Pourquoi je n’ai pas cru à Wizbii, par Bastien Siebman - La Ruche par WizbiiNote à moi-même : ne plus juger un projet uniquement sur mon ressenti, mais interroger les entrepreneurs sur leur vision long-terme.
Bannière d'un article
#Start-up #Wizbii

Pourquoi je n’ai pas cru à Wizbii

Lorsque l’on commence à entreprendre, on est rapidement amené à rencontrer d’autres entrepreneurs. Lorsqu’on a comme moi un profil «premier de la classe», on a également tendance à lire beaucoup de livres et de blogs sur le sujet. Un peu trop même. Et avec le temps, le manque d’expérience et de maturité, on finit par manquer de discernement. Tel expert dit que les réseaux sociaux sont morts, alors c’est forcément le cas !

Tel entrepreneur reconnu dit que LinkedIn est en train d’écraser Viadeo et qu’il n’y a de place pour personne d’autre, mais c’est évident ! Alors lorsque Benjamin débarque dans ma salle de classe en école d’ingénieur pour présenter un projet de réseau social pour étudiant, la mayonnaise ne prend pas. Il déploie toute son énergie pour essayer de convaincre une vingtaine d’étudiants de le suivre dans son aventure. "Désolé, on doit finir notre projet de compilateur en C et terminer ce calcul de complexité algorithmique, pas le temps pour faire mumuse."

Avance rapide deux ans plus tard.

Toujours autant de livres et de blogs dévorés. Auxquels on ajoute les newsletters et flux Twitter sur l’entrepreneuriat. Partout des projets de réseaux sociaux. Le réseau social du commerce de proximité.

Le réseau social des étudiants de l’ESCP. Le réseau social des passionnés de boules anglaises en région PACA. C’est l’overdose. LinkedIn et Viadeo toujours présents, et de plus en plus gros. Impossible qu’il reste de la place pour un autre réseau social similaire. Wizbii ont dû arrêter depuis le temps...

C’était bien mal connaître Benjamin et ses associés, Romain et Emeric.

 

fat

Ils sont toujours là, fraîchement installés à l’incubateur de l’école de commerce où nous les retrouvons, entourés de beaux meubles IKEA tout neufs. A Grenoble, ce sont des vedettes. Ils sont de tous les forums, de toutes les conférences.

Pas un évènement sans que l’on entende parler de Wizbii. Force est de constater que leur stratégie fonctionne ! Quant à l’idée de départ, elle n’a que peu changé. Et les résultats sont là, avec de plus en plus d’étudiants inscrits sur la plateforme.

On finira même par trouver notre stagiaire sur Wizbii !

equipe butterfly effect

Quelques mois plus tard et après deux levées de fonds réussies, l’équipe est toujours au rendez-vous et s’est même agrandie. Le business model s’est diversifié et le succès est au rendez-vous. Il reste bien entendu des doutes sur l’avenir, mais ils sont déjà allés bien au-delà que ce que l’arrogant étudiant que j’étais pouvait imaginer...

team wizbii

Note à moi-même : ne plus juger un projet uniquement sur mon ressenti, mais interroger les entrepreneurs sur leur vision long-terme, ne pas oublier que l’équipe est plus importante que l’idée et valoriser la prise de risque d’autrui !

Après tout, en regardant en arrière, je ne crois même plus au projet que j’avais lancé initialement (à noter que cette première idée a échoué) ! Heureusement que des personnes ont décidé de voir au-delà de l’idée et nous faire confiance. Je leur souhaite donc de continuer sur leur lancée, et je me souhaite de réussir la moitié de ce qu’ils sont parvenus à faire !

rédigé par :

Bastien Siebman

Publié le 26 septembre 2015

Articles recommandés

image

05 juil., Kévin FERREIRA

05 juil. 2022,

Kévin FERREIRA

Rencontre avec le co-fondateur de Lizia, cet outil innovant et made in France qui facilite considérablement la lecture !

Je m’appelle Cédric Le Guern, j'ai 21 ans et je viens de Hilion, vers Saint Brieuc dans les côtes d’Armor. Je suis étudiant ingénieur en 4eme année à l’INSA de Rennes et j’ai toujours été passionné par l’entreprenariat et l’innovation. C’est pourquoi je suis aujourd’hui étudiant entrepreneur.

image

10 juin, Kévin FERREIRA

10 juin 2022

Les préoccupations des indépendants en 2022

Le contexte actuel est perturbé par toutes les crises que le monde traverse entre le Covid et la Guerre en Ukraine, mais la plupart des indépendants restent confiants et satisfaits de leur statut. En effet, 88% des 1000 interrogés se disent satisfaits du statut d’indépendants et 79% des...

image

08 juin, Kévin FERREIRA

08 juin 2022

Comment faire de la veille pour son entreprise ou pour mon projet d'école ?

Est-ce que la veille c’est le jour qui en précède un autre ? Absolument, mais nous n’allons pas parler de cette veille. Aujourd’hui, nous allons parler de la veille professionnelle, celle faisant partie intégrante de la stratégie des entreprises afin de les guider dans leurs décisions.

Derniers articles

Accueil
  • Emploi des Jeunes
  • Entrepreneuriat
  • Vie étudiante