Made in France : interview avec R-PUR, le masque antipollution ultra innovant ! - La Ruche par WizbiiNous sommes tous les jours soumis à la pollution de l'air... Heureusement, Matthieu et Flavien ont crée le masque antipollution le plus puissant du monde ! En plus il est Made in France !
Bannière d'un article

Made in France : interview avec R-PUR, le masque antipollution ultra innovant !

Matthieu Lecuyer et Flavien Hello ont cofondé R-PUR, le masque antipollution made in France dont on entend beaucoup parler ! Nous avons échangé avec les deux entrepreneurs. 

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? 

Bonjour, je m’appelle Matthieu Lecuyer, et j’ai cofondé R-PUR avec Flavien Hello. Flavien a suivi une formation d’ingénieur. Pour ma part, j’ai suivi un cursus business et marketing.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détails le concept de R-PUR ?

Le masque R-PUR Nano® est le masque antipollution le plus efficace au monde, fabriqué en France, des valeurs chères à nos yeux.

Son concept innovant repose sur trois piliers : sa technologie de filtration interchangeable, les tissus premium qui composent le masque ainsi que son application mobile.

Nous avons breveté une technologie de filtration permettant de se protéger efficacement dans un milieu urbain. Notre masque viendra filtrer les gaz, les odeurs et toutes les particules allant jusqu’une taille de 50 nanomètres.

Le tissu ultra-respirant que nous utilisons pour la partie du masque associé à la valve d’extraction de l’air vous permettra de respirer naturellement même lors d’un effort.

Le système d’attache a été pensé pour créer une herméticité parfaite avec l’extérieur : en d’autres termes, aucun air ne rentrera dans votre masque une fois équipé.

Enfin, notre application mobile vous indiquera en temps réel la pollution de l’air autour de vous. Elle vous indiquera également le moment idéal pour venir remplacer votre filtre R-PUR Nano®. 

Comment cette brillante idée vous est-elle venue ?

Cette idée nous est venue par une expérience personnelle que nous avons vécue. Nous nous sommes retrouvés sur Paris avec Flavien peu de temps après notre rencontre à Séoul en 2014. À notre retour, Flavien tombait régulièrement malade et avait le nez encombré. Ne comprenant pas trop ce qu’il se passait, c’est un médecin qui lui a donné la réponse : la pollution de l’air.

Suite à cette découverte, nous nous sommes beaucoup renseignés sur le sujet, notamment sur les particules fines présentes en milieu urbain. Notre premier réflexe a été de vouloir nous en protéger, et nous avons cherché une solution efficace sur le marché.

Je me rappelle que nous sommes allés dans tous les magasins pour demander conseil aux vendeurs. Leur réponse nous a dans un premier temps surpris. Malheureusement, tous les masques que nous proposons à la vente ne sont pas efficaces.

L’idée a alors commencé à germer dans nos esprits, comment se protéger efficacement contre la pollution de l’air. Nous nous sommes entourés d’ingénieurs et du CNRS pour valider notre technologie.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans un projet entrepreneurial dans le domaine de la pollution de l’air ?

Dans un premier temps, c’est un domaine qui touche tout le monde vivant dans les villes, et surtout la santé des personnes. Nous avions cette volonté d’apporter une réelle solution efficace.

Pour cela, nous devions tout comprendre de cette pollution, et nous nous sommes entouré des meilleurs spécialistes en la matière. Nous avons vite compris que nous ne devions pas seulement nous concentrer sur les particules fines PM2.5. Le danger était encore plus petit.

Les termes particules ultrafines et nanoparticules étaient alors inconnus du grand public. Même aujourd’hui, l’éducation n’est pas encore assez poussée sur ce sujet. Ce qu’il faut savoir, c’est que les nanoparticules passent à travers nos alvéoles pulmonaires et restent toute notre vie dans notre sang, sans possibilité d’être évacuées. Deux ans de recherche et développement ont été nécessaires pour mettre au point notre technologie de nanofiltration brevetée qui vient filtrer les grosses particules comme les petites ainsi que les gaz.

