Start-up : Les 10 Commandements pour choisir le nom parfait

Start-up : Les 10 Commandements pour choisir le nom parfait
                Lorsqu’un enfant arrive au monde, son prénom reste le grand sujet de discussion. Car oui, il va devoir vivre, grandir et s’épanouir avec lui qui le suivra toute sa vie. Pour une startup c’est pareil ! Son nom est à choisir minutieusement, en accord avec toute l’équipe de fondateurs, et va être un facteur important pour son bon développement. Et comme dans la vraie vie, il vous collera à la peau et sera difficile à changer, image et reconnaissance de son audience obligent. Voici quelques leçons (liste non exhaustive évidemment) que je tire de mon aventure entrepreneuriale : 1)      Tu chercheras à attirer l’attention Dans l’idéal, et c’est d’autant plus vrai dans le milieu web et mobile, rien que le nom de votre startup devrait capter l’intérêt de vos interlocuteurs. Votre nom doit sembler malin (un jeu de mot bien trouvé peut être une bonne idée) et le graal est de déclencher un « Ah ouais ! C’est bien trouvé ! ». 2)      Tu ne choisiras pas forcément un nom avec une signification ou directement lié à ton activité Nombreux sont les exemples de noms de startups qui à première vue ne veulent rien dire et qui pourtant s’en sont bien sortis. Une signification cachée est encore plus la bienvenue : n’êtes vous pas contents d’être parmi les rares à connaitre l’origine du nom de Google ? (voici la réponse pour les autres, histoire de pouvoir briller au repas de famille de Noël). C’est en effet sympathique d’avoir une anecdote derrière (encore plus si elle est marrante). Cela attisera la curiosité des gens. Pour Dessbox, la plateforme de découverte de musique que j’ai co-fondée, nous avions cherché dans de nombreuses langues comment se disait playlist, chanson, musique, etc… Et nous avions découvert que « son » se dit « Dess » en Suédois. « Boite à son » : parfait ! Sauf que nous avons appris un peu plus tard que « Dess » signifiait bel et bien « son » mais au sens du pronom possessif (comme « son chien »). Raté ! Mais qu’importe, maintenant nous avons une histoire marrante à raconter. 3)      Tu chercheras à te démarquer Attention aux effets de mode. Soyez originaux au risque de voir les gens oublier ou confondre facilement votre nom. L’objectif de toute startup est de se démarquer. Si vous y réussissez déjà rien qu’avec votre nom, ce sera déjà une petite victoire ! 4)      Tu trouveras un nom efficace et net Eviter les noms à rallonge est primordial, ne serait-ce que pour les noms de domaine, (cf : Commandement 6). Et devoir épeler constamment le nom de sa startup pour que les autres comprennent et vous retrouvent facilement pourrait vous desservir, des problèmes qu’un Instagram, Snapchat, ou Tinder pour n’en citer que 3 n’ont pas à se poser. N’hésitez pas à tester vos idées avec votre entourage. 5)      Tu privilégieras le début de l’alphabet Le nom de votre startup seras repris des dizaines et des dizaines de fois dans des listings pour les salons, concours de pitch, présentations auxquels vous participerez. Dans 90% des cas, les startups seront classées par ordre alphabétique. Et la majorité des gens ne regarderont le nom / logo que des 5 premiers. Alors dans la mesure du possible, visez les premières lettres de l’alphabet pour votre première lettre. Ce sera toujours ça de pris ! 6)      Tu te rappelleras que tu auras besoin d’un nom de domaine Quel que soit votre secteur d’activité, vous aurez évidemment besoin d’un site web. Et internet devient de plus en plus encombré au niveau des noms de domaines, si bien qu’en trouver un libre peut s’avérer assez compliqué. Evidemment, il en est de même pour les dépôts de marque : vérifiez que votre idée n’est pas déjà prise. 7)      Tu penseras au référencement sur internet La SEO est pour la plupart des startups un enjeu à ne pas louper mais qui peut devenir mission impossible. Alors à moins de vous appeler Apple et d’exister depuis bien avant les débuts d’internet, évitez les noms trop « communs ». De plus trouver un nom totalement original vous permettra d’utiliser des outils vraiment utiles comme Mention (qui, soit dit en passant, n’a pas du tout suivi cette règle mais s’en sort très bien) qui vous avertira à chaque fois que votre nom est mentionné sur internet mais qui serait difficile à utiliser si on s’appelle Sunshine. 8)      Tu envisageras l’avenir à long terme et aux potentielles voies de développement. Vous lancez un site de e-commerce de vêtements ? Ne pourra-t-il pas déboucher sur la vente online d’autres types de produits dans quelques années ? Attention donc à ne pas vous fermer des portes avec votre nom. Beaucoup envisagent également de développer un vocabulaire autour de leur nom (comme Twitter, Tweet, Tweeter, Tweetos…) donc réfléchissez y ! 9)      Tu penseras à nos amis English Qui dit développement dit également international. Attention alors à ne pas vous appeler Phoqueur (je vous laisse deviner la prononciation en anglais) car vous pourriez avoir alors quelques soucis pour traverser la manche ou l’Atlantique. Avec Dessbox, quelques personnes anglophones rencontrées pensaient entendre Death Box ce qui, une fois toute considération morbide passée, n’est encore pas si grave et peut même donner de bonnes idées de punchline. 10)      Enfin, tu garderas en tête tes idées de logo Le nom de votre startup aura souvent une forte influence sur votre logo. Alors n’hésitez pas à réfléchir aux deux en parallèle.   Pour trouver de l’inspiration tous les moyens sont bons. Etymologie grecque ou latine (si si rappelez-vous vos cours de collège !), traductions en langues étrangères, nom rappelant un bruit ou une sensation… Mais quel que soit le nom de votre startup, sa réussite n’en dépendra pas (heureusement !). Ce n’est que le point de départ de votre aventure dont le dénouement sera le fait de bien d’autres facteurs. Mais tant qu’à faire, autant partir du bon pied !