Première année universitaire : 6 conseils pour être au top

Première année universitaire : 6 conseils pour être au top

Ca y est, l’année universitaire commence tout juste. Vous trépignez d’impatience à l’idée de vous lancer dans cette nouvelle aventure et goûter aux joies de l’indépendance étudiante. Mais la fac ce n’est pas toujours tout rose, si vous voulez réussir votre première année il ne vous suffira pas simplement d’assister aux cours, une certaine implication vous sera demandée. Voici nos conseils pour vous aider à réussir votre première année universitaire !

Etre sûr(e) de son orientation

Beaucoup d’étudiants finissent le lycée ne sachant pas encore réellement vers quelle filière ils aimeraient s’orienter et la plupart d’entre eux s’orientent à l’université par dépit, n’ayant aucune idée de leur objectif professionnel. Du coup, une grande partie ne va pas plus loin que la première année, s’orientant vers une autre filière ou, pire encore, abandonnant clairement leurs études. première année universitaire, étudiant, université, choix, orientation, partiels, examens, révisions, amphithéâtre, carrière, filière Il serait dommage que vous en arriviez au même point, voilà pourquoi il est important que vous réfléchissiez bien à votre projet professionnel afin de vous épanouir au cours de cette première année universitaire. Et même si vous vous rendiez compte à la fin de l’année que cette voie n’était pas faite pour vous, pas de panique, la plupart des universités donnent des équivalences vous permettant de poursuivre directement en deuxième année dans une autre filière. Evidemment, il faut que le domaine soit plus ou moins le même. Il ne vous sera pas possible de passer de lettres à médecine, mais d’économie à communication pourquoi pas.

Se faire des amis

Dis comme ça, ça a l’air plutôt banal, tout le monde se fait des amis ! Mais croyez-moi ce n’est pas si simple, surtout quand vous débarquez d’une autre ville, que personne ne vous connaît et que tous les autres se sont inscrits avec leurs potes du lycée. Passer l’année seul(e) n’est pas agréable surtout lorsqu’on assiste à des cours en amphithéâtre bondé et rempli de 200 étudiants. Avoir un(e) ou deux copains/copines ne vous servira pas simplement à raconter votre dernier weekend, ça vous permettra également d’avoir quelqu’un sur qui compter en cas de coups durs (il y en a, même à la fac), avec qui réviser vos cours, mener des projets en TD, et sortir aux soirées étudiantes. Profitez donc de la semaine d’intégration pour socialiser un peu et vous faire des ami(e)s. première année universitaire, étudiant, université, choix, orientation, partiels, examens, révisions, amphithéâtre, carrière, filière

Ne pas sécher les cours

Tous les étudiants de première année sont persuadés qu’ils assisteront à tous les cours de l’année, sans la moindre tentation de sécher une seule fois les conférences en amphithéâtre du vendredi matin. Sauf que la fac, ce n’est pas le lycée. Vous n’êtes plus chez papa-maman et vous n’aurez plus la CPE qui contactera vos parents à 8h02, deux minutes après l’appel lorsque le prof constatera que vous n’êtes pas en classe. Non, ce temps là c’est fini. Il y a plus de 200 élèves en amphi, le prof déclame son cours à qui veut bien l’entendre et ceux qui ne sont pas là tant pis pour eux, ils n’auront qu’à rattraper mais on ne va sûrement pas les attendre. Alors oui, la tentation de ne pas assister au cours de vendredi matin 8h, surtout après la soirée étudiante de la veille, sera vraiment très grande ! Surtout ne cédez pas à la tentation car, même si dormir deux heures de plus c’est super, vous aurez beaucoup de mal à rattraper le cours. Vos potes vous passeront peut-être les deux trois phrases importantes qu’ils auront pris en note, mais ça ne remplacera pas l’apprentissage que vous aurez eu tout seul en assistant au cours et en écoutant attentivement le prof. première année universitaire, étudiant, université, choix, orientation, partiels, examens, révisions, amphithéâtre, carrière, filière

Etre autonome

D'une façon générale, vous serez beaucoup plus seul(e) qu’au lycée. Les profs ne vont pas perdre du temps à faire du cas par cas, surtout pendant les amphis où leur temps est limité. Certains ne répondent même pas aux questions, selon leur humeur et le programme à suivre. N’attendez donc pas que l’on vous dise de lire tel livre pour le partiel de tel jour pour vous instruire, anticipez le prof en travaillant en autonomie à la BU par exemple ou en lisant des livres en plus. Vous gagnerez non seulement en autonomie, mais vous apprendrez également à organiser votre travail et anticiper les besoins et les objectifs de votre interlocuteur ; des qualités essentielles et très recherchées en entreprise.

Travailler régulièrement

N’attendez pas la veille des partiels pour vous y mettre, vous irez droit dans le mur. Les profs ne vous diront pas de réviser tel chapitre pour telle date, ce sera à vous d’être autonome et d’apprendre régulièrement ce qui aura été enseigné. Etre autonome ne signifie donc pas seulement ne plus dépendre du professeur mais également travailler assidûment tout(e) seul(e) sans qu’on vous l’ai demandé. Vous aurez beaucoup moins de mal à réviser la semaine avant le partiel si vous avez appris votre cours au fur et à mesure. première année universitaire, étudiant, université, choix, orientation, partiels, examens, révisions, amphithéâtre, carrière, filière Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire. Organisez-vous donc un programme de travail, allant réviser tous les mercredi après-midi à la BU par exemple, pour ne jamais être en retard sur le programme et ne pas avoir à tout rattraper les derniers jours.

S’impliquer dans la vie étudiante

Bien évidemment la première année universitaire n’est pas seulement boulot, boulot, boulot. Vous découvrirez également ce que ça veut dire être étudiant et avoir une vie étudiante en dehors des cours : les soirées, les événements organisés par les associations, la semaine d’intégration… toutes ces petites choses animent la vie d’un(e) étudiant(e) et lui permettent de décompresser un peu. première année universitaire, étudiant, université, choix, orientation, partiels, examens, révisions, amphithéâtre, carrière, filière Essayez autant que possible de vous intégrez en participant à ces événements, qui vous permettront de rencontrer du monde mais également de vous amuser et de vous impliquer dans la vie étudiante. Pourquoi ne pas vous inscrire dans une association ? De plus en plus reconnues par les entreprises et les recruteurs, les expériences associatives à l’université démontrent votre implication et votre sens de l’organisation. Parvenir à suivre les cours, travailler en dehors et être membre d’une association ce n’est pas rien et ça fera sûrement la différence entre vous et un autre candidat qui s’est simplement contenté de suivre les cours. La première année universitaire est sûrement la plus décisive car c’est là où on se rend compte si c’est vraiment fait pour nous ou non. Prenez donc le temps de bien réfléchir à votre orientation et soyez assidu(e) en assistant à tous les cours afin de faire votre choix à la fin de l’année : continuer ou changer de filière. Avec ces quelques pistes vous devriez passer une très bonne première année de fac ;)