Du recrutement à l'e-recrutement

Du recrutement à l'e-recrutement
Jobboards, tchats, réseaux sociaux, participation à des forums en ligne, à des groupes de discussions ou à des blogs spécialisés constituent les nouveaux impératifs du métier de chargé de recrutement. En effet, le chargé de recrutement doit connaitre les outils de ce qu’on appelle « l’e-recrutement », en référence à l’utilisation d’Internet, et les placer au cœur de ses usages. Ainsi, le chargé de recrutement se voit octroyer une nouvelle spécialisation, celle d’e-recruteur. Son rôle est de passer la moitié de son temps à surfer sur la toile à la recherche de CV potentiels notamment en s’abonnant à des CV thèques et en consultant régulièrement les profils arrivés dans les dernières 24 heures. L’e-recruteur doit allier rapidité et efficacité, il n’est pas seul, les concurrents font de même. En outre, il doit évidement être à l'aise informatiquement. Il devient une sorte de webmaster qui gère les flux d’informations sur le net. Cependant, jusqu’à présent, l’essor d’Internet dans la vie du chargé de recrutement s’apparente à de simples évolutions d’outils. On parle d’ « e-recrutement », en mettant en avant que l’apparition du web a bouleversé le recrutement en lui proposant des moyens de recherche de candidats plus rapides et efficaces. Cependant, le terme est largement galvaudé. Il y a certes une amélioration technologique considérable avec la venue du Web 2.0, mais il est nécessaire de comprendre le phénomène lié à son éclosion. En effet, l’apparition et la croissance du Web est intimement lié à la génération Y, interagissant respectivement l’un sur l’autre. Aussi, lorsque l’on parle d’e-recrutement, il ne faut pas se limiter à l’apparition de nouveaux outils mais il convient d’interpréter et comprendre un phénomène générationnel dans sa globalité, avec les évolutions technologiques qui l’accompagnent.