Outre le produit que nous voulions créer, nous tenions également à le fabriquer en France. Ce sont des valeurs chères à nos yeux, et nous avons ici un savoir-faire traditionnel que le monde entier nous envie. Le prix de production est plus élevé, mais notre communauté comprend et nous soutient dans cette démarche.

Quelles sont les prochaines étapes pour R-PUR ?

Nous venons de franchir la barre des 10 000 masques vendus dans le monde, principalement en France. Suite au succès de notre premier modèle, nous avions la volonté de fabriquer un modèle entièrement pour les cyclistes. Nous avons lancé les précommandes mi-septembre et nous commençons les livraisons, ce fut une vraie belle réussite.

Pour la suite, nous sommes en cours de développement de modèles enfant pour ce printemps.

Nous avons pris notre temps pour développer des modèles réellement efficaces même lorsque l’enfant grandit.

Enfin, nous recevons des demandes du monde entier pour notre masque, et nous aimerions ouvrir chaque pays en apportant également de l’éducation sur la pollution de l’air. Nous avons remarqué que les informations manquent sur ce sujet, et nous aimerions vulgariser ces informations afin de les rendre disponibles au plus grand nombre.

Comment est l’ambiance chez R-PUR ? Recrutez-vous?

L’ambiance est très bonne, nous sommes encore une petite équipe (ndlr 13 personnes) et nous avons donc de la chance de pouvoir échanger en permanence sur chaque sujet.

Il en ressort que chaque personne de l’entreprise est au courant de ce qu’il se passe et cela permet de garder une relation forte entre tous.

Effectivement, nous cherchons un Directeur Financier pour nous épauler dans notre forte croissance ainsi que des profils motivés dans chaque domaine. Nous mettons l’humain au centre de notre projet, c’est pourquoi les candidatures spontanées sont les bienvenues.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui voudraient se lancer dans un projet entrepreneurial pour les aider ?

Quand nous nous sommes lancés avec Flavien, nous n’avions pas idée de toutes les difficultés que nous allions rencontrer. Effectivement, c’est dur, nous sommes passés par toutes les émotions et ce sera encore sûrement le cas. S’il fallait recommencer, nous le ferions sans hésitation.

Mon premier conseil serait de ne pas avoir peur d’aller directement se confronter à son marché.

Cela permet d’avoir des retours constructifs, bon ou mauvais, et d’avancer dans la bonne direction. Rappelez-vous, vous ne faites pas un produit pour vous mais pour les personnes qui l’utiliseront.

Pour finir, tout le monde peut se tromper, mais ce qu’il faut c’est ne pas regretter de ne pas l’avoir fait, alors si vous en avez envie, inspirez un grand coup et lancez-vous.

Merci Matthieu et Flavien pour vos réponses ! Vous pouvez suivre les aventures de R-PUR sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Twitter et Linkedin

rédigé par :

Maryam Orion

le 16 janvier 2020

Articles recommandés

image

25 sept., Maryam Orion

25 sept. 2020,

Maryam Orion

Des entretiens d'embauche pas comme les autres !

Pourquoi réinventer ainsi l’entretien d’embauche ? Quels sont les nouveaux formats d'entretiens ? Entretien vidéo à distance, tests en ligne, masterclass, serious game, immersion professionnelle !

image

24 août 2020

Cadeau d'entreprise pour ses clients ou collaborateurs : comment le choisir ?

Les cadeaux d'entreprise sont un bon moyen de montrer sa gratitude envers ses collaborateurs et/ou ses clients. Mais comment bien le choisir ?

image

17 août, Maryam Orion

17 août 2020

La petite porte : un coaching 100% gratuit avec des témoignages de femmes inspirantes !

Apprenez à reprendre confiance en vous, à vous mettre en avant, à mieux négocier et devenir la meilleure version de vous-même grâce au programme « La petite porte », fondé par Flore qui nous partage son expérience !

Derniers articles