Emploi

Trouvez facilement votre premier job

Découvrir

L'actualité professionnelle des 18-30 ans

Découvrir
Finance

Découvrez les aides financières auxquelles vous êtes éligible

Découvrir
Santé

La mutuelle qui prend soin de la santé des jeunes

Découvrir
Mobilité

Révisez le code de la route à partir de 9,90€

Découvrir
Hadrien est Assistant directeur artistique chez Publicis - La Ruche par Wizbii Hadrien est en stage assistant directeur artistique pour le groupe Publicis. Il nous raconte son parcours et nous dit comment il a décroché ce stage.
Bannière d'un article

Travailler dans la publicité : Hadrien est Assistant directeur artistique chez Publicis

"L'Oeil du stagiaire" : chaque semaine, découvrez un témoignage d'un(e) étudiant(e) en stage en entreprise. Cette semaine, nous avons interviewé Hadrien, stagiaire assistant de directeur artistique dans l'énorme groupe de publicité Publicis à Paris. Il nous raconte son parcours et les coulisses de cette entreprise. stage directeur artistique publicis Hello Hadrien, peux-tu nous décrire ton parcours ? Alors, mon parcours... Scolairement, je n'ai jamais redoublé, bac ES sans mention, puis je suis allé à la fac, en communication à la Sorbonne Nouvelle. Je suis actuellement en troisième année de licence , et ça se passe bien ! As-tu déjà travaillé auparavant ? En stage ? Job étudiant ? Oui, j'ai déjà travaillé ! Ma seule « véritable » expérience professionnelle, c'était chez Chanel . Ni un stage, ni un job étudiant. J'étais en CDD auxiliaire d'été, à l'export. Qu’est-ce qui t’as donné envie de faire des études d’information-communication à la Sorbonne Nouvelle ? A vrai dire, j'y suis allé par défaut... J'ai un peu toujours tout fait par défaut, en me dirigeant non pas vers ce que j'aime le plus mais vers ce qui me déplait le moins. En seconde, j'étais excellent en français, mais aussi en Physique et SVT... j'ai fait ES par défaut, c'était l' "entre deux ". Puis, j'ai continué dans cet "entre deux". " Communication " est un terme extrêmement flou, je ne savais pas trop ce qui m'attendait.

Tout ce que je sais, c'est que j'aime écrire, créer.

Et dans la communication, il devait bien y avoir ce genre de métiers ! Quant au choix de la fac par rapport à une école ou une prépa, c'est parce que j'avais besoin de temps. Je fais de la musique à un niveau semi-professionnel, il me fallait du temps pour aller plus loin là dedans, voir mes amis, ma copine, etc. Sur quels critères t’es-tu basé pour choisir de postuler pour le groupe Publicis? Mes trois années de fac m'ont permis de préciser ma pensée concernant mon futur.

Maintenant, je sais que je veux créer de la publicité.

Et Publicis , pour quelqu'un qui veut faire de la publicité en France, c'est un Graal sur un CV. Publicis étant l’un des plus grands groupes de communication, comment as-tu fait pour décrocher un stage dans cette entreprise ? Et bien, j'ai demandé, tout simplement. J'ai envoyé un mail aux ressources humaines, mais aussi à tous les créatifs que j'ai pu trouver. C'est une directrice artistique qui m'a répondu. Après tout, je ne leur coûte rien, je me suis présenté comme un élément gratuit, motivé, créatif et performant . Combien de temps s’est écoulé entre ta candidature et le moment de ton embauche ? Un bon mois. Quelles sont tes missions en tant que stagiaire créatif ? Elles sont nombreuses . Pour les concepteurs rédacteurs, je trouve des titres, des idées, des slogans. Pour les directeurs artistiques, je conseille, j'aiguille, je réfléchis et je propose des choses. C'est très vague dit comme ça. Quels sont tes horaires en général, est-ce qu’il t’arrive de finir tard le soir ? Mes horaires dépendent de la charge de travail . Il y a eu deux ou trois jours où il n'y avait strictement rien à faire, j'ai commencé à presque onze heures pour partir à 17h30. D'autres où j'ai dû arriver avant dix heures et rester jusqu'à 21h... En général, disons que je commence à 10h30 et je pars à 19h. Sachant qu'à midi, je n'ai pas vraiment de pause. Je mange, et je retourne au boulot.

Peux-tu nous décrire l’ambiance ? L'ambiance est géniale , elle me plaît beaucoup ! Parfois, il y a du stress et de l'énervement en fin de projet, quand les propositions ne passent pas etc. Mais la grande majorité du temps, on travaille dans une ambiance détendue. Nous sommes des créatifs ! L'humeur est souvent à la blague. Y a-t-il des perspectives d’évolution chez Publicis ? Pour moi, dans l'immédiat, non. Je ne quitterai pas l'agence sans faire un tour aux ressources humaines pour me proposer cet été ou quand ils le désirent. Mais sinon, non. Je pense que dans la boîte, on peut bien évoluer, comme dans toutes les grosses boites. Mais dans le milieu de la création... on commence assistant, si on a un bon esprit d'initiative et que l'on est performant, on passe assez vite directeur artistique ou concepteur rédacteur ... et puis après, il n'y a plus grand chose au dessus (sauf dans des postes de direction), surtout des rôles différents.

Quel est ton projet de carrière pour les années à venir ? Je veux être concepteur rédacteur pour une belle agence de pub. Peut-être pas aussi gros que Publicis. Je pense m'orienter vers le digital , je pense que la pub a beaucoup de progrès à faire dans ce milieu. Je veux créer, être libre de créer. Faire des pubs intelligentes et bien faites. Sinon, dans l'immédiat, j'ai un petit truc à faire dans la musique. Merci Hadrien pour ton témoignage ! Retrouvez toutes les offres d'emploi du groupe Publicis en créant votre profil en quelques clics sur Wizbii ! Photo de couverture : ©Le Figaro

rédigé par :

Lucille Joffre

le 06 mai 2016

Articles recommandés

image

08 juil., Maryam Orion

08 juil. 2020,

Maryam Orion

Mobilité étudiante : pourquoi la France attire moins les étudiants étrangers ?

Pourquoi la France attire moins les étudiants étrangers ? Comment expliquer les chiffres et surtout comment faire pour changer cette tendance ?

image

24 juin, Maryam Orion

24 juin 2020

5 conseils pour rester productif à la maison !

Malgré les difficultés liées à la crise du Covid-19, il est possible de trouver un rythme et un cadre de travail propice à la productivité. Voici nos conseils !

image

18 juin, Maryam Orion

18 juin 2020

Alternance : L’Etat versera jusqu’à 8.000 € aux entreprises qui recruteront des apprentis !

En 2020-2021, le gouvernement va encourager l’apprentissage pour faire face à la crise du Covid-19 ! Nous répondons à toutes vos questions : de quoi s’agit-il ? Quel est le montant de cette prime ?

Derniers articles