Réussir à l'étranger : interview avec Clément Perrot, Fondateur de Prynt

Réussir à l'étranger : interview avec Clément Perrot, Fondateur de Prynt

Dans notre découverte de produits innovants et parfaits pour Noël, nous avons découvert Prynt. Ce n'est ni une imprimante classique, ni un polaroid, mais un savant mélange des deux, avec la réalité augmentée en plus ! En effet, grâce à ce petit appareil, vous pouvez imprimer les photos issues de votre smartphone, mais ce qui est particulièrement cool, c'est qu'une fois imprimée, vous scannez la photo avec votre iPhone, et là magie : vous la voyez s'animer !

Clément Perrot, un français de 27 ans a eu cette idée géniale (avec son co-Fondateur David Zhang) et distribue aujourd'hui son produit un peu partout dans le monde. Il a aussi réalisé la prouesse de faire la meilleure campagne Kickstarter pour une entreprise française avec une levée de fonds à 1,6 Million d'euros. Découvrons son histoire ! 

Hello Clément, tout d’abord peux-tu nous parler de toi ? Qu’est-ce qui t’a donné envie d’entreprendre si jeune ?

Je m'appelle Clément, j'ai 27 ans. Je suis originaire du Sud des Yvelines, pas loin de Rambouillet, et j'ai étudié en France (Ecole Polytechnique) et aux U.S. (Berkeley, CA). J'aime les sports d'extérieur, vélo course à pied et lire.

Je viens d'une famille d'agriculteurs, et je pense que c'est cela qui m'a donné le gout de créer quelque chose de simple et concret, être responsable et faire croitre quelque chose.

 

Avec Prynt, notre smartphone se transforme en polaroid ! Peux-tu nous en dire plus ?

Mon co-fondateur David et moi, on était tous les deux fans de Polaroid, et on voyait un retour en force de la photographie instantanée chez les jeunes. Notre idée a été de vouloir intégrer cette expérience directement au smartphone.

 

Vous proposez une offre attractive à 39.99€ tous les deux mois pour des impressions illimitées : comment ça marche ?

En interrogeant nos utilisateurs on s'est rendu compte que la peur de la dépense en terme de papier était un gros frein à l'achat du produit. Ou bien parce que l'on souhaite faire un cadeau sans que la personne le recevant soit obligée de payer elle même le papier, ou parce que lorsque l'on va à des évènements et on a peur de trop consommer en donnant des photos a ses amis...

Toutes ces raisons nous ont poussé à créer un système où nos utilisateurs pourraient savoir en avance ce qu'ils dépenseraient et pour quoi. 

Il y a deux ans, vous avez cartonné avec une campagne de crowdfunding. Aujourd’hui, quelles sont vos ambitions de développement ? 

On avait levé près de $1.6M (meilleure campagne Kickstarter pour une entreprise française à l'époque).

Aujourd'hui on travaille avec des investisseurs américains et on commence à regarder pour trouver des partenaires stratégiques.

 

En 2014, vous aviez déjà des ambitions de développement en Europe, USA voire Asie, où en êtes vous aujourd’hui ?

Le produit est maintenant distribué aux US, Canada, France (Fnac, The Kaze), UK, Allemagne et Japon. On a de très bons résultats au Japon, donc on va surement essayer d'attaquer d'autres pays en Asie.

 

Si tu devais donner un seul conseil à un jeune entrepreneur, lequel serait-ce ?

Entoure-toi des bonnes personnes.

 

Ta phrase fétiche qui te motive dans ton quotidien d’entrepreneur ?

"Give First" ou "Pay Forward", c'est un peu la notion de Karma, si tu donnes, tôt ou tard, tu recevras.

 

Merci Clément ! La société revendique 100,000 produits à ce jour. Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur son site web.