BIDU : à 24 ans cet étudiant réalise des illustrations satyriques sur l'actualité

BIDU : à 24 ans cet étudiant réalise des illustrations satyriques sur l'actualité
Les Talents de la ruche : Musique, Comédie, Sport, Écriture… Certains jeunes mènent une double vie entre études supérieures et vie artistique ou sportive. Aujourd'hui partez à la découverte d'Olivier, plus connu sous le nom de Bidu, un jeune dessinateur de 24 ans qui a su s'imposer sur la toile avec ses illustrations irrésistiblement satiriques liées à l'actualité.    BIDU, dessinateur satyrique, jeune talent Hello Olivier, tu es actuellement étudiant en Fac de Droit, ce n’est pas trop difficile de combiner ta passion de dessinateur et tes études  ? Pour être tout à fait honnête, oui c'est assez de compliqué de combiner le tout car en plus des études et du métier de dessinateur, j'ai un job étudiant, et cela prend bien évidemment du temps sur le reste. Mais bien qu'étudiant, j'ai toujours gardé le dessin dans un coin de ma tête, car c'est dur de m'en passer. Depuis quand dessines-tu ? D'où te vient cette passion pour le dessin ? Je gribouille en effet depuis l'âge de 7 ans. J'ai toujours été fasciné par les traits d'Uderzo et l'humour de Goscinny dans Astérix et Obélix, ou encore le talent d'Hergé avec Tintin ; pour ne citer qu'eux. Et je me suis lancé petit à petit avec des petites Bandes Dessinées. sarkozy bidu Pourquoi avoir choisi le dessin satyrique ? Le goût du dessin de presse, lui, m'est venu plus tard, tout d'abord avec les illustrations de Chenez dans le quotidien l'Equipe, puis par la suite, avec les élections présidentielles de 2007 sur lesquelles je m'amusais en dessin à rire des candidats. J'adorais me moquer de l'actualité, et dessiner, donc j'ai fini par combiner les deux, et cela continue aujourd'hui. Comment t'es-tu fait connaître ? Petit à petit, je me suis fait un peu plus connaître, publiant notamment sur le site de Rue 89 durant les Présidentielles de 2012. Mais ce sont avant tout les réseaux sociaux qui m'ont aidé à me faire connaître. Ce par quoi le Président du club de Basket du Limoges CSP (Mr Frederic Forté) m'a contacté pour faire quelques illustrations sur l'actu du club (que je continue toujours à l'heure actuelle). Je lui dois beaucoup car après cela, tout s'est enchaîné,et j'ai fini par être publié dans un journal régional. BIDU, dessinateur satyrique, jeune talent Quelles sont tes astuces pour réussir à combiner passion et travail ? C'est très compliqué d'allier travail et dessin, mais je ne pense malheureusement pas qu'il y ait d'astuces pour cela. Chacun gère comme il le sent. Il faut seulement toujours s'accorder du temps pour dessiner assez régulièrement, tout en évitant que cette pratique dévore votre travail. Et en cas de commandes d'illustrations dans un emploi du temps déjà bien chargé, ça demande de sacrifier une partie de sa nuit, mais ça en vaut la peine. Qu'est-ce que tu dirais aux jeunes lecteurs de La Ruche qui ont la même passion que toi pour les aider à se lancer ? Pour les jeunes qui voudraient se lancer dans cette aventure géniale qu'est le dessin de presse, même si je suis loin d'avoir un parcours exemplaire (pour l'instant j'espère), je leur conseillerai de ne jamais rien lâcher et surtout de garder le moral. Les périodes de doute sont nombreuses, comme dans tout, mais s'accentuent avec les refus des journaux.
Mais il ne faut pas baisser les bras, et travailler son dessin, encore, et encore ; toujours se remettre en question, ne jamais se reposer sur ses acquis.
De plus, le dessin de presse étant une forme de journalisme, il est bien évidemment essentiel de constamment se tenir informé de tout ce qui se passe dans le Monde. Cependant, il est aussi nécessaire de décrocher quelques jours, parfois, quand on peut se le permettre car le dessin de presse peut vite devenir une drogue et être très prenant. On peut être très vite emporté par tout cela car l'illustration satirique est vraiment un domaine passionnant, une marmite dans vous ne voulez plus ressortir lorsque vous tombez dedans. Et personnellement, je suis extrêmement bien dedans. Merci beaucoup Olivier de nous avoir fait partager ta passion ! Rendez-vous vite sur sa page Facebook pour plus de dessins ! bidu