Premier semestre raté ? Comment faire pour rebondir... et réussir son année !

Premier semestre raté ? Comment faire pour rebondir... et réussir son année !
Si vous avez raté votre premier semestre, vous avez globalement le choix entre deux options :

Première étape : identifier la source du problème

Rater son semestre est une chose, comprendre pourquoi en est une autre. Si c’est une seule matière qui vous met dans le rouge pour une raison qui vous échappe, vous pouvez essayer de contester la note d’examen concernée (mais ce n’est pas gagné d’avance). Par contre, si vous avez la plupart de vos notes qui tombent en-dessous de 8/20, il faut peut-être regarder la situation de plus près…

Pour commencer : soyez honnête.

Vous n’avez rien foutu depuis le début de l’année et/ou que vous avez gratté la moitié de vos cours sans jamais consacrer le temps et l’énergie nécessaire à récupérer votre retard ? La solution est toute trouvée : mettez-vous à bosser ! premier semestre, semestre raté, école, études, étudiants, université, paresseux Il vous semble sincèrement que vous avez fait le nécessaire mais que les résultats ne sont pas au rendez-vous ? Il y a alors généralement deux problèmes typiques qui peuvent se poser :

  • soit vous manquez de connaissances,
  • soit vous manquez de méthodologie.

Si vous manquez de connaissances…

Si ce sont les connaissances juridiques qui vous vont défaut, voici un conseil qui fera hurler la plupart des profs de droit : oubliez momentanément le premier semestre pour vous concentrer sur le second semestre.

Pourquoi ? Tout simplement parce que les histoires de définition matérielle de l’Etat ou d’infans conceptus ne seront plus abordées dans les mois à venir. Il sera largement temps de revoir cela au moment du rattrapage (lorsque vous aurez validé votre deuxième semestre !).

Pour les mois à venir, il va surtout falloir vous organiser pour mieux apprendre et mieux comprendre ce qu’il faut retenir. Ne pensez pas que c’est en travaillant 10 fois plus que vous y arriverez 10 fois mieux ; vous serez surtout 10 fois plus fatigué.

A la place, comprenez comment appliquer la loi de Pareto aux études universitaires et revenez-en aux bonnes vieilles recettes (vous savez, celles qui fonctionnent) :

Au passage, vérifiez que vos manuels et vos codes juridiques sont à jour. En cas de besoin, vous pouvez aussi utiliser des fiches de révisions fiches révision, premier semestre, semestre raté, école, études, étudiants, université

Si vous manquez de méthodologie…

Si vos connaissances en droit sont au point mais que vos notes continuent de faire grise mine, il faut comprendre une chose : la méthodologie est votre passeport pour la L2. Aussi surprenant que cela puisse paraître, si vos connaissances sont bancales mais que votre méthodologie est correcte, votre copie peut largement obtenir la moyenne… mais jamais l’inverse.

La mauvaise nouvelle, c’est que la méthodologie que vous avez durement acquise au lycée ne vous servira pas à grand-chose (en fac de droit en particulier). Il faut donc faire preuve d’humilité et prendre le temps de comprendre ce qu’on attend de vous pour avoir une bonne note dans des exercices aussi variés que la dissertation juridique, le commentaire d’arrêt ou le cas pratique.

Par ailleurs, il n’est pas inutile de revoir aussi les questions de forme, notamment le vocabulaire à utiliser (stipuler ou disposer ?), les abréviations juridiques à connaître ou même l’emploi des majuscules. Ce sont parfois les détails minuscules (jeu de mots !) qui font la différence entre un point de plus et un point de moins. Or à l’arrivée, ce n’est pas la même chose d’avoir 9,5 ou 10,5 !

Enfin, en prévision de vos prochaines échéances, vous pouvez aussi essayer de deviner les sujets d’examens pour les galops et les partiels… Allez, on s'accroche ! Bon courage pour la suite :-)

Rémi Raher est l’auteur de Juriswin et de Chronique d’un étudiant en droit.