Le perfectionnisme : le pire défaut de l'entrepreneur ?

Le perfectionnisme : le pire défaut de l'entrepreneur ?
« Quel est votre principal défaut ? – Je suis perfectionniste » Cet échange convenu par excellence en entretien d’embauche peut prendre un sens bien douloureux en entrepreneuriat… Tu veux perdre 6 mois sur ton projet ? Cet article est pour toi ! Tu veux l’éviter ? Cet article t’est d’autant plus destiné ! Il y a un an et demi naissait le projet Captain Startup. L'idée a évidemment beaucoup évolué depuis le début, mais elle s'est rapidement orientée vers une plateforme web guidant les entrepreneurs dans la construction de leur projet. Nos cibles ? Des entrepreneurs qui ne savent pas par où commencer, avec un produit qui s'adresse à tout le monde, n'ayant pas de concurrents... bref, les porteurs de projets ayant besoin d'être guidés (bien que tous n'en soient pas conscients). Nous sommes fiers du chemin parcouru, et l'aventure est loin d'être finie, mais cela ne veut pas dire que nous avons tout fait parfaitement ! Et la première de nos erreurs est justement liée au perfectionnisme. Évidemment, l'entrepreneur veut toujours bien faire. Et comme il a une idée très précise de ce à quoi doit ressembler son produit/son service/sa solution, il va logiquement s'employer à le développer aussi fidèlement que possible du premier coup, avec toutes les fonctionnalités, finitions et tous les bénéfices qu'il a imaginés. Quelle perte de temps ! Car quelle garantie l'entrepreneur a-t-il que ce produit fini correspondra à ce que son marché attend ? Un sondage réalisé auprès de quelques amis qui sont loin d'être mis en situation d'acheter le produit ? Autant dire que ça ne vaut pas grand-chose... Le problème est très simple à visualiser : imagine marcher pendant une heure, avant de réaliser que tu n'as pas pris la bonne rue, et que tu es donc dans une direction légèrement différente de ta destination. Tu as alors besoin de repartir dans la bonne direction, ce qui implique du temps et des efforts supplémentaires, alors qu'il aurait été beaucoup plus efficace de vérifier à la première intersection que tu étais sur le bon chemin. Pour une startup, c'est la même chose : il te faut régulièrement des éléments tangibles attestant que tu es dans la bonne direction. Qu'entend-on par ces éléments tangibles ? La réponse de la plupart des entrepreneurs est "un sondage en ligne", parce que c'est simple, rapide et que ça ne nécessite pas d'aller voir des gens... Mais c'est malheureusement limité. Pour mener rapidement un test concluant, tu n'as pas besoin d'un produit terminé : ce qui importe avant tout, c'est la mise en situation.

Plusieurs solutions pour cela :

Smoke test

Il s'agit ici de mettre le client en situation en fonction de ce que tu veux tester, rien d'autre. Tu veux voir si les clients sont effectivement prêts à acheter ton futur produit ? Ajoute un faux bouton "acheter" sur ton site, même si tu n'as encore rien à vendre, et compte le nombre de clics par visiteur. Tu veux tester différentes versions de ta proposition de valeur ? Ou vérifier que tu connais bien le besoin de tes clients ? Crée trois phrases alternatives (du type "vous avez besoin de... ?" ou "Et si vous... ?"). Pour chaque visiteur sur ton site, affiche aléatoirement une des trois phrases, et en dessous deux boutons : "ça m'intéresse" et "non merci", puis mesure la phrase qui a le plus de succès (c'est d'ailleurs l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les personnes intéressées en les redirigeant vers un sondage plus complet). Bref, tu as compris l'intérêt de la méthode : pas besoin d'un produit commercialisable ou d'un site élaboré pour tester tout de suite !

Mock-up

Un mock-up désigne, comme son nom l'indique, quelque chose qui va imiter ton produit afin de recréer les situations que tu veux tester. Pour un site web ou une application mobile, il peut par exemple s'agir d'un PowerPoint à travers lequel l'utilisateur navigue grâce aux liens entre page. Tu veux développer un algorithme de matching ? Commence avec un simple formulaire en ligne, et réalise le matching à la main : c'est nettement suffisant pour tester ! Pour un produit physique, il peut s'agir d'une impression 3D. Le but d'un mock-up ? Pouvoir observer l'utilisateur en conditions à moindre frais, le plus rapidement possible.

MVP

"Minimum Viable Product". Dans le vocabulaire Lean Startup, c'est la première version du produit que tu sors, réduit à sa plus simple expression. Ici, pas question de travailler le design ou les fonctionnalités : vas à l'essentiel. Par exemple, si tu prends le site Captain Startup, son MVP serait une simple checklist à destination des porteurs de projets. Ici encore, l'idée est d'aller vite : à quoi cela sert-il de peaufiner un design et des fonctionnalités qui sont potentiellement inutiles ? Observe tes clients, écoute-les, et constate ce que tu dois corriger, ajouter ou améliorer. En conclusion, il est évidemment positif d'avoir le sens du détail et le goût du travail bien fait, c'est ce qui fera la différence au final, mais privilégie la vitesse dans un premier temps, tu auras tout le temps d'être perfectionniste par la suite, une fois que tu seras certain d'être dans la bonne direction. Tu peux nous croire, notre perfectionnisme nous a fait perdre 6 mois... Alors, comment vas-tu tester ton idée ? Pour plus d’informations sur les smoke tests, mock-ups, MVPs et d’autres idées d’application, rendez-vous sur captain-startup.com !