Jeune diplômée, elle raconte sa vie de community manager avec une poésie

Charlotte est Community Manager chez Meet My Designer, un projet ayant vu le jour sur Wizbii qui permet de découvrir et de financer les créateurs de mode de demain. Une fois n'est pas coutume, elle nous propose un article un peu particulier... Voulant cultiver l'originalité, je me suis prise au jeux des rimes et rapidement, le poème est devenu une évidence... Sept heures, se réveiller en douceur et du fond du lit checker Twitter Les infos qui font fureur dont il est amateur, le Community Manager les apprendra par les newsletters Huit heures dix, durant le trajet vers l’office la veille bienfaitrice sera faite avec malice Réelle ambassadrice, l’e-réputation est notre meilleure complice Neuf heures deux, contrôle astucieux des réseaux sociaux du milieu, le sujet sera traité comme épineux alors inutile d’être anxieux Un commentaire boiteux, tu seras chargé afin de le rendre harmonieux Rédiger du contenu, si possible ni ambigu ni déjà vu, seulement ingénu Bien entendu, ta publication, sera débattue, par ta communauté d’hurluberlu Onze heure moins quart, l’heure du … du café/ bouilloire échappatoire En réunion, non-assoupi sur son accoudoir, il devra promouvoir ses idées sans qu’elles finissent à l’abattoir Quelques minutes après midi, s’il est dégourdi, le poulet tandoori sera englouti par l’érudit En début d’après-midi, légèrement abasourdi, il résistera à cette envie qui l’envahi Treize heures vingt, fin du baratin Les ballotins plein d’informations seront mis en parchemins, par un expert un peu devin Ce physicien sans être polytechnicien, aura la charge des bulletins qui justifie son appoint et son pain Comme c’est noté au planning, au moment du dring tous nous serons en brainstorming après avoir passé rapidement le zapping de nos reporting Après les embouteillages, il prendra son diner sous forme de breuvage De son pelage il prendra soin avant de s’évader dans les nuages Fin de journée rime avec travail presque terminé mais bien fatigué