de nous lancer à plein temps sur notre activité, c'est que notre activité est assez différenciante pour représenter à elle seule une opportunité différente et une proposition de valeur complémentaire ou supérieur de celle évoquée. Bertrand souligne le fait que ces phrases sont malgré tout productives pour son entreprise car elles permettent de faire avancer sa stratégie et son positionnement.

Lucette

Pour Anne-laure, la fondatrice de Lucette, le site offrant des astuces beauté 100% personnalisées ayant levé 300 000 euros, deux reflexions ont été particulièrement marquantes :

"Tu te lances dans l'entrepreneuriat ? Je connais quelqu'un qui a essayé et il s'est planté." "Bon courage ..."

Wizbii

Si vous êtes un fidèle lecteur, vous saurez que la ruche est le fruit de Wizbii, 1er réseau social professionnel à destination des étudiants et jeunes diplômés. Pour ses fondateurs Romain, Benjamin et Emeric, l'une des phrases les plus marquantes fut :  

"Facebook peut faire comme vous et va vous éclater" 

team wizbii

Prêt à Pousser

Prêt à Pousser c'est ce sont les super kits à champignon. La start-up a levé 420 000€ en octobre dernier. Romain, son co-fondateur a lui aussi accepté de se prêter au jeu de la phrase la plus agaçante :

"Ah? Tu vends des champignons? Mais c'est ta boite? Et t'es full-time dessus ou c'est just pour le fun?"

Pumpkin

Pumpkin la start-up qui facilite les remboursements entre amis via une application mobile et qui a récemment levé 600 000€, a mis quant à elle en avant 5 phrases limite horripilantes :

 « Bah, ça existe déjà ton truc !» « Ca à l’air cool mais je suis pas dans ta cible » « Et donc après vous revendez toutes nos données ?! » « Et tu fais quoi à côté, t’as un vrai boulot » ? « En fait il suffit juste d’avoir une bonne idée »

  Merci à tous d'avoir partagé vos expériences ! La ruche vous propose aujourd'hui cet article car on s'est dit que plus d'entre vous se reconnaîtrait sans doute en ces jeunes entrepreneurs, et surtout pour mettre en avant une chose :

"N'écoutez pas les autres, foncez !! :)" 

Et vous, quelles phrases vous ont particulièrement énervé en tant qu'entrepreneur ?