Comment mieux utiliser son réseau pour trouver un premier emploi ?

Le réseautage, où l’art de pratiquer et de développer son réseau de relations professionnelles. Utiliser les Réseaux sociaux Professionnels Les réseaux sociaux professionnels sont un des outils pour « réseauter ». D’ailleurs, selon l’institut d’études Ipsos, 9 minutes par jour pourraient permettre de faire avancer sa carrière par les réseaux sociaux. N’hésitez pas à vous rendre et s’inscrire sur les réseaux sociaux professionnels, comme Wizbii, Viadeo, LinkedIn ou Xing. En effet, ils offrent la possibilité de retrouver des anciens camarades de promotion, maîtres de stages, anciens employeurs et même de se créer de nouveaux contacts. J’utilise moi-même Viadeo et LinkedIn. Le mieux est de combiner les deux. L’un permettant de cibler le marché de l’emploi français et l’autre le marché international. Xing est à privilégier si vous souhaitez cibler le marché du travail allemand. Il faut veiller à bien remplir son profil (formation, diplômes obtenus et le nom de votre école ou de l’Université). Bien souvent, votre école ou université sont présents sur ces deux réseaux. Adhérer au réseau des anciens Diplômé ou en passe de l’être, adhérer au réseau des anciens de votre école est un passage vivement conseillé. Celui-ci est en place dans les grandes écoles, en France, et depuis peu dans les universités françaises par la loi du 10 août 2007 relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (LRU). L’enjeu est de fédérer les étudiants et leur donner le sentiment d’appartenance à une même communauté. Faire partie du réseau des anciens offre la possibilité de nouer des contacts, l’échange d’informations et d'avoir de bons conseils. Selon les universités, il est possible de s’inscrire au réseau des anciens, pendant ses études, ou en étant jeune diplômé. De mon côté j’ai contacté le réseau des anciens de mon université (Rezo UCP), avec qui j’ai eu la chance de travailler pour la journée festive de la rentrée. L’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse a même créé le 27 novembre 2012 leur propre cérémonie des ambassadeurs. L’objectif avoué sur la page Facebook de l’université d’Avignon est : « créer un sentiment d’appartenance à l’université et favoriser l’identité universitaire avignonnaise ». Le meilleur moyen de garder contact avec son université ou école est de conserver son adresse e-mail universitaire. D’ailleurs, l’université de Cergy-Pontoise par exemple, a créé  une newsletter pour les diplômés de l’université. L'université d’Avignon a mis en place depuis la rentrée 2012 une adresse courriel à vie. Les réseaux sociaux spécialisés : Job Board Pas de secret, il existe de nombreux réseaux sociaux spécialisés, à choisir selon le secteur d’activité visé. J’ai pour ma part chercher les Job board de mon domaine (la communication et le digital), comme Jobintree (Marketing, Communication et Journalisme), Digikaa (digital) et Categorynet (Presse et Journalisme). Il est possible de s’abonner à des alertes e-mails sur le stage ou l’emploi visé. Privilégier les Réseaux Sociaux pour les jeunes diplômés Les réseaux sociaux français comme Wizbii, à destination des étudiants et des jeunes diplômés sont à privilégier. Il offre la possibilité de chercher des contacts, voire même d’entrer en contact avec les professionnels et les DRH de votre secteur d’activité. Moi-même, inscrite sur le réseau social Wizbii, je réseaute en participant à des projets et en postulant aux offres de stage. Assister aux soirées Networking Le principe est de rencontrer de nouveaux contacts de visu et d’échanger des cartes de visites. Le meilleur moyen d’y assister est d’être invité par e-mail, soit grâce aux « hubs » sur le réseau social Viadeo ou de faire partie du réseau des anciens. Assister aux opérations événementielles L’avantage des opérations événementielles, Job Dating, salons, forums et les Business Games, est d’entrer en contact avec les entreprises. C'est un excellent moyen de sonder les secteurs d’activité et d’entrer en contact avec les entreprises. D’ailleurs, des associations existent pour l’insertion des jeunes diplômés, comme Nos Quartiers ont du Talent (NQT), Mozaik RH et Ims Entreprendre pour la Cité. Celles-ci organisent régulièrement ces opérations. J’ai participé à deux reprises aux rencontres Nationales NQT. L’occasion pour moi de rencontrer des professionnels de grands groupes et les nouveaux métiers et secteurs d’activités qui recrutent. Lors d’un job dating ou speed-networking,le candidat a 7 à 8 min pour nouer un premier contact avec le recruteur. L’intérêt est de présenter ses compétences, de multiplier les contacts en passant plusieurs entretiens, dans un laps de temps court et d’échanger des cartes de visite. A deux reprises, lors de speed-meeting, j'ai obtenu mon stage, preuve que cela est efficace. Avoir une démarche pro-active Sur les réseaux sociaux professionnels, il faut être actif : sur Viadeo l’inscription aux « hubs » est intéressante. Le réseau, tout le monde en a un. Parfois, il ne faut pas chercher très loin : la famille, les voisins, les amis et les anciens camarades de promotion, les maîtres de stage...Les différents jobs d’été ou les associations auxquels vous avez participés, sont autant de moyens de se créer un réseau. Prendre des nouvelles de son réseau Créer un nouveau réseau c'est bien, le conserver c'est mieux. Prendre régulièrement des nouvelles de son réseau, simplement en souhaitant les vœux pour la nouvelle année ou féliciter une promotion d’un de vos contacts permet d'entretenir votre réseau. Sans oublier que le principe du réseautage repose sur le fait de faire profiter mutuellement  de son carnet d’adresses. Pensez donc à faire profiter à votre tour de votre réseau à l'un de vos contacts. Réseauter ou…Créer le buzz Il est aussi possible de créer le buzz. C'est une technique employée (et de plus en plus) par certains jeunes en recherche d’emploi. C’est le cas de Jonathan Curiel et Jonathan Bourrat. Jonathan Curiel a sorti un livre : Génération CV en mai 2012, un docu-fiction sur son parcours du combattant pour décrocher un emploi. Bien joué, puisque au final il a décroché un job. Jonathan Bourrat, un villeurbannais de 28 ans, jeune diplômé d’une école de commerce a lancé, mi-décembre une web-série « premier emploi ». Le buzz est en marche après deux vidéos et plus de 5000 vues, il envisage d’en créer 6 autres, sauf si bien sûr il trouve un job d’ici là